LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Histoire Des Arts: le film Invictus de Clint Eastwood

Mémoire : Histoire Des Arts: le film Invictus de Clint Eastwood. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  17 Avril 2013  •  596 Mots (3 Pages)  •  2 328 Vues

Page 1 sur 3

En 1995, l'Afrique du Sud organise la Coupe du monde de rugby à XV. Nelson Mandela commence son premier mandat en tant que président du pays. Contre l'opinion de ses partisans, il sent dans l'événement sportif la possibilité de créer un sentiment d'union nationale derrière l'équipe des Springboks, symbole durant plusieurs décennies des blancs d'Afrique du Sud, de leur domination et de l'apartheid (1948-1991). « One team, one country » (« une équipe, un pays »).

Ce film mêle l'histoire politique et la symbolique du sport ; un sport peut-il influencer l'état d'esprit des hommes ? C'est le pari, politique et humain, de Nelson Mandela après 27 ans d'emprisonnement, contre la peur réciproque des communautés d'Afrique du Sud qui provoque un climat de tension. Il s'agit de faire vivre la nation arc-en-ciel. Mandela, en pacifiste, tente de changer les choses, les mentalités ; il faut savoir se changer soi-même pour tenter de changer le reste. Voilà ce que ce film dépeint, la lutte nécessaire pour le pardon. Un président et un capitaine d'équipe, chacun issu de communautés se haïssant, deux leaders pour une cause : l'union. La médiocre équipe des Springboks aidera-t-elle à la réconciliation de l'Afrique du Sud ? « Cette nation a soif de grandeur » , tel est l'espoir.

Mandela transmet au capitaine des Springboks un poème de William Ernest Henley, dont est tiré le titre du film, où il est dit notamment : I'm the master of my fate, I'm the Captain of my soul. (« Je suis le maître de mon destin, Je suis le capitaine de mon âme. »)

Fiche technique[modifier]Réalisation : Clint Eastwood

Scénario : Anthony Peckham, d'après le livre Playing the Enemy: Nelson Mandela and the Game that Made a Nation de John Carlin, traduit sous le titre Déjouer l'ennemi : Nelson Mandela et le jeu qui a sauvé une nation

Décors : James J. Murakami

Costumes : Deborah Hopper

Photographie : Tom Stern

Montage : Joel Cox

Gary D. Roach

Production : Clint Eastwood, Robert Lorenz, Lori McCreary, Mace Neufeld

Société de distribution : Warner Bros.[1]

Langue : anglais, afrikaans

Lieu de tournage : Afrique du Sud[1]

Format : Couleur • 2.35 : 1 • 35 mm

Durée : 2h12min

Dates de sorties [2]:

États-Unis : 11 décembre 2009

France : 13 janvier 2010

Belgique : 13 janvier 2010

Distribution[modifier]Morgan Freeman (VF : Daniel Kamwa) : Nelson Mandela, le président sud-africain, aussi appelé Dada ou Madiba

Matt Damon (VF : Damien Boisseau) : Francois Pienaar, le capitaine des Springboks

Tony Kgoroge (VF : Lucien Jean-Baptiste) : Jason Tshabalala, un responsable de sécurité de Mandela

...

Télécharger au format  txt (3.8 Kb)   pdf (70.7 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com