LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Carte du monde cas

Discours : Carte du monde cas. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  16 Août 2016  •  Discours  •  412 Mots (2 Pages)  •  755 Vues

Page 1 sur 2

Cette violence s’exprime le plus souvent dans la sphère dite privée. Au sein de la famille on retrouve le viol incestueux, les mutilations génitales, l’infanticide, la préférence pour le fils, les mariages forcés, et j’en passe. Au sein du mariage ou de la relation amoureuse on retrouve également, le viol conjugal, les coups, le contrôle psychologique, le proxénétisme, le crime d’honneur et le femicide (meurtre des femmes). Est-ce un signe d’amour, que de faire couler toutes les larmes de son corps ? Le seul signe qui pourrait être valable est d’apercevoir une larme au coin d’un sourire ! J’ai déjà entendu une femme après avoir subit une violence physique de la part de son mari, dire : « Mais je l’aime, je ne voudrai pas qu’il lui arrive quelque chose. Et puis, je ne lui en veux pas tellement, il ne se rend pas vraiment compte et il s’excuse toujours et me je t’aime après m’avoir violé. » Il ne faut pas être mentaliste pour déchiffrer ce qu’elle ressent. Seuls ses yeux, sa bouche et son expression nous apporte une réponse qui va à l’encontre de ce qu’elle a dit précédemment. Sous la menace et la honte, elle cache son chagrin et sa douleur à travers des mots qui n’ont pas vraiment de sens pour elle. Malgré tant de souffrances, la sphère publique est aussi le lieu d’expression de violences envers les femmes. On y retrouve le harcèlement sexuel ou moral au travail, les agressions sexuelles, le viol collectif, le trafic sexuel, la pornographie, le proxénétisme organisé, l’esclavage, les stérilisations forcées, etc. Cette brutalité sur les femmes est plus souvent l’expression de la domination d’un individu. Mais elle peut aussi être pratiquée de façon organisée par plusieurs hommes. Elle est trop souvent tolérée, excusée ou encouragée par le silence, par les discriminations, par la dépendance des femmes envers les hommes, par des justifications théoriques ou des approches psychologiques à la source de stéréotypes. Trop souvent excusés soit disant que les hommes soient incapables de contrôler leurs pulsions, notamment sexuelles, que les violeurs sont des malades mentaux, que les femmes aiment les "vrais hommes". Tout un tas de mensonges inacceptables qui ne vous affecte probablement peu si vous n’avez jamais vécu une histoire de la sorte. Je vous invite à prendre quelques minutes de votre petite vie tranquille et de soutenir ces femmes qui ont tant souffert. Et vous verrez dans leurs yeux innocents, à quel point leur vie a complètement changé !

...

Télécharger au format  txt (2.5 Kb)   pdf (35.4 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com