LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Projet " expression Théatrale " Avec Des Jeune En Ime

Rapports de Stage : Projet " expression Théatrale " Avec Des Jeune En Ime. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  24 Mars 2012  •  2 044 Mots (9 Pages)  •  1 257 Vues

Page 1 sur 9

Expression théâtrale

8 séances d’une heure.

Le projet :

Le projet est venu d’une demande des jeunes suite à un jeu de mîmes, j’ai voulu utiliser cette envie en mettant en place des ateliers expressions que j’ai adaptés au fil des séances.

Les objectifs :

- Développer l’expression des sentiments, des sensations.

- Travailler l’imaginaire, la créativité.

- Encourager la cohésion de groupe et le respect des autres.

- Créer un espace de solidarité entre les jeunes.

- Favoriser l’estime de soi.

- Canaliser son énergie.

- Travailler sur l’imitation en essayant d’aller au-delà de celle-ci.

- Développer le respect des règles de vie collective.

- Trouver une place tout en laissant une place à chacun.

Déroulement des séances :

J’ai voulu investir la salle ado pour avoir un espace contenant dédié à l’activité, il y a une petite salle pour les exercices calmes et une grande salle pour les exercices où il faut de l’espace. Au départ je faisais des séances en fonction des disponibilités de chacun, puis je me suis aperçue que la plage horaire de 20h à 21h le jeudi soir était souvent la plus adaptée, les jeunes n’ayant pas d’autres activités prévues. Nous finissons donc la semaine d’internat par ces séances d’expression théâtrale.

Au départ il n’y avait pas vraiment de cadre repérable, j’expérimentais différents jeux en repérant lesquels étaient les mieux adaptés à chaque jeune. La première fois, j’étais avec trois jeunes ayant un assez bon niveau intellectuel ils ont voulu faire des scénettes pour le départ de Simon, je leur ai laissé imaginer ce qu’ils voulaient en étant juste là pour les accompagner, les encourager. Puis les autres séances se sont déroulées différemment : Je prenais un temps d’accueil, puis nous faisions des jeux de marche aux sensations, des jeux sur l’émotion, puis d’autres exercices en fonction des jeunes, j’essayais de laisser une plage libre, et je finissais par un retour au calme. Certaines séances ont pu se dérouler différemment, par exemple j’ai fait une séance où la consigne était de rester calme, de parler le moins possible en utilisant d’autres moyens de communication (gestes, mimiques...).

Les différents exercices :

Expliquer lentement chaque exercice et montrer un exemple pour que les jeunes comprennent et aient moins peur de se lancer. Les exercices diffèrent ou sont adaptés selon les jeunes présents.

Le jeu de la chaise des émotions :

Mettre une chaise dans la salle, à chaque fois que l’on s’assoit sur celle-ci nous devons prendre une émotion, puis nous nous relevons, puis nous nous rasseyons et nous imaginons une nouvelle émotion. (Tristesse, joie, surprise, peur…).

 Selon les jeunes certains arrivent seul à changer d’émotion, sinon leur dire quelle émotion prendre. Cet exercice permet de travailler l’expression des émotions en canalisant son énergie. Le fait que chacun passe seul devant les autres permet de travailler la confiance, l’estime de soi et le respect de la place de chacun. Certains ont mis plusieurs séance pour faire cet exercice, d’autres ont dû mal à laisser une place aux autres et arrivent difficilement à regarder leur camarade en scène tout en se taisant. Il est aussi difficile d’éviter de rire et d’essayer de rendre cet exercice personnel sans imiter la personne qui est passée avant.

Le jeu de la marche aux sensations :

Nous marchons tous dans la grande salle, en essayant de ne pas se toucher, d’occuper au maximum l’espace et de ne pas se suivre. Puis je frappe des mains et j’ajoute une consigne (« il fait très froid », « nous marchons sur des chewing gum », « nous devenons tout petit »…), nous devons adapter notre démarche à la consigne, je refrappe des mains et nous remarchons normalement. J’essaye de varier au maximum les consignes à chaque séance, puis petit à petit les jeunes donnent eux-mêmes chacun à leur tour des consignes.

 Cet exercice permet de développer l’expression des sensations, l’imagination et la cohésion de groupe, nous devons être attentifs aux autres pour ne pas se rentrer dedans. C’est un jeu que je mets en place chaque séance. Tout le monde arrive à faire cet exercice à sa façon. C’est un moment très sympa où tout le monde peut se lâcher, il faut être dans l’excès, la caricature. Par contre il est difficile pour la plupart des jeunes de ne pas se suivre et d’occuper tout l’espace.

Le jeu de la photo :

Nous choisissons un lieu à imaginer (une cour d’école, la plage…) et nous essayons de faire vivre ce lieu, chacun prend un rôle (un enfant qui fait des châteaux de sable, un qui nage…) et quand je dis « stop », tout le monde s’arrête de bouger.

 Dans cet exercice nous essayons de développer notre imagination et de favoriser la cohésion du groupe. Ce jeu est difficile pour certains jeunes qui je pense n’arrivent pas à se projeter dans un lieu qu’ils ne voient pas, beaucoup refont ce que je fais. Mais cela n’empêche pas qu’ils s’amusent et réussissent à mimer des actions même si la plupart du temps nous restons dans l’imitation, ils arrivent également à s’immobiliser quand je leur dis.

Le jeu du miroir :

Les jeunes se mettent par deux l’un en face de l’autre. Un des deux doit faire des gestes lents et le deuxième doit faire la même chose en essayant de le réaliser à peu près en même temps.

 C’est un jeu calme qui permet aux jeunes de se poser, se concentrer et être attentif à l’autre. C’est quelque fois difficile, ils arrivent à faire des gestes car je leur montre en présentation un échantillon de mouvements qu’ils peuvent effectuer, mais ces gestes s’effectuent en décalés et les binômes sont souvent déconcentrés par les binômes d’à côté. Aussi il faut penser à

...

Télécharger au format  txt (12.3 Kb)   pdf (133.5 Kb)   docx (13.3 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com