LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Grand oral HGGSP Pourquoi l’ONU a-t-elle été mise sur échec pour apporter une solution au conflit palestinien ?

Discours : Grand oral HGGSP Pourquoi l’ONU a-t-elle été mise sur échec pour apporter une solution au conflit palestinien ?. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  24 Octobre 2021  •  Discours  •  1 653 Mots (7 Pages)  •  219 Vues

Page 1 sur 7

Grand oral HGGSP[pic 1]

Pourquoi l’ONU a-t-elle été mise sur échec pour apporter une solution au conflit palestinien ?

Intro :

     Mon sujet porte sur la question israélo-palestinienne : la permanence d’un conflit depuis 1947.

Le démembrement de l’empire ottoman et l’encouragement des Anglais à édifier un foyer national juif ont amené des colons à s’installer en Palestine, où vivait déjà une population arabe. La cohabitation était difficile et le conflit inévitable. L’histoire de la Palestine est au cœur de l’histoire du droit international. Le conflit israélo-palestinien (conflit asymétrique : conflit opposant des soldats réguliers à des combattants irréguliers mêlés à la population civile (religieux et territoriales) né par le plan de partage de 1947 et des différentes guerres israélo-arabes, a été l’occasion de nombreuses sessions de l’ONU, de nombreuses résolutions, sans qu’il y ait de solutions sur le terrain.

      Je me suis donc demandée pourquoi l’ONU a-t-elle été mise sur échec pour apporter une solution au conflit palestinien de 1947 à nos jours ?

      Je vais répondre à cette question en trois points : dans un premier temps, je vais vous montrer le rôle de l’ONU dans ce conflit dès l’année 1947 ; dans un deuxième temps, je montrerais les résolutions prises par l’ONU pour mettre en place une paix mais qu’ils ont été refusés et non respectés ; dans un troisième et dernier temps, je vais vous montrer le rôle de l’ONU actuellement et les actions qui les mis en échec.  

    J’ai choisi de traiter ce sujet-là car le conflit israélo-palestinien est un conflit très important, il touche tout le monde entier (Jérusalem : concentre les 3 religions (monothéiste)). C’est un des conflits où aucune solution a été respecté et mis en œuvre. Il y a eu un outrage au droit international où s’appuyer l’ONU pour garantir une paix entre états, cela m’intéresse aussi car j’aimerais continuer mes études en droit.

Première partie :

      L’ONU est une organisation internationale crée le 24 octobre 1945 aux états unis regroupant actuellement 193 États. Son rôle ici est de garantir la paix et garantir le droit à exister pour deux états (Israël et la Palestine) tout en s’appuyant sur le droit international (comme le dit Rosalyn Higgins, le droit international n’est pas un ensemble de règles ; c’est un système normatif).

Pour cela, il a fait un plan de partage en 1947 entre les arabes et les sionistes, ce qui amené ensuite à plusieurs conflits. Ce plan de partage a permis la création et la proclamation de l’État Israël en 1948. Cependant cet État a été refusé et non-reconnu par les palestiniens et les pays arabes ce qui a provoqué 3 conflits (conflit de 1948, guerre des 6 jours : 1967 ; guerre de kippour : 1973) entre les israéliens et les états arabes et l’OLP (organisation de libération de la Palestine) mais elle a été remportée par Israël. Finalement, à l’issue des conflits, au lieu des 50% du territoire attribué par l’ONU, les palestiniens n’ont obtenu que 25% du territoire, car les israéliens ont pu profiter de leurs victoires pour refaire le partage des frontières en fonction de leurs intérêts. Du coup, on peut constater que le plan de partage qui était une solution de la part de l’ONU a été mis en échec dû aux refus des pays arabes. Cela a amené juste à la création d’un seul état et a provoqué des conflits entre états.

Deuxième partie :

      Après l'échec de l'ONU sur le plan de partage, des conflits débute entre états arabes et les israéliens.

 Après la guerre de 1948, qui est un conflit israélo-arabe ; débute la guerre des 6 jours en 1967 où il y a une colonisation et occupation des territoires arabes par Israël. Il concrétise le dessin " plus de terre et moins d'arabes" par une expansion des territoires occupés par Israël au-delà de la Palestine. il a l'occupation de la Cisjordanie, Gaza, Jérusalem, le Golan et le Sinaï. Deux résolutions du Conseil de sécurité rappellent d’une part la nécessité du droit de retour des habitants qui ont fui en raison des combats, mais aussi l’inadmissibilité de l’acquisition de la terre par la force. Une condamnation a été faite par l’ONU à l’Israël pour qu’il puisse libérer les territoires qu’il occupe mais il n’y a eu aucun retrait.

Le 22 novembre 1967, six mois après la guerre des Six Jours, l'ONU vote la résolution 242, qui doit forcer Israël à quitter les 70.000m² de territoires qu'elle occupe. Le projet de résolution (...) a été adoptée à l'unanimité ! Les pays arabes, humiliés pour la seconde fois, refusent toute négociation avec Israël. Israël refuse de rendre ces territoires jugés nécessaires à sa sécurité. La situation est bloquée. Dès le mois de septembre, la question est portée devant l'ONU. Mais à peine la résolution adoptée, l'ambassadeur français aux Nations Unies, Armand Bérard, douche l'enthousiasme de la communauté internationale. e vote de la résolution britannique ne constitue évidemment qu'un point de départ. De longs et durs efforts seront encore nécessaires pour mettre en œuvre ces principes ! La Jordanie, l'Égypte et le Liban acceptent la résolution, mais s'opposent à toute négociation tant que l'armée israélienne n'aura pas quitté les territoires occupés. La Syrie et les Palestiniens la refusent, au prétexte qu'aucun État palestinien n'est mentionné. Accepter cette résolution reviendrait surtout à reconnaître de facto Israël dans ses frontières de 1949 et non de 1947, date du plan de partage de l'ONU fixant l'État arabe sur 45% du territoire de la Palestine d'alors. En 1949, après la guerre d'Indépendance, l'État arabe ne s'étend plus que sur 22% ce même territoire...Le conflit israélo-arabe se trouve dans une impasse et toutes les tentatives de l'ONU pour en sortir se soldent par des échecs. En 1968, le Suédois Gunnar Jarring est nommé médiateur pour trouver une nouvelle solution diplomatique. Israël et les pays arabes qui refusent tout compromis ne le reconnaissent pas, sa mission échoue. En décembre 1969, le plan Roger appelle à la mise en place d’un calendrier par Israël et l’Égypte pour évacuer le Sinaï et régler la question de la Cisjordanie. En juin 1970, il exige la reprise des négociations sur la base de la résolution 242. Mais c'est une nouvelle fois un échec. Pour tenter de récupérer leurs territoires, l’Égypte et la Syrie attaquent Israël qui les repousse gagnant ainsi la guerre de kippour 1973 L’ONU et les états unis reconnait l’État hébreu. Ensuite cela va entrainer la reconnaissance de plusieurs pays grâce à cette résolution.

...

Télécharger au format  txt (10.1 Kb)   pdf (87.1 Kb)   docx (12.3 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com