LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Contexte de pratique de la planification urbaine et la maitrise du processus de l’urbanisation au Maroc

Résumé : Contexte de pratique de la planification urbaine et la maitrise du processus de l’urbanisation au Maroc. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  8 Décembre 2019  •  Résumé  •  1 231 Mots (5 Pages)  •  735 Vues

Page 1 sur 5

Ecole National d’Architecture d’Agadir

2019-2020

LA PLANIFICATION ET LA GESTION URBAINE

     

Prof : Ali AIT HADJ SLIMAN

Cours n°5 :               

Contexte de pratique de la planification urbaine

et la maitrise du processus de l’urbanisation au Maroc

Introduction :

La multiplicité des problèmes de l’urbanisation et la pression exercée par la croissance urbaine incessante ont toujours exprimé la nécessité et le besoin de mettre à jour et de réformer aussi bien la planification que la législation.

En effet, la croissance urbaine est une traduction d’une croissance démographique générée par un progrès socio-économique.

Pour comprendre l’articulation entre les différentes composantes qui rentrent dans ce cadre, il est opportun de dresser une situation générale « historique » sur le contexte global de la pratique de maîtrise du processus de l’urbanisation au Maroc à travers différentes époques et selon ces aspects :

  1. La croissance démographique
  2. L’urbanisation
  3. Les politiques de planification urbaine
  4. La réglementation
  5. Le foncier
  6. Le financement

1. La croissance démographique

La population urbaine du Maroc a été estimée en 1914, selon un rapport sur la situation du protectorat à 65.000 habitants, pour atteindre près d’un million en 1926.

Le taux d’accroissement de la population a dépassé les 3% pendant les années 50. Le pic de cette croissance a atteint 3.3 par an entre 1952 et 1960, il a ensuite diminue à 1.38 entre 1994 et 2004 puis à 1.25 entre 2004 à 2014.

Ainsi la population du Maroc s’est multipliée par 5 fois pendant la période de 1900 à 2014 et de 3 fois de 1960 à 2014.

Le taux d’urbanisation s’est multiplié de six fois entre 1960 à 2014. Il été de 29.2 % à 60.3% pendant la même période. Il sera selon les prévisions de 73.6% en 2050.

[pic 1]

On assiste pendant les différentes périodes à des modifications considérables : la population rurale ne progresse que de moyennes négatives, alors que la population urbaine s’accroit.

année

Ensemble

Urbain

Rural

1960 - 1970

2,5

4,3

1,7

1970 - 1980

2,6

4,4

1,6

1980 - 1990

2,2

4

0,8

1990 - 2000

1,6

2,5

0,6

2000 - 2010

1,3

2,2

0,2

2010 - 2020

1,1

2

-0,3

2020 - 2030

0,9

1,6

-0,4

2030 - 2040

0,6

1,1

-0,5

2040 - 2050

0,4

0,7

-0,5

Taux d’accroissement de la population

Année

Population urbaine

Pop. générale

1914

65 000

de 6 millions

1926

1 million

-

1960

3.3

11.6 millions

1971

5.4

15.4 millions

1982

8.7

20.5 millions

1994

13.4

26

2004

16.4

29.8

2014

20.4

33.8

2030

26.4

40.8

2050

31.7

43.7

Population urbaine

Le milieu urbain marque une croissance plus importante avec un taux de 4.4% résultat de la croissance démographique d’une part et de l’exode rural d’autre part. Ainsi, la population urbaine a été multipliée par 20 pendant la période s’étalant entre 1900 et 1982 et de e 6 fois entre 1960 à 2014.

[pic 2]

Cette croissance démographique accélérée, va se traduire, et plus particulièrement au niveau des agglomérations urbaines, qui ne se sont pas préparées à accueillir ces flux de populations, par une forte urbanisation ayant des conséquences négatives sur ces dernières après les années 1960-70 et 80.

Le taux d’accroissement de la population a dépassé les 3% pendant les années 50. Le pic de croissance a atteint 3.3 par an entre 1952 et 1960, il a ensuite diminue à 1.38 entre 1994 et 2004 puis 1.25 entre 2004 à 2014.

...

Télécharger au format  txt (8.9 Kb)   pdf (175.8 Kb)   docx (113.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com