LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Méthologie de la dissertation

Dissertation : Méthologie de la dissertation. Recherche parmi 224 000+ dissertations

Par   •  9 Septembre 2019  •  Dissertation  •  2 257 Mots (10 Pages)  •  11 Vues

Page 1 sur 10

Méthodologie Dissertation

1- Quelques conventions de graphie :

- Quand on coupe un mot en fin de ligne, on le fait en séparant les consonnes doubles (expression- nisme)

- Les titres d'oeuvre se soulignent ou se mettent entre guillemets, mais pas les deux à la fois et prennent une majuscule au premier substantif donné si le le premier mot, comme c'est le cas le plus souvent, est un article défini (le Lys dans la vallée), sinon c'est le déterminant seul qui prend la majuscule (Un prince de la bohème).

- Ne pas négliger l'accentuation

-Attention à dû/due/dus, occurrences, satire/satyre, quel que soit/quelque, lui-même/là même, tout entière/toute grande

- Vérifier les règles d'accord du pp et toutes les terminaisons é/er

- Cela renvoie à ce qui précède / ceci annonce ce qui suit

- Aussi en tête de phrase a le sens de c'est pourquoi et ne signifie pas également.

- On évitera d'enchaîner deux articles indéfinis : on évitera L'auteur fait un tableau d'une ville endormie, on écrira L'auteur fait le tableau d'une ville endormie.

- A bannir : suite à, de par, par contre, au final, il a été démontré que.

- Questionner et interroger ne s'emploient pas sans complément.

Informer signifie livrer une information, ce verbe est souvent mal employé (ne pas l'utiliser) Participer à signifie contribuer à / participer de signifie tenir sa nature de. 

2- Forme

Une dissertation doit se reconnaître comme telle avant d'être lue (penser au sonnet). Sa forme reflète d’ailleurs la démarche choisie (dialogique ou herméneutique).

3- Méthode

L'analyse du sujet comprend deux étapes : il s'agit d'abord de comprendre la citation/la question posée, avant d'en tirer la problématique du devoir, qui constitue le point de départ de l'interprétation.

 A – Comprendre la citation :

a- Commencer par lire le sujet sans rien noter pendant 5 minutes : Analyser un sujet consiste d'abord à l'appréhender de manière globale, en s'interrogeant sur le champ qu'il couvre, sur les enjeux auxquels il renvoie. Cette première approche du sujet peut être qualifiée d'intuitive.

b- S'arrêter sur les mots-clés. Ce n'est que dans un second temps que l'on se consacre à l'examen des termes. Comprendre tous les termes du sujet n'est pas suffisant : un sujet constitue une unité indissociable.

-Les mots sont souvent polysémiques, prenant leur sens exact par rapport au contexte de l'énoncé (la phrase à laquelle ils appartiennent) et/ou en fonction du contexte d'énonciation (la période à laquelle ils ont été écrits / auteur / mouvement littéraire...).

Pour un travail à la maison, afin d'établir le sens précis d'un mot, il est judicieux de recourir au dictionnaire, puis de restituer le mot à son contexte d'origine pour en dégager éventuellement les significations secondes.

- Pour analyser les mots du sujet, on peut repérer dans l’énoncé les mots de sens proche, le vocabulaire appartenant au même champ lexical, les mots qui se font écho ; on peut chercher le synonymes et antonymes des mots clés … Il s’agit de faire parler l’énoncé.

- Dans le cas d'un énoncé un peu long, une bonne analyse rend compte aussi de la syntaxe, de la manière dont les notions s'articulent entre elles. Il faut s'assurer de ne pas passer à côté d’un registre ironique, de ne pas ignorer une antiphrase, de savoir repérer un jugement personnel, une position radicale... En travaillant ainsi sur l’énoncé, apparaissent les idées importantes du sujet, mais se dessine aussi souvent une opposition marquée entre deux catégories ou deux points de vue, qui pourrait faire l'objet d'une discussion.

La dissertation s'inscrit dans une tournure intellectuelle, qui remet en question les idées reçues, refuse les interprétations catégoriques et univoques, questionne plutôt les limites d'une position arrêtée.

B – Interpréter et problématiser

Après avoir analysé le sujet avec rigueur il faut déterminer le champ concerné par la question qui est posée (déterminer le thème), c'est à dire saisir globalement ce qui est en cause. On voit donc que l'analyse de la citation est tout entière orientée par la nécessité de formuler un problème, d'en tirer une problématique.

Problématiser le sujet est une étape capitale.

Démarche :

- Il est recommandé de reformuler le propos de l'auteur en une une phrase-résumé.

- On peut aussi poser une première question, dont l'énoncé pourrait être la réponse pour aider à circonscrire le domaine concerné.

- Essayer de formuler le jugement contraire au jugement de l'auteur peut ensuite être utile (on parle de contre-énoncé) pour renseigner sur le type de démarche à adopter : si le contre-énoncé formule une contre-vérité valable, la démarche dialectique est possible.

- On cherche alors le problème que pose le jugement soumis à la réflexion : Il ne s'agit pas seulement de commenter le propos, de « parler sur », il s'agit bien d'identifier le problème que pose le jugement de l'auteur. L'énoncé dissertatif ne formule souvent pas clairement le problème à examiner, il se contente de marquer généralement une position. Celle-ci implique précisément un problème à traiter.

La manière la plus simple de parvenir à cerner le problème consiste à mettre d'abord en question l'affirmation contenue dans l'énoncé. Une simple mise en question révèlera souvent ce qu'une affirmation peut avoir d'arbitraire ou d'insuffisant : elle aidera aussi au choix de la démarche.

Ex : Le sport est l'art par lequel l'homme se libère de soi-même

- Mise en question : est-il vrai (sûr, certain...) ou non que le sport est l'art par lequel l'homme se libère de soi-même ? A partir de cette question, deux voies sont possibles :

- Soit on répond par l'affirmative et on s'engage dans une démarche d'explication du propos, de type herméneutique.

- Soit, au contraire, on considère qu'il est possible ou qu'il convient de discuter le jugement de l'auteur et on s'engage alors dans une démarche de controverse, de type dialogique.

...

Télécharger au format  txt (14.7 Kb)   pdf (113.4 Kb)   docx (13.3 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com