LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Vitesse et sensations: La griserie de la vitesse

Fiche : Vitesse et sensations: La griserie de la vitesse. Recherche parmi 258 000+ dissertations

Par   •  13 Septembre 2021  •  Fiche  •  416 Mots (2 Pages)  •  39 Vues

Page 1 sur 2

Vitesse et sensations: La griserie de la vitesse

Si la vitesse fascine, c’est avant tout parce qu’elle fait naître des sensations fortes.

Elle permet de vivre des moments intenses loin du quotidien, proches du merveilleux.

Qui ne connaît pas l’expression «griserie de la vitesse» : cette émotion est liée à différentes sensations. En premier lieu, on peut évoquer la sensation visuelle (les termes «vite» et «vitesse» ont pour racine les termes «visitus» «visita» signifiant «vu», «vue» en latin populaire) mais aussi des sensations auditives, gustatives, olfactive, tactiles...

Ainsi, la vitesse est associée au plaisir des sens pour preuve l’engouement pour les sports de glisse, les manèges à sensation...

Poussée à l’extrême, elle donne naissance à un état second plus ou moins indescriptible. Aller vite, c’est s’oublier dans l’exaltation, mettre entre parenthèses conscience et raison. C’est peut-être ce qui justifie certaines pratiques extrêmes comme le «binge drinking», «binge watching», «binge eating», achats compulsifs...

la vitesse source de sensation

thème : l’adrénaline

problématique : en quoi la vitesse peut être bénéfique pour l’humain ? intro :

1er développement :

La vitesse peut être perçu comme additif grâce a l’adrénaline ce qui va donner un sentiment de bien être. La vitesse procure aux hommes des sensations qui sont rythmé par des émotions tous aux long de sa vie. Les hommes recherchent des sensations pour donner un sens à leur vie. C’est pourquoi nous sommes constamment à la recherche d’adrénaline. Nous en voulons toujours plus. La vitesse grâce aux voitures est abordable à tous. Certains l’exploitent plus que d’autres comme dans le film fast and Furious ou les courses de voiture se multiplient. Cette addiction se nourrit par l’apport d’émotions et de sensations ressentit durant une course. La vitesse comble une certaine satisfaction intérieure.

Que ce soit les athlètes ou les pilotes de formules 1 l’homme veut aller toujours plus vite. La vitesse nous fascine

2eme développement :

La vitesse est un plaisir qui suscite un danger. Aller plus vite n’est pas sans risque et met en danger la vie des individus. La vitesse est responsable de multiples tragédies liées a des excès.

Les évolutions techniques, économiques, culturelles et sociales engendrées par la vitesse ont des conséquences sur notre quotidien, sur l’environnement et elles sont loin d’être positives. Encombrement des transport, destructions des sites naturels, constructions anarchiques, pollution atmosphérique, épuisement des ressources... Cela pose problème aussi pour l’environnement avec l’empreinte carbone.

L'objectif de l'art n'est pas le déclenchement d'une sécrétion momentanée d'adrénaline, mais la construction, sur la durée d'une vie, d'un état d'émerveillement et de sérénité. GLENN GOULD

(Artiste, Compositeur, écrivain, Musicien, Pianiste (1932

...

Télécharger au format  txt (3 Kb)   pdf (38.2 Kb)   docx (8.1 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com