LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Cours art contemporain

Cours : Cours art contemporain. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  10 Décembre 2015  •  Cours  •  2 669 Mots (11 Pages)  •  1 107 Vues

Page 1 sur 11
  • Initiation à l’Art contemporain

(recopié)

 

Bibliographie :

- Henry Focillon – La peinture au XIXe et XXe.
- La peinture du XIXe en Europe – Eitner
- L’Art Français, le temps de l’éloquence
- Histoire de l’Art – Jonbrich

Bibliothèques :
-BU
- Bibliothèque municipale
- Bibliothèque Musée des Beaux-arts

Deux périodes :
- Après XXe
- Fin du XVIIIe- début XIX : importante dans l’art occidentale car annonce toutes les avant-gardes du XXe. S’exprime (XX) contre ou pour l’art du XIXe.

Contextualisation :

=> XIXe :
Révolution industrielle : Bouleverse le paysage de l’Europe. Naissance du Monde nouveau : Contemporain.
Apparait la production dans les usines (manufactures) (avant = Type artisanal ; individualisé).
Aussi une période où s’accentue l’exploitation des sous-sols. (On trouve des bassins miniers par ex dans le nord ou l’est de la France)
Développement Monde urbain et ouvrier autour du charbon + Production métallurgique (production de la fonte et de l’acier), en particulier dans nos régions.
Le patronat s’enrichit par rapport à ces évolutions et parallèlement à cela, apparait autour des villes des cités ouvrières et une profonde misère urbaine se forme autour des grandes villes (Lyon, Paris, Londres, …).
Tout cela va attirer le regard des artistes, qui ne vont pas rester insensibles à ces nouveaux paysages urbains.
Le XIX c’est l’époque de la ville, de la surpopulation (exode rurale).
Avec ce prolétariat urbain apparait aussi la pollution dans les villes, et une fumée noire (qui apparait dans les tableaux) envahit les grandes villes.
Cette atmosphère sombre de pauvreté et de pollution va provoquer chez les artistes (et la population) une nostalgie du Monde rural, de ce « paradis vert perdu ».
Va naître en réaction à ce monde, des gens qui veulent un monde rural « pur ».
Préraphaélisme et l’école de Barbizon .

Les bouleversements sont aussi politiques : On a une succession de régimes ; la monarchie s’effondre en France, les régimes sont fragiles et se succèdent. (L’Empire avec Napoléon, puis une monarchie qui n’est plus parlementaire avec Louis XVIII).
C’est aussi une époque de grande évolution technique :
-Chemins de fer (1840) = fondamental pour la circulation des hommes, des idées et des marchandises.
Les artistes vont échanger beaucoup plus facilement. Les philosophes des lumières en avaient rêvé.
- Invention de la Photographie en 1839 = Phénomène mondial.
Grâce à cela, les voyageurs vont ramener des images de contrées lointaines. Avant, cela n’était possible qu’avec les gravures, qui n’étaient pas des preuves concrètes.
La photographie va prouver certaines réalités, et dans certains domaines elle va casser les murs restrictifs de la peinture.
Exemple : Pendant les siècles précédents, les grands bourgeois et aristocrates se faisaient peindre (portraits). Avec la photographie, l’art n’a plus besoin d’être réaliste. Donc possibilité de prendre son envol, loin du réalisme.
Les artistes sont très amis avec les  photographes. Les premiers peintres impressionnistes ont connu un grand échec, et ce sont les photographes qui parfois prêtaient leur atelier.
Le cubisme n’existerait pas sans la photographie.

[Modalités de l’examen : Etude d’une œuvre (peinture), sans doute une heure. Sur une œuvre vue sur laquelle on aura insisté. Pas de titre, pas de nom d’auteur. Faire une dissertation.
Attentes :
- Introduction : Reconnaître l’œuvre (présenter : Titre, nom de l’artiste ; souligner les œuvres d’Art ; date de l’œuvre)
(optionnel) La dimension ; format (hauteur puis longueur)
Quasi toujours de l’huile sur toile ; matériel
Lieu de conservation
- Première partie : Partie description (de l’œuvre d’Art)
Indiquer le genre de l’œuvre (Portrait ? Paysage ? Scène de genre [vie quotidienne] ? Peinture d’Histoire ? )

Description détaillée de l’œuvre : Comme si le lecteur ne pouvait pas voir l’œuvre. Ecrire un maximum de choses, et de façon détaillée. Quelle est la scène ? Evoquer les personnages ; Les objets ; Les gestes, les expressions ; (Manière neutre, sans explications)
Puis, Analyse plus formelle : Cadrage, structure, composition, formes , couleurs, lumière (d’où vient la lumière ? Diffuse ?) , touche de l’artiste, point de vue.
- Deuxième partie : On entre plus dans le sens de l’œuvre (Iconographie).
Iconographie = De quoi parle la peinture ? Le thème ? Quelle bataille/ conflit amoureux/Mythe/…
Rappeler le contexte historique si cela se prête à la peinture ; les sources historiques et/ou littéraires.
- Troisième paragraphe : Replacer cette œuvre dans la carrière de l’Artiste et dans l’Histoire de l’Art. Dire qu’il s’agit d’une toile de ses débuts, ou de son apogée, ou à la fin de sa vie… Est-ce une œuvre majeure pour cet artiste ? Une œuvre copiée/reproduite ? Œuvre unique dans sa carrière ?
Ex : Le radeau de la méduse : est-ce que le peintre a réalisé d’autres peintures morbides ?
Faire le lien avec d’autres œuvres par exemple.
Quel mouvement artistique ? (IMPORTANT) En rupture avec ce mouvement ou en lien  avec celui-ci ?
- Conclusion]

  • Mouvement Occidental : Le néo-classicisme 

Au début du XIXe s’est développée une mode qui avait déjà commencé durant la Révolution : Une véritable passion pour l’Art antique. (Grec ou Romain)
La même chose s’était passée durant la Renaissance, mais diffère : Durant la révolution, Se produit en réaction au style Louis XV ou « Rococo ». Qui a des ornementations (chargé). « Art féminin », « sentimental » = critique des détracteurs de ce style.
Prônent la virilité.
Le style Rococo ne correspond plus aux aspirations du XIXe. Ils ont mis en valeur la vertu, la raison, le civisme : C’est pour cela que le style Rococo est rejeté, car il est trop « féminin » et précieux.
Les artistes néo-classiques vont s’opposer à l’ancien régime et au style qui lui est associé.

Jacques-Louis David, maître  en peinture néo-classique. Veut faire passer la vertu, le stoïcisme. Rapport avec l’antiquité : David va choisir ses sujets presque exclusivement dans le Monde antique. (Scènes mythologiques,… : Hommes stoïques et courageux ; accent sur la virilité et l’abnégation).

On va redécouvrir la sculpture antique avec un homme qui se nomme
Winckelmann. C’est un esthète – historien de l’Art- et un philosophe. Il va notamment publier des ouvrages sur la sculpture grecque, qui va avoir un énorme retentissement en Europe.
Avec Winckelmann, les artistes redécouvrent la sculpture antique (remises à l’honneur).
Exemples d’œuvres qui ont inspiré Winckelmann :
-
L’apollon du Belvédère (Il pensait que c’était une sculpture grecque, mais en fait il s’agit d’une copie romaine datant du IIe siècle, d’une œuvre datant du Ive siècle Av J.C)
Attitude contrapposto : léger déhanché (genoux légèrement plié) qui crée une certaine sensualité.

Qu’est-ce qui leur plait dans ce genre d’œuvres ? La perfection esthétique (ici, masculine) ; la perfection des traits ; la nudité (en référence à la nudité des athlètes, qui couraient généralement nus durant les épreuves sportives) : Cela permet de montrer le corps dans toute sa vérité  (mouvements, torsions des muscles, os), que les vêtements masquent.

- Le
Torse du Belvédère (1er siècle avant J.C) : Signé par un certain Apolonius. Déjà très connu durant la Renaissance (a fasciné Michel-Ange) et va fasciner de nouveau durant le XIXe. C’est la puissance virile qui émane de ce torse qui intéresse les artistes ; la torsion et le mouvement des muscles ; perfection de la musculature.

-
Buste d’Antinoiüs : Profile à la grecque (nez dans le prolongement du front), considéré comme un visage masculin parfait.

Les artistes admirent la simplicité des gestes et des positions, la sérénité des visages, le stoïcisme des visages (en situation de souffrance, pas de douleur exprimée, résignation des choses qui ne dépendent pas de nous), traitement du corps idéalisé (amélioré).
Balaie les œuvres baroques (plus agitées, mouvement, « contorsion baroque » /=/ Sérénité néo-classique).

Architecture néo-classique :
L’architecture grecque antique va autant fasciner que la sculpture grecque, car elle porte aussi des valeurs de « solidité », « sévérité », « virilité », mais également d’ « harmonie » (termes utilisés à l’époque).
On va créer des villes entières inspirées de ce genre d’architecture

...

Télécharger au format  txt (17.2 Kb)   pdf (314.4 Kb)   docx (16.4 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com