LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de texte Phénoménologie de la perception Merleau Ponty

Commentaire de texte : Analyse de texte Phénoménologie de la perception Merleau Ponty. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  28 Novembre 2015  •  Commentaire de texte  •  1 438 Mots (6 Pages)  •  1 473 Vues

Page 1 sur 6

Dans ce texte, Phénoménologie de la perception de Merleau-Ponty, un philosophe français. Nous pouvons voir facilement la distinction entre nature et culture, c'est-à-dire, qu'il y'a du purement naturel dans l'homme et du purement fabriqué. Pour Merleau-Ponty, est naturel tout ce qui, en nous, relève de l'être biologique. Et, est culturel, conventionnel, tout ce qui en nous, est inventé, relève d'une institution. Est-ce qu'en l'homme il y'a, d'une part, du naturel et d'autre part du culturel? Ou bien, est-ce que ces deux notions nature et culture se supperposent chez l'homme? Merleau-Ponty, utilise quelques exemples dans son texte, quels sont-ils et que nous montrent ils? Et ainsi, quelle est la thèse de cet auteur?

          Tout d'abord, nous pouvons observer, que pour établir sa thèse, Merleau-Ponty commence par raisonner à partir d'exemples. Il dit, "il n'est pas plus naturel ou pas moins conventionnel de crier dans la colère ou d'embrasser dans l'amour que d'appeler table une table". Ici, Merleau-Ponty nous montre, que ces expressions, le rire, les pleurs, les cris, sont des comportements innés chez l'homme. Ces expressions sont en chaque homme, quel que soit son contexte culturel. De la même façon que nous utilisons le mot "table" pour désigner l'objet en question, nous pouvons utiliser notre corps pour exprimer nos émotions ou nos sentiments, l'homme a tendance à "crier" lorsqu'il est en colère ou à "embrasser" la personne aimée. Lorqu'un journaliste prend une photo, sur le moment, les expressions adoptées par les victimes ne sont pas apprisent, comme par exemple, "La Madone", une photo d'une femme éplorée après un attentat. Ces expressions n'ont donc pas besoin d'être apprises. En effet, un enfant crie, pleure et rit spontanément.                                                                                  

          Merleau-Ponty dit aussi, "les sentiments et les conduites passionnelles sont inventés comme les mots. Même ceux qui, comme la paternité, paraissent inscrit dans le corps humain sont en réalité des institutions". En effet, la paternité est une relation biologique, l'espèce humaine se reproduit, la procréation comme comportement, est une manifestation de l'instinct, c'est "inscrit dans le coprs" dirait Merleau-Ponty. De plus, la paternité est déterminée par le fait que l'enfant hérite des gènes de ses parents par hérédité biologie. On peut en effet, faire des tests génétiques pour déterminer la paternité.                                                                                                                                    

                   Toute fois, le rire, les pleurs, les cris, ainsi que la paternité, ne sont pas uniquement des comportements naturels mais aussi des comportements conventionnels. Le langage du corps est tout aussi conventionnel que le langage ordinaire qui passe par la parole. Car si le langage du corps était exclusivement naturel, il serait commun à tous les hommes, or ce n'est pas le cas. En effet, pour une grande partie des hommes, rien ne semble plus naturel qu'un baiser, et pourtant, ce n'est pas le cas pour tous. Car le baiser révèle l'appartenance de l'indivdu à une culture. Par exemple, au Japon, le baiser n'est pas pratiqué, et peut même être réprimé. Il y'a de nombreux gestes conventionnels qui accompagnent l'expression de la colère, de la douleur ou encore du mépris, par exemple, montrer le poing, lever les bras au ciel... Ces gestes, ces attitudes sont, en effet, inculquées par mimétisme, comme un enfant qui apprend le vrai sourire, non pas le sourire réflexe qu'il possède dès la naissance, celui qui est naturel, mais celui par imitation de l'adulte. La paternité aussi, est un comportement conventionnel, car être père est comme indépendant de la paternité biologique. En effet, le père n'est pas toujours le géniteur, car l'enfant peut être adopté. De plus, la pater ité est aussi un rôle social auquels sont associés des droits et des devoirs.

...

Télécharger au format  txt (7.4 Kb)   pdf (91 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com