LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les figures de style

Fiche : Les figures de style. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  6 Février 2018  •  Fiche  •  1 388 Mots (6 Pages)  •  135 Vues

Page 1 sur 6

FIGURES DE STYLE

Allégorie        représentation d’une abstraction, d’une idée, par une image concrète, souvent une personne

• Je vis cette faucheuse. Elle était dans son champ. (Victor Hugo)
 La faucheuse est l’allégorie de la mort.

Allitération         répétition à des fins expressives d’une même consonne dans un groupe de mots

• Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? (Racine)
 allitération en “s” pour évoquer le sifflement des serpents

Anaphore        répétition d’un même mot ou groupe de mots en tête de phrase ou de vers


Moi Président…, Moi Président…, Moi Président…. (François Hollande)
Rome, l'unique objet de mon ressentiment !
 
Rome, à qui vient ton bras d'immoler mon amant!
 
Rome qui t'a vu naître, et que ton cœur adore !
 
Rome enfin que je hais parce qu'elle t'honore !  (Corneille)

Antiphrase        procédé qui consiste à sous-entendre le contraire de ce qui est dit, souvent par ironie

• Rien n’était si beau, si leste, si brillant, si bien ordonné que les deux armées. 
 (Voltaire, dans
Candide, pour dénoncer la guerre)
• Quel temps magnifique ! (alors qu’on pense Quel temps de chien !)

Antithèse        rapprochement, dans un même énoncé, de deux termes de sens éloignés ou opposé pour mettre en valeur un contraste fort

• À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. (Corneille, Le Cid)

Apostrophe        interpellation par l’écrivain d’une personne, d’un objet ou d’une chose (c’est le vocatif latin)

Ô temps ! suspends ton vol ! (Lamartine, Le Lac)
 le poète s’adresse au temps

Assonance        répétition à des fins expressives d’une même voyelle dans un groupe de mots

• Les sanglots longs des violons de l’automne
 Blessent m
on cœur d’une langueur monotone. (Verlaine, Chanson d’automne)

Chiasme        Disposition croisée de 4 termes suivant la structure AB-BA. Il a une fonction rythmique et sert généralement à renforcer une antithèse ou un parallélisme.

• Vous êtes aujourd’hui ce qu’autrefois je fus. (Corneille, Le Cid)
• Ces murs maudits par Dieu, par Satan profanés. (Victor Hugo, À un passant)

Comparaison        Parallèle entre un comparant et un comparé à l’aide d’un mot-outil (comme, tel, ressemble à…)

• La terre est bleue comme une orange. (Paul Éluard)
• Le Poète est semblable au prince des nuées
 Qui hante la tempête et se rit de l’archer
(Charles Baudelaire, L’Albatros)

Connotation        Tout ce qu’un mot peut suggérer consciemment ou inconsciemment en plus de son sens littéral.

ex : le mot « rouge » connote, selon les situations et les associations mentales
 mises en jeu : l’interdiction, la colère, la révolution, le sang, la passion…

Dialectique        Démarche de la pensée qui procède par affirmation (thèse), négation (antithèse), et union des contradictions à un niveau supérieur (synthèse).

Diérèse        Prononciation spécifique à la poésie qui consiste à dissocier 2 voyelles successives pour obtenir une syllabe de plus.

• Le vi-o-lon frémit comme un cœur qu’on afflige. (Charles Baudelaire)

Ellipse        Dans une phrase, c’est l’omission d’un ou plusieurs éléments (que l’on peut néanmoins déduire). Selon les cas, cela permet d’alléger l’expression, ou de la renforcer.

Heureux qui, comme Ulysse (= Heureux est celui qui…, Joachim du Bellay)

Énumération        Accumulation, juxtaposition d’une série de termes de même niveau syntaxique.

• Les trompettes, les fifres, les hautbois, les tambours, les canons, formaient une  
 harmonie telle qu’il n’y en eut jamais en enfer
. (Voltaire, Candide)

...

Télécharger au format  txt (8.1 Kb)   pdf (109.4 Kb)   docx (16.5 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com