LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

J'ai juste besoin d'un document

Dissertation : J'ai juste besoin d'un document. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  26 Novembre 2018  •  Dissertation  •  1 095 Mots (5 Pages)  •  126 Vues

Page 1 sur 5

Léo                     MODULE 1 : Comment la littérature appréhende-t-elle le monde .

EUPHRASIE

E.S1

Niveau 1.

TEXTE A 1. Cette vision du château décrite par le poète a lieu durant la nuit. Il semblerait que ce soit un soir de pleine Lune où la cette dernière éclaire d’une telle puissance le château que l’on pourrait croire être en journée. Nous retrouvons au premier vers «Lorsque sur ce château la Lune se fait voir» et au vers 4 «Le jour est d’un côté , d’autre la nuit obscure»

2. Nous retrouvons dans différents vers des allusions aux reflets d’éléments dans l‘eau. Nous avons celui de la Lune au vers 12 avec «Ici je vois sous terre une Lune seconde» mais aussi celui du palais «Ici ce palais même et si clair , et si beau» au vers 12.

TEXTE B : 1. Dans ce premier quatrain Edgar Poe semble vouloir dire que la mort fige ses pensées mais le change dans un même temps. Il exprime aussi son angoisse peut-être même sa hantise de la mort.

2. «Calme bloc» fait ici référence au monument élevé à la mémoire du poète. On peut penser qu’il s’agit d’une pierre tombale.  + Poème

TEXTE 3 : 1. Le poète décrit sa femme en partant des détails les plus «futiles» à ceux qu’ils trouvent les plus beaux.  Il parle rapidement de la chevelure de sa femme mais aussi de ses jambes ou encore de sa gorge cependant il s’attarde sur des détails comme ses seins , ses fesses ou encore ses yeux.

2.Nous retrouvons des références aux éléments de la Nature dans la description du poète. Nous avons des allusions aux animaux avec par exemple «Ma femme à la taille de loutre entre les dents du tigre» au vers 4 ou encore des références aux éléments de la Nature avec la mer au vers 23 «Aux bras d’écume de mer» , au feu avec «Ma femme à la chevelure de feu de bois» et au vent ainsi que des deux précédents éléments avec «Aux yeux de niveau de mer de niveau d’air de terre et de feu» dans le dernier vers.

Niveau 2  

TEXTE A : 1. Il y a des points d’interrogations , «semble vouloir» , «je pense voir»

2. Nous retrouvons tout d’abord une anaphore avec la ré-utilisation de mots tels que «Où» et «En» ainsi qu’un parallélisme.

TEXTE B : 1. «sans honneur» , «sortilège» ,

2. Les vers 5 et 12 jouent sur les mots car le poète utilise dans chacun des deux un mot peu commun. Dans le vers 5 c’est «oyant» qui est utilisé alors que dans le vers 12 c’est le mot «chu» qu’utilise Stéphane Mallarmé.

TEXTE 3 :   1.  Non ce poème est également construit à base d’anaphores avec des débuts de phrases souvent similaires. Nous avons par exemple «Ma femme à / aux» , «A / Aux» 

2.

L’air : «étoiles», «hirondelle», «champagne», «nid de scalares», «oiseau», «niveau d’air»;
L’eau: «loutre» , «écume de mer», «lit du même torrent», «algue», «eau»;
La terre: «sablier», «bâtons», «blé», «taupinière», «rubis», «vif-argent», «grès et amiante»,  «terre». 

Le feu : «feu de bois» , «chaleur» , «allumettes» , «fusée» , «feu»

Niveau 3

TEXTE A :     1. Ce palais peut se faire voir de trois façons

                           Tel qu’il est , sous la forme d’une ombre et à travers le reflet de l’eau.

...

Télécharger au format  txt (6.2 Kb)   pdf (91.2 Kb)   docx (13.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com