LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Sujet de littérature: La raison d'être de la littérature française est de troubmer l'ordre public (Paul Morand)

Dissertation : Sujet de littérature: La raison d'être de la littérature française est de troubmer l'ordre public (Paul Morand). Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  25 Mai 2017  •  Dissertation  •  785 Mots (4 Pages)  •  194 Vues

Page 1 sur 4

SUJET : « La raison d’être de la littérature française est de troubler l’ordre public.» (Paul Morand)

Cette affirmation vous semble-t-elle convenir à la conception que vous vous faites de la littérature ?

Vous répondrez à cette question dans un développement argumenté en vous appuyant sur les textes vus en classe et sur vos lectures personnelles.

(Vous rédigerez l’introduction et un axe)

Qu’elle plaise ou pas, une œuvre d’art, une vraie, bouleverse. Elle peut émouvoir, transporter, rebuter, faire réfléchir, déranger, elle ne laisse pas indifférent pour peu qu’on ait l’âme sensible au beau. C’est pourquoi les écrivains, qui usent de l’outil le plus à portée de tous, les mots, sont ceux qui remuent le mieux les esprits. Dans ce sens Paul Morand affirme que « la raison d’être de la littérature française est de troubler l’ordre public ». Selon lui, tout auteur pousserait son lecteur à prendre parti, à adhérer à sa vision des choses ou à s’y opposer. Comment donc la littérature devient un champ d’argumentation pour dire le monde ? En réalité certains genres littéraires relèvent d’une stratégie argumentative directe ; d’autres recourent à la fiction pour faire passer indirectement leur propos.

Lorsqu’il s’adresse à l’intelligence du lecteur et à sa logique, l’auteur opte pour des stratégies d’argumentation directe. Un des atouts de cette stratégie est la rigueur du discours et la force du raisonnement. L’exemple le plus impressionnant serait peut-être Les Pensées de Pascal. Alors qu’il est admis universellement que foi et raison ont du mal à faire bon ménage, l’auteur des Pensées arrive à prouver l’existence de Dieu par un discours argumentatif infaillible qui repose sur l’enchainement logique des idées, la force des exemples, la détachement du discours scientifique et les outils de la généralisation. Comme une vérité absolue émerge alors sa thèse selon laquelle l’homme est impuissant et son salut ne dépend que de Dieu. Pour gagner les plus sceptiques il faut satisfaire leur raison.

Un autre moyen d’accréditer sa thèse est le recours à l’expérience personnelle. Quand l’auteur part de son propre vécu il est mieux armé pour valider son point de vue. C’est ce que fait Montaigne dans ses Essais. Par exemple, voulant dénoncer la cruauté des hommes à l’égard de tout qui semble différent, il relate un incident où lui même a été témoin de la méchanceté des hommes vis à vis de deux frères siamois. De là il a amené le lecteur à réfléchir à la tolérance. Son discours balance régulièrement de façon organisée entre récit autobiographique et discours analytique. Les faits réels donnent au discours argumentatif une force de conviction indéniable.

Enfin le meilleur atout de l’argumentation directe serait peut être cette possibilité qu’elle donne à l’auteur, qui veut « troubler l’ordre public », de crier haut et fort ses prises de positions. Que d’œuvres ont été écrites pour dénoncer les malheurs du monde ou pour défendre des causes louables! L’article sulfureux « J’accuse » de Zola est resté, parmi tant d’autres, dans la mémoire de l’Histoire comme un exemple de l’engagement

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (42.7 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com