LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Types de bandes dessinées et utilisation de malentendus sur les processus dramaturgiques

Analyse sectorielle : Types de bandes dessinées et utilisation de malentendus sur les processus dramaturgiques. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  2 Février 2014  •  Analyse sectorielle  •  2 518 Mots (11 Pages)  •  1 507 Vues

Page 1 sur 11

FRANCAIS DEVOIR NUMERO 4

Je n'ai pas de réelle définition dans la série figurant ce qu'est un procédé dramaturgique. J'ai choisi d'inclure concernant les procédés dramaturgiques les types de comiques et le recours aux quiproquos.

La comédie se caractérise par différents procédés dramaturgiques. Pour le démontrer, je m'appuierai sur la pièce de l'Avare, Tartuffe ainsi que Monsieur de Pourceaugnac. Dans la pièce de l'Avare, le principal procédé dramaturgique est le quiproquo. Les personnages de la scène ne parlent pas du même sujet, ce qui entraine par la suite un comique de situation. Valère : « Un dieu qui porte les excuses de tout ce qu'il fait faire, l'Amour. » Harpagon :  « L'amour ? » Valère : « oui » Harpagon : « Bel amour, bel amour, ma foi ! L'amour de mes louis d'or ! » En effet, dans ce dialogue on remarque la présence de stichomythie. Elle révèle une urgence de situation et donc un conflit entre les deux personnages : Harpagon et Valère. Le quiproquo n'est pas le seul procédé dramaturgique utilisé. On constate aussi un comique de mots : « confesser l'action la plus noire, l'attentat le plus horrible qui jamais ait été commis. » ; « crime » ; « voleur infâme » ; « assassinat » ; « mon sang, mes entrailles pendard ! » L'auteur utilise ici un vocabulaire très exagéré, se référent aux champs lexical du crime. Ce vocabulaire est comique car il démontre l'emportement d'Harpagon au sujet de son argent. Le comique de caractère est évidemment présent : Harpagon est un vieillard rongé par son avarice, la seule chose qu'il lui importe est son argent. Ainsi qu'un comique de situation, qui met en exergue le quiproquo. A travers le comique de surprise transparait une réflexion sur la société ainsi qu'un plan matériel et moral.

Le texte suivant, extrait de tartuffe, fait place au ressort dramatique. En effet, on constate un retournement de situation aux dernières lignes du texte :

L'exempte : «  Et pour l'exécuter, suivez-moi moi tout à l'heure10. Dans la prison qu'on doit vous donner pour demeure. » « Nous vivons sous un prince ennemi de la fraude, Un prince dont les yeux se font jour dans les cœurs, Et que ne peut tromper tout l'art des imposteurs. » Les lecteurs ne s'attendent pas à ce que Tartuffe se fasse arrêter au dénouement de la scène mais au contraire, que tartuffe réussisse à exécuter son plan et savoure sa victoire. Des procédés comiques sont perçus dans la pièce de Tartuffe. On constate que Orgon fait figure de pantin. Il apparaît comme étant le personnage ridicule de l'histoire. Orgon :« Mais t'es-tu souvenu que ma main charitable, Ingrat, t'a retiré d'un état misérable ? »

Au même moment, Tartuffe savoure son triomphe éphémère : On peut parler de ressort dramatique interne. L'exempt ne prononce l'arrestation de Tartuffe qu'après un long moment très tendu : C'est en quelque sorte le vouloir de l'auteur qui laisse durer la tension pour les spectateurs afin de favoriser au mieux l'effet de surprise. « suivez-moi tout à l'heure10, dans la prison qu'on doit vous donner pour demeure » : c'est le coup de théâtre.

Le texte C, Monsieur de Pourceaugnac laisse place à un comique de situation : Afin d'échapper à un procès, monsieur de Pourceaugnac s'est déguisé en femme. Les deux suisses lui font des avances grossières .«  Ly est là un petit téton qui l'est drôle […] Mon foy ! Moy couchair pien avec fous. »

Monsieur de Pourceaugnac : « Ah ! C'en ai trop, et ces sortes d'ordures là ne se disent point à une femme de ma condition. ». Le procédé utilisé dans ce texte se nomme le scandal. le comique de mot est aussi très présent: Molière reproduit l'accent suisse qu'il transcrit dans ses dialogues. C'est en lisant les dialogues à voix haute que l'on peut mesurer l'effet comique de la pièce. Le spectateur est obligé de rire face à la situation dans laquelle est le personnage éponyme : C'est une pièce qui repose essentiellement sur le rire.

Ainsi, chacun de ces textes favorisent un effet comique chez le spectateur. Les procédés dramaturgiques utilisés dans ces trois pièces permettent d'amplifier cet effet comique.

Ces différents textes nous renvoi à un type de comédie précis.

L'extrait de Tartuffe est une comédie de mœurs. Molière critique les faux-dévots grâce au personnage éponyme. En conséquence, Le Roi fut contraint d'interdire toute représentation publique de la pièce après sa première présentation. Tous ces problèmes de diffusion concernant la pièce démontrent bien que Molière s'attaquait à une corde sensible. L' Église exerçait un pouvoir excessif et cela semble justifier pleinement la création de cette pièce. Molière utilise le comique de caractère dans la pièce de tartuffe : Tartuffe est un personnage malhonnête, Hypocrite, prétentieux. «  Mais t'es tu souvenu que ma main charitable, Ingrat, t'a retiré d'un état misérable ? » ;« L'imposteur ! » ; « Comme il sait de traitresse manière, se faire un beau manteau de tout ce qu'on révère ! ». Dans la pièce de l'Avare, nous retrouvons une comédie de caractère. L'auteur se sert de l'avarice d'harpagon pour en produire un effet comique. Molière éprouve un sentiment moqueur envers l'avarice d'harpagon. Il en créé une caricature. « mon sang, mes entrailles, pendard ! ». Monsieur de Pourceaugnac est une comédie ballet, Elle traite des sujets contemporains et montre des personnages ordinaires de la vie.

Monsieur de Pourceaugnac est un gentilhomme de province ridicule et doit se travestir afin de fuir un jugement injuste. Les deux suisses présents dans le texte sont deux gardes qui en veulent à sa vertu. Dans l'avare, le comique de personnage est le plus présent. Toute la pièce tourne autour de l'avarice d'harpagon. Les circonstances qui en découlent ne sont pas toujours comiques car Harpagon est l'obstacle entre le mariage de sa fille et de Valère. Valère :  « Un dieu qui porte les excuses de tout ce qu'il fait faire, l'Amour. » Harpagon : « Bel amour, bel amour, ma foi ! L'amour de mes louis d'or ! »

Par conséquent, Chaque pièces nous renvoi à un type de comédie. Molière mélange les genres de comédie afin de s'adresser à un public plus

...

Télécharger au format  txt (15.4 Kb)   pdf (147.9 Kb)   docx (13.6 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com