LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La globalisation financière cas

Dissertation : La globalisation financière cas. Recherche parmi 262 000+ dissertations

Par   •  10 Septembre 2015  •  Dissertation  •  2 006 Mots (9 Pages)  •  511 Vues

Page 1 sur 9

Thème1 : la globalisation financière  

support du thème

Les pays  ont toujours  développé entre eux  des relations économiques à travers

des échanges de biens, de services et des facteurs de production auxquels

correspondent des flux monétaires.  Les pays sont donc, interdépendants sur le marché des biens et le marché monétaire.

 De ce fait les relations économiques internationales présentent  un double aspect réel (biens, services, facteurs) et monétaire (système de paiement, de choix de devises).

Cette dernière composante du commerce constitue ce qu’on appelle la finance

internationale.

   I –les  raisons de la globalisation financière :

1 –des raisons économiques

L’endettement des états consécutifs aux plans de relance obligent ceux-ci à emprunter auprès des marchés internationaux.

2 -Les euro-marchés :

  • Le déficit de la B.P. américaine a augmenté la circulation des dollars. A partir des années 60, se développe un marché des eurodollars. Les banques européennes prêtent des dollars qui sont placés par les entreprises ou Etats. Ce marché va s’étendre à partir des excédents pétroliers.
  • Ce mouvement se généralisera à l’ensemble des monnaies internationales.
  • Ceci permet aux banques d’échapper aux législations nationales qui bloque la            progression des crédits.
  • Autres raisons économiques :La lutte contre l’inflation oblige les états à modérer la création monétaire pour financer l’économie.

3-  des raisons démographiques :

Excès d’épargne dans certains pays (Allemagne, Japon, France ) et insuffisance d’épargne dans les pays émergents où les structures financières bloquent le décollage économique. Cet excès résulte  de l’excédent de la B.P mais aussi d’après Modigliani de la structure démographique

 l’évolution démographique a aussi accentué cette évolution : le vieillissement de certaines populations et l’explosion démographique pour d’autres bouleversant les taux d’épargne, les besoins d’investissement et, de manière générale, les demandes et les offres de capitaux au niveau mondial

4-Le développement des flux de capitaux :

Trois catégories :

  • Investissements directs à l’étranger : représentant au moins 10% du capital de la société créée

Ils proviennent des firmes multinationales (F.M.N) qui recourent au financement      direct externe afin de financer l’internationalisation de leur processus de production.

  • Investissements de portefeuille : logique purement financière.  

  Ce sont des  investissements de CT effectués surtout par les fonds de pension, de retraite, des institutions financières en quête de plus-value rapides.

Ces fonds se déplacent très rapidement

  • Les autres investissements : crédits et prêts

5- L’innovation :

Les banques étaient réticentes au  financement des nouvelles technologies, celles-ci reposant surtout sur de l’immatériel. Le financement sera donc assuré par des fonds de placement en quête du meilleur rapport au niveau international

Le facteur  facilitateur :

 la généralisation du recours aux nouvelles technologies de l’information et de la communication a été un facteur déterminant en permettant une interconnexion immédiate de toutes les places financières et une mise en réseau des acteurs ainsi qu’une circulation quasi instantanée de l’information au niveau planétaire.

 II  –processus et contenu de la  globalisation financière :

La globalisation financière résulte d’un long processus  qui a affecté le fonctionnement de la finance internationale.

Ce  processus ,commencée  au début des années 70   a abouti au début des

années 90 à la transformation  d’un   système international gouverné  par des règles

établies  et contrôlées par les grands pays développés  en un système dont

la caractéristique principale est l’absence de règles – on parle de dérégulation financière – et dans lequel les Etats n’ont plus aucun pouvoir de contrôle. Ils subissent et deviennent

acteurs de ce système au même titre que nombre d’acteurs privés

 

les règles transformées sont :

  • - le taux de change entre les monnaies était  fixe. (Après  la deuxième guerre

mondiale le dollar américain  est devenu la devise clé, convertible  en or  ( le prix de l’once d’or étant ainsi fixé à 35 dollars). Les autres monnaies étaient  convertibles en dollar sur la base d’un taux de change fixe. Ce sont les banques centrales des pays membres  qui sont garantes du respect des taux de change.)

  • les intermédiaires financiers  opéraient  la transaction entre les emprunteurs et les

prêteurs (Cette fonction était réservée aux banques.)

  • les conditions dans lesquelles s’opèrent les transactions financières. La plupart des

institutions bancaires et financières étaient  sous le contrôle de l’Etat. Le crédit était encadré

et les taux d’intérêt « administrés ».

  • le marché des capitaux était  « compartimenté ». Chaque compartiment (court terme,

long terme, comptant, à terme, etc) n’était accessible qu’aux banques correspondantes et

les compartiments étaient  étanches. On parlait de « cloisonnement ». Cette organisation ne

permettait pas une confrontation globale de l’offre et de la demande de capitaux.

  • les mouvements de capitaux étaient  strictement contrôlés. On peut comprendre que dans un système où les taux de change sont fixes, les taux d’intérêt aussi et dans lequel les balances des paiements se doivent d’être rigoureusement équilibrées – c’est d’ailleurs la fonction du FMI que d’y veiller – les mouvements internationaux de capitaux doivent eux aussi être strictement contrôlés.

La disparition progressive de ces règles entre 1971 et 1990 a produit les conditions de la

globalisation financière.

La globalisation financière est alors la mise en place d’un marché unifié de l’argent au niveau

...

Télécharger au format  txt (13.7 Kb)   pdf (272.1 Kb)   docx (173.8 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com