LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

UE3 – Méthodologie spéciale : Expression artistique, corporelle, sportive, culturelle

Commentaire de texte : UE3 – Méthodologie spéciale : Expression artistique, corporelle, sportive, culturelle. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  30 Janvier 2020  •  Commentaire de texte  •  708 Mots (3 Pages)  •  38 Vues

Page 1 sur 3

UE3 – Méthodologie spéciale : Expression artistique, corporelle, sportive, culturelle

Activité animée par Marcel, Sinan et Lena

Structure du dispositif 

Avant de commencer l'activité, nous avons préparé le matériel : Marcel a préparé une présentation power-point, Sinan s’est occupé de la musique et du matériel et Lena a rédigé le rapport.  

De même, nous avons bougé les meubles en classe pour avoir de la place.

Ensuite, nous (l’équipe ZEN) avons présenté notre groupe et l’activité en tant que telle en expliquant notamment dans quel but nous avons mis sur pied une animation de yoga.

Sinan commence l’échauffement, accompagné de musique relaxante (5 minutes).

Marcel montre des positions de yoga, accompagné de photos projetés sur écran (10 minutes).

Lena présente l’étirement, accompagné également de musique relaxante (5 minutes).

Nombre de participants : max 30 personnes

Durée : 25 minutes

Lieu : Classe

Consignes : prendre des tapis ou des habits qui peuvent être souillés.

Matériel : matériel de l’école, musique et le power-point.

Intérêt du dispositif préparé

On dit que le yoga est bon pour la concentration, la patience, la détoxication, la confiance en soi et est source de créativité. Le but de l’activité était de réunir tous ces valeurs et de relaxer et détendre la classe.

L’activité est adaptée aux besoins et aux capacités des participants. Notre plan consistait à proposer notre activité en fin de journée, pour que les participants se sentent bien lorsqu'ils rentrent chez eux.

L’originalité

L’activité n’était pas vraiment originale, parce que le yoga est une discipline qui existe depuis longtemps, mais ce n’est pas habituel de le pratiquer en classe. Nous pensions donc que c’était peut-être chouette de le proposé.

L’opinion des participants 

Les personnes qui pratiquent un sport comme la boxe ou le karaté ont fait des liens avec l’échauffement qu’elles connaissaient. Elles étaient légèrement frustrées car elles n’ont pas appris des nouvelles techniques. Elles s’attendaient à davantage de yoga dans le sens sportif du terme.

Une autre camarade de classe était frustrée, car elle a des soucis de santé au niveau du du dos. Elle se sentait en compétition et elle n’a pas su faire les exercices. La solution qu’elle a proposée consistait à se baser plus sur la respiration et prévoir d’autres types d’exercices d’échauffement. Nous trouvons que c’est une critique très constructive, nous l’avons accueillie positivement et nous l’avons jugée bonne et fondée.

En revanche, d’autres élèves ont dit que l’activité était bonne parce qu’ils se sentaient engourdis et que l’activité était agréable et elle a pu les relaxer un peu.

Style des « éduc-acteurs »

Nous avons expliqué le dispositif et on a commencé à animer. Comme notre façon de faire les exercices de yoga était plutôt drôle, les participants ont commencé à rire. Une dynamique centrée sur le récréatif s’est dès lors mise en place. Une élève a fait son cirque personnel, ce qui était un peu désagréable. Mis à part cet incident, l’activité s’est bien déroulée à nos yeux.

Soulignons que nous ne sommes pas des professionnels du yoga. La plupart de nos camarades de classe trouvaient l’animation plutôt amusante que relaxante ce qui est tout à fait compréhensible, car nous avons plutôt misé sur le caractère drôle que sur les aspects de relaxation.

...

Télécharger au format  txt (4.7 Kb)   pdf (44 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com