LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Banque et industrie en Europe au 19ème siècle

Cours : Banque et industrie en Europe au 19ème siècle. Recherche parmi 229 000+ dissertations

Par   •  6 Novembre 2019  •  Cours  •  2 150 Mots (9 Pages)  •  17 Vues

Page 1 sur 9

Banque et industrie en Europe au 19ème siècle

           Le 19ème siècle en Europe est une période marquée par de profonds bouleversements du fait de l'industrialisation des pays européens, ce phénomène d’industrialisation marquera une telle rupture dans les sociétés européennes que ce processus sera dénommé “révolution industrielle” par l'économiste Adolphe Banqui. D'abord au Royaume-uni puis dans les autres grandes nations européennes, on assiste à une transformation de sociétés encore majoritairement rurales dominés par l'aristocratie en sociétés industrielle ou la bourgeoisie va rayonner.

Cette transition s'accompagne d'un important développement des échanges et du commerce international. C'est dans ce contexte que le secteur bancaire connaîtra un essor important, en effet, du fait du besoin important de capitaux pour développer l'industrie, les banques deviennent des acteurs majeurs de la transformation industrielle et économique. Ces dernières vont financer et participer à la transition industrielle.

           L'industrie désigne les activités économiques qui produisent des biens matériels par la transformation et la mise en œuvre de matières premières.

Jusqu'à la fin du 18ème siècle, le secteur industriel est marginal mais l'industrie connaîtra un tournant au début du 19ème siècle avec le début de l'utilisation des énergies fossiles et l'apparition de nouvelles technologies, on peut dégager deux caractéristiques de l'industrie par rapport aux autres activités de l'époque, l'utilisation de machines qui permettent d’accroître massivement les volumes de production et la division du travail avec par exemple l'apparition du travail a la chaîne, par opposition à l'artisanat dont la production était dans la plupart des cas réalisée  par une seule personne.

Les banques sont des organismes qui permettent aux individus de réaliser des opérations financières diverses, des dépôts d'argent sous formes d'épargne par exemple ou encore des emprunts. Les banques au 19ème siècle constituent souvent des groupes familiaux puissants, qui vont prospérer lors de l'industrialisation de l'Europe.

On s'interroge sur les relations entre le secteur bancaire et l'industrie au 19ème siècle, sur une éventuelle interdépendance ou au contraire une domination ou un retard d'un des deux secteurs envers l'autre.

Dans quelle mesure le secteur bancaire et industriel sont ils interdépendants pour mener à bien leur développement tout au long du 19ème siècle ?

On s'intéressera à la montée en puissance simultanée de ces deux secteurs dans un premier temps,

puis on abordera les relations ambiguës entre la banque et l'industrie dans une Europe au développement disparate.

I Une industrie et un secteur bancaire en évolution simultanée tout au long du 19ème siècle

II Les relations variables et ambiguës entre la banque et l'industrie dans une Europe au développement disparate

I une industrie et un secteur bancaire en évolution simultanée tout au long du 19ème siècle

Si il apparaît que l'industrialisation des pays européens a été plus ou moins rapide selon les différents pays, on constate que le 19ème siècle constitue globalement une période de boom économique sans précédent pour l'Europe. L'industrie va peu à peu devenir le moteur de l'économie des pays européens.

Ces avancées sont permises par l'avènement de plusieurs conditions favorables : d'une part des avancées technologiques d'autre part grâce à l'adhésion progressive des pays au libre-échangisme.

Il est clair que le développement du secteur bancaire a été concomitant avec celui de l'industrie au 19ème siècle.

En effet, parallèlement à l'industrialisation des puissances européennes, on assiste à la multiplication des institutions bancaires et à la montée en puissance des grandes banques de l'époque.

Pour autant, on ne peut affirmer que l'industrialisation est toujours reliée à une hausse de la présence bancaire, la formation du capital pour financer les premières firmes lors de la première révolution industrielle au Royaume-uni est par exemple relativement indépendante des banques car les industriels trouvent d'autres moyens de se financer qu'en passant par un emprunt bancaire, en s’autofinançant par exemple.

Sur l'ensemble de l'Europe les situations économiques et la manière dont l'industrialisation est réalisée sont très variables, il est donc complexe de définir les relations entre l'industrie et le secteur bancaire de manière générale.

Pour simplifier, il convient de se questionner davantage sur les liens qu'entretiennent système bancaire et développement économique dans son ensemble.

La banque est intrinsèquement dépendante du niveau de développement de l'économie dont elle fait partie.

Les services que proposent l'offre bancaire sont avant tout une réponse à une demande, une situation économique favorable à l'investissement est donc nécessaire pour que le secteur bancaire puisse prospérer.

On peut affirmer que la capacité d'une banque à octroyer des crédits dépend de la situation et de la demande du marché, car les ressources bancaires proviennent du produit national.

Le contexte économique d’industrialisation du 19ème siècle est donc très favorable au secteur bancaire qui vont pouvoir développer  drastiquement leurs activités et s'enrichir.

Cet enrichissement peut s'expliquer par l'idée que la hausse du volume des échanges commerciaux génère d'important flux de monnaie fiduciaire, qui elle même sera rassemblée par les banques à travers l'épargne des individus.

Selon l'historien Jean bouvier, les banques au 19ème siècle ne créent en réalité pas l'argent, les moyens bancaires ne sont pas ex nihilo car les interventions bancaires dans les différent secteurs de l'industrie comme les chemins de fer ou la sidérurgie répondent à un besoin d'investissement auquel les banques sont les seules à pouvoir répondre.

Autrement dit, les moyens de paiement et de financement proposés par une banque proviennent à l'origine d'argent gagés sur les activités économiques, et, les banques constituent leur réserve de monnaie en rassemblant l'épargne de leurs différents clients.

...

Télécharger au format  txt (14.9 Kb)   pdf (71.2 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com