LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Supplément au voyage de Bougainville (Diderot)

Commentaire de texte : Supplément au voyage de Bougainville (Diderot). Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  26 Mars 2016  •  Commentaire de texte  •  1 677 Mots (7 Pages)  •  1 773 Vues

Page 1 sur 7

Supplément au Voyage de Bougainville Denis Diderot 1772

Diderot, philosophe, écrivain dramaturge est surtout connu pour avoir inventé la critique à travers ses salons ou encore en supervisant la rédaction de l’Encyclopédie

Il écrit en 1772, « Supplément au voyage de Bougainville » ou il fait parlé un tahitien qui interpelle le navigateur français Bougainville.

On assiste dans ce discours à la confrontation de deux mondes : le monde sauvage et le monde civilisé. C'est l'occasion pour Diderot de faire le procès de la civilisation européenne.

Nous verrons comment l’art de l’éloquence est-elle mis au service de la dénonciation ?

L'étude de ce texte marquera l’opposition des deux mondes avec le blâme de la société européenne et nous opposé l’éloge de la société tahitienne puis nous conduira à souligner le talent orateur du tahitien puis.

I/ un talent oratoire du tahitien : un véritable réquisitoire

C’est à travers un discours épidictique que le tahitien puise sa force oratoire.

a) une argumentation au service du blâme

Dans ce texte, Diderot donne la parole à un vieux tahitien Le discours du tahitien est un réquisitoire contre la société occidentale. On y retrouve une énumération des fautes de Bougainville auxquelles on oppose systématiquement les mœurs des tahitiens

• "nous" désigne le vieillard et les Tahitiens et donne une force au discours

et "tu" désigne le chef des brigands». Terme péjoratif qui désigne les européens à travers un seul homme Bougainville. Ainsi le tahitien s’adresse à tous les européens.

• Par ailleurs en faisant parler un seul tahitien à un seul homme européen, Diderot se fait le porte-parole de tous les colonisés envers tous les colonisateurs.

• Des questions rhétoriques (fausses questions qui n’attendent pas de réponses). traduisent l’indignation du tahitien et visent à interpeller le lecteur.

 « sommes-nous dignes de mépris parce que nous n’avons pas su nous faire des besoins superflu ? »(l.23-24)

 « Tu es entré dans nos cabanes qu’y manque-t-il à ton avis ? (l.25)

• Le tahitien opère à un renversement de situation pour tourner à l’absurde l’attitude des européens. En effet, il utilise un raisonnement inverse par syllogisme . C’est en effet le rôle que joue l’hypothèse suivante :

 « si un tahitien débarquait un jour sur vos côtes et qu’il gravât sur une de vos pierre ou sur l’écorce d’un de vos arbres ‘ce pays est aux tahitiens’ qu’en penserait-tu ? (l.11-12)

• Des anaphores

Elles marquent l’indignation et la colère du tahitien et donne une éloquence oratoire.

 « laisse nous nos mœurs » ; « laisse-nous reposer » (l.30)

 « Quand finirons… nous… quand jouirons-nous… » (l.28)

 « Lorsque nous avons faim, nous avons de quoi manger/Lorsque nous avons froid, nous avons de quoi nous vêtir » (l.25)

• Le vieillard utilise le présent de vérité générale qui ne s’ouvre pas à la contestation.

 « tu es ni dieu ni démon »(l.8)

On a donc l’impression que les affirmations qu’il énonce sont des vérités.

 « nous sommes libres » (l.7) ; « nos mœurs sont plus sages et plus honnêtes (l.21) ; «rien ne nous parait préférable au repos » (l.29) ; « tout ce qui nous est nécessaire » (l.22)

 « Le tahitien est ton frère » (l.17) rend la volonté de Bougainville de faire des tahitiens des esclaves totalement injustifiable.

• Autre temps important l’impératif dont l’utilisation amène un renversement complet de la situation ; En effet le tahitien exprime son souhait que Bougainville parte sous forme d’ordre

 « écarte promptement ton vaisseau de notre rive » (l.2)

alors que Bougainville veut faire des tahitiens des esclaves.

II).Opposition des deux mondes

A/ Un blâme de la société occidentale dite « civilisée »

Le comportement des européens est fortement blâmé à travers plusieurs reproches distincts.

a)notion de propriété, de vol et d’esclavage

• Tout d’abord, le sens excessif de la propriété avec les pronoms possessifs« le tien le mien »

 « tu nous as prêché je ne sais quelle notion du tien et du mien ». (l.4)

• Cette possession se traduit par de la colère quand les tahitiens leur ont pris

 « une des méprisables bagatelles dont ton bâtiment est rempli, tu t'es récrié, tu t'es vengé ». (l.13)

Alors que Bougainville projette « le vol de toute une contrée » (l.14) pour faire des tahitiens des esclaves.

• Il se donne le droit d’assujettir une population et ses terres car il est le premier européenà avoir mis les pieds sur l’île malgré le fait qu’elle soit déjà habitée.

 « ce pays est à toi parce que tu as mis les pieds » (l.10-11)

 « tu veux nous asservir »( l.15)

• On constate à quel point les européens ont un comportement contradictoire. Ils se fâchent pour des bagatelles mais ils veulent dominer les tahitiens en leur ôtant leur liberté. Ils agissent par rapport à leurs valeurs, à leur vision ethnocentrique du monde.

• cet ethnocentrisme est complètement rejeté par les tahitiens face aux coutumes européennes. Ce rejet est clairement exprimé dans la phrase :

 « nous ne voulons point troquer ce que tu appelles notre ignorance, contre tes inutiles lumières ». (l.21-22)

L'appellation « inutiles lumières » est ironique, elle dénonce

...

Télécharger au format  txt (10.6 Kb)   pdf (105.8 Kb)   docx (13.1 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com