LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Conscience/L'inconscient

Cours : La Conscience/L'inconscient. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  11 Novembre 2017  •  Cours  •  4 679 Mots (19 Pages)  •  357 Vues

Page 1 sur 19

ANNABAC

La conscience de soi est-elle une connaissance de soi ?

Avons-nous besoin du regard d’autrui pour avoir conscience de soi ?

L’inconscient s’oppose-t-il à la connaissance de soi ?

La conscience de soi peut-elle être trompeuse ? 

Une connaissance de l’inconscient est-elle possible ?

La connaissance de son libre arbitre est-elle une illusion ?[pic 1]

Introduction.

Exemple 1. Si la conscience de soi est une connaissance de soi : le moi est une évidence. Les autres ont un regard différent sur moi. L’inconscient révèle qu’il y a des choses que le moi ignore sur lui. (Le désir, on ignore ce qu’on désire), (on ne comprend pas les rêves que l’on fait mais d’ailleurs nous sommes les auteurs de nos rêves)

Exemple 2. Si l’inconscient n’est pas conscient, (foi, volonté) alors on ne peut pas le définir. Avec l’inconscient le danger c’est de dire tout et n’importe quoi.

La conscience de soi est-elle une évidence ou au contraire est-elle un mensonge ? Est- qu’il est possible que la personne que l’on construit est un gigantesque mensonge. ? La personne qui se construit à travers la liberté le désir les actions et les rêves, est-ce qu’il est vrai qu’elle est un mensonge ?

Problème : Si la conscience de soi ne permet pas d’avoir la connaissance de soi alors comment pouvons- nous réussir à nous connaitre ? Faut-il admettre que le moi s’ignore lui-même ?

Si le moi s’ignore à lui-même, est-ce que le moi peut savoir ce qui doit faire n’y être libre, il s’ignore.   Le moi peut-il savoir s’il a été sauvé par les dieux et crée par dieu ? Non, la conscience de soi ne permet pas avoir une connaissance de soi.  On est capable de connaitre toute la nature sauf la nature du moi.

  1. La conscience de soi et la connaissance de soi.

La conscience de soi peut-elle devenir une connaissance de soi ?

  1. Qu’est-ce que la conscience ?

L’étymologie du mot conscience : cum ciencia : avec science. On suppose que donc la conscience et une faculté de connaitre.

  1. Attention, idée claire

Avoir conscience de quelque chose, est être capable d’avoir une idée claire de quelque chose. La conscience réussie à transformer une idée souple ou confuse en une idée claire.

  1. La conscience c’est une réflexion

La conscience s’autocorrige non seulement le confus deviens clair mais s’il est clair et se corrige par la réflexion ! La conscience morale : remord : donc nous corrigeons notre comportement.

  1. La conscience : vérité

L’évident c’est la certitude. La conscience c’est qu’elle enlève toutes le doutes ! C’est la preuve de la conscience.

  1. La conscience : toujours une conscience de soi

Quand je pense : j’ai conscience que c’est moi qui pense. La conscience permet avoir la connaissance de soi même. En psychologie on appelle cela l’introspection (capacité à se regarder à soi-même).

  1. Pourquoi l’inconscient n’existe pas ? [pic 2]

Critique logique : avoir conscience de l’inconscient est un paradoxe. Car si on a conscience de l’inconscient c’est impossible car l’inconscient ne sera pas de l’inconscient. C’est comme rendre visible l’invisible, si on rend visible l’invisible, l’invisible n’est plus invisible. Mais visible.

C’est argument : vieux : cela prouve que ce paradoxe logique on n’a jamais su le contredire.

Critique morale : S’il y a de l’inconscient ? Alors nous ne pouvons plus être responsables de nos acres. L’origine de votre décision est une origine inconsciente. S’il y a de l’inconscient il y a plus de responsabilité. Juridiquement on n’a pas le droit d’être irresponsable. Le premier devoir c'est d’être responsables car la responsabilité = liberté

Critique psychologique : Paradoxe psychologique : si on affirme l’inconscient on affirme qu’il y a un double moi ! Un moi conscient et un inconscient. Or comment on peut affirmer qu’il existe un moi inconscient ? On ne peut pas le confirmer car on ne le connaît pas

Descartes : dit que c’est évident que toute la conscience se limite à la conscience de soi. Rien ne peut exister d’autre. Il n’y a rien en dehors de la conscience de soi. J’ai nécessairement conscience de ce que je pense. Il n’y a donc pas de subconscient, mystère. À partir de la conscience et conscience de soi est donc possible de rechercher la connaissance de soi. Je pense donc je suisepicte

  1. Il y a-t-il une connaissance de soi psychologique ?
  1. Paradoxe de la conscience de soi psychologique

Quel est l’origine de la connaissance de soi ?

Conscience de soi : connaissance, (conscience de soi mais cette conscience de soi a une qualité : est subjective (quand j’’ai conscience de moi je suis subjectif et non pas objectif) une faculté subjective ne peut pas être la condition d’une connaissance objective. La connaissance de soi va être une faculté trompeuse. Va donc être Una faculté trompeuse : la conscience est égoïste (selon Kant) = +égoïsme logique (croire que ce que je pense est vraie). Égoïsme moral (croire que ce que je fais est bien, égoïsme esthétique = (croire que tu ce j’aime est bon). La connaissance de soi à partir de la conscience à partir de la conscience de soi a un défaut, a un défaut : va être trompé par notre égoïsme (Kant). Selon Kant et leçon 2 ce qui impérativement permet au moi d’échapper à cet égoïsme est les échanges. (La pluralité d’échanges).

  1. Difficulté de la connaissance de soi

La difficulté de la connaissance de soi c’est que la connaissance scientifique est indifférente. La connaissance psychologique est affective. La connaissance de soi nous affecte nous concerne. La connaissance a psychologique nous déplaise

Mauvaise foi : refus de se connaitre soi-même car la vérité est blessante. La conscience de soi est subjective et de mauvaise foi, refus de la vérité sur soi-même. La conscience de soi qui conditionne la connaissance de soi ne produit pas de la vérité mais du mensonge. La conscience de soi ne veut pas être blessé. Vérité psychologique : aliénation.

...

Télécharger au format  txt (28.9 Kb)   pdf (255.7 Kb)   docx (466.1 Kb)  
Voir 18 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com