LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse d'image, Giacometti : l'objet invisible

Commentaire d'oeuvre : Analyse d'image, Giacometti : l'objet invisible. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  17 Février 2015  •  Commentaire d'oeuvre  •  1 156 Mots (5 Pages)  •  875 Vues

Page 1 sur 5

Analyse d'image, Giacometti : ''l'objet invisible''.

Giacometti sculpte L’Objet invisible entre 1934 et 1935. L'objet invisible se présente comme une figure féminine stylisée, dans la veine de l’art primitif, légèrement appuyée sur une structure l’encadrant. La base de cette structure est un double socle ménageant un espace interstitiel. La figure est entravée entre les genoux et les orteils par une plaque rectangulaire sur laquelle s’appuient les genoux dans un fléchissement. La tête de la figure est un hexagone régulier séparé par une ligne verticale en son milieu pour marquer l’arête nasale et s’achevant par une béance figurant la bouche. Les yeux de la sculpture sont écarquillés, presque en hypnose sur le monde qu'elle observe d'un regard vide.À la gauche de la figure, au niveau de l’assise, est posé ce qui semble être une tête d’oiseau, que l'on remarque plus particulièrement sur la première photographie. Les bras sont pliés et les mains aux longs doigts effilés, qui se rapprochent au niveau de la poitrine, semblent tenir un objet absent.

Cette belle sculpture, intrigante et mystérieuse, truffée de symboles et de références, aux sources multiples, aux grands yeux écarquillés et rivés sur l’observateur a suscité un flot de commentaires variés. Car son mystère dépasse sa simple apparence.

Cette œuvre semble représenter les doutes de Giacometti qui hésitait en effet entre plusieurs styles artistiques, par exemple le cubisme ou le surréalisme. Le XXème s est une époque charnière de l'art en tout genre :musique, littérature, arts-plastiques et de nombreux courants artistique dits ''avants gardistes'' voient le jour (spatialisme,futurisme,impressionnisme,etc..) et Giacometti ne semble pas encore avoir trouver sa prédilection. Cependant Giacometti va échapper à cette étiquetage strict et va peu à peu s'éloigner des surréalistes, cette époque va marquer son retour à la représentation de nombreuses figures humaines d'inspiration africaine (par exemple : femme qui marche). Nous pouvons notamment citer cette phrase de Giacometti qui marque son intérêt pour la nature humaine :

''La plus grande aventure, celle de voir surgir quelque chose d'inconnu chaque jour dans le même visage''.

Nous pouvons donc imaginer que le but de Giacometti était de représenter à travers ''l'objet invisible'' une figure humaine archétypique, représentative de l’humanité, cette dernière n'est pas réaliste elle est simplifiée en bois, si bien que tout le monde peut se représenter cette sensation d'irréalité qui émane de la vie. La vie n'a pas de but elle est absurde comme l’immatérialité de cet objet invisible, que la sculpture essaye tant bien que mal de tenir entre ses doigts. La vie est comme l'objet elle est vide est le non-sens est omniprésent, Giacometti était en perpétuelle recherche de la vérité humaine. La sculpture est dans un cadre, le cadre symbolise la structure que l'homme s'impose, la carapace que l'on se construit pour échapper à cette absurdité existentielle. Cette femme semble crispée, bloquée, dans son cadre qui l’étrique, la comprime et coupe son champ d'action. Giacometti nous pouvons supposer réprimandait ce cadre que la société a construit sur l'homme et donc son action sur sa pensée et sa vision. Aux pieds de la statue se trouve des marches, qui pourraient soient représenter l'élévation de l'âme humaine vers la vérité de son existence, ou les différentes facettes profondes de l'être humain( cette pensée pourrait être alors rattachée à Freud avec le moi, le surmoi et le ça, le ça étant l'inconnu). Cependant malgré les marches la statue à les pieds bloqués par un poids, elle ne peut se redresser ni avancer, elle est bloquée face à cet objet invisible.

Nous pouvons alors nous questionner

...

Télécharger au format  txt (7.4 Kb)   pdf (89.5 Kb)   docx (10.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com