LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

CEJM cas AIR France - KLM

Étude de cas : CEJM cas AIR France - KLM. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  17 Septembre 2023  •  Étude de cas  •  1 209 Mots (5 Pages)  •  2 615 Vues

Page 1 sur 5

FLORIN Sarah                        CEJM

 

AIR France - KLM

DOSSIER 1 - DROIT

  1. Présentez les enjeux liés à la concentration dans le secteur d’activité du transport aérien.

Les enjeux sont : La sauvegarde de l’entreprise KLM ainsi que la réalisation de bénéfices supplémentaire dans le domaine d’activité du transport aérien. Pour donner suite à cette fusion, le groupe Air France & KLM obtient la première place sur le marché mondial avec le plus de chiffre d’affaires ainsi que la quatrième place dans l’association internationale du transport en 2022. La fusion permettant la mise en commun de plateforme hubs, Charles de gaulle et Schipol ont été alors mis en commun ce qui permettra 21 954 connexions chaque semaine pour les vols de moyens distance ainsi que les vols long-courriers.

  1. Justifiez l’intention de la commission européenne dans la fusion Air France – KLM.

Les entreprises devant obtenir au préalable l’accord de la commission européenne pour ne pas être la cause de nombreux problèmes de concurrence sur le marché, avant de pouvoir avoir le droit du fusionner. En revanche dans le cas d’Air France – KLM, la fusion fût alors acceptée sous certaines conditions.

  1. Analysez les conditions du contrôle et de l’autorisation de la fusion Air France – KLM.

La fusion étant acceptée sous certaines conditions, le groupe doit alors céder 94 créneaux d’atterrissage ainsi que de décollages par jours à la concurrencent ce qui a permit cette acceptation par la CE. Ayant déceler des problèmes de concurrence vers ses destinations, cela permettra dont a la concurrence d’exploiter 30 vols aller et retour par jour comprenant alors 14 destinations dans l’Europe, l’Afrique ou les USA.

DOSSIER 2 - ÉCONOMIE

  1. Repérez le contexte et les objectifs des « Assises nationales du transport aérien » et justifiez l’intervention de l’État dans le cadre d’un marché du transport aérien internationalisé.

Le marché du secteur aérien est un secteur contribuant au désenclavement et notamment à l’aménagement de l’ensemble du territoire Français, ainsi qu’énormément à l’attractivité économique ainsi que touristique du pays. Pour autant la France ne gagne pas de part de marché, elle perd au fur et a mesure des années de nombreuse part de marchés depuis presque 20 ans sur le secteur du transport aérien. Il fût remarqué qu’il y a 20 ans, le nombre de français voyageant avec des compagnies aériennes française était de l’ordre des 63% contre 42% aujourd’hui.

Elisabeth Borne, ministre chargée des transports, lança le 20 mars 2018 les assises nationales du transport aérien pour une durée de 6 mois ayant pour objectif l’obtention de proposition concernant la stratégie nationale du contrôle aérien se traduisant par l’état des lieux du secteur aérien, dans le but de palier à la perte des par de marché de la France dans ce secteur. L’état étant comme nous le savons régulateur du marché, il corrige les déséquilibres et a pour objectif la reprise des parts de marché perdues.

  1. Identifiez la nature de la décision présentée dans la ressource 5 et analysez son impact sur la compagnie Air France.

Les assises nationales avaient différents objectifs comprenant une limitation de l’augmentation des taxes d’aéroport à 90 centimes d’euros à date du 1er avril 2018, objectif ayant pour effet une baisse notable de 50 millions d’euros en 1 an de taxes à payer en moins pour les entreprises de transport aérien Françaises.

  1. Présentez les limites de l’intervention de l’État dans le cadre d’un marché du transport aérien internationalisé.

L’Etat a pour rôle la régulation de la concurrence empêchant la prise de monopole par une entreprise permettant l’insertion de nouvelle entreprise sur le marché, pour autant le pouvoir de l’Etat n’est pas sans limite. La limite de l’Etat est son propre pays, il ne peut intervenir en dehors de son pays, à l’international.

Ayant comme exemple Ryanair, que prenant de plus en plus de part de marché en France, a pour objectif au terme de 2 années, atteindre 20 millions de passagers Français en doublant son nombre d’avions en France.

 

DOSSIER 3 - MANAGEMENT

  1. Analysez les évolutions de l’environnement d’Air France – KLM.

Les facteurs

Les éléments

Mon analyses

Facteur économique

Prix plus élevé que les compagnie concurrence dite « low-cost ».

De nombreuses compagnie « low-cost » comme Ryanair ainsi que EasyJet sont présentes sur le marché français proposant des prix bien moins élevés qu’Air France.

Facteur politique

Année 2006 : décret français

Disposant d’un contrat de droit français toutes compagnie ainsi que son personnel installé sur les bases françaises ce qui alors implique la régularisation de cotisations patronales ainsi que de cotisation salariales.

Facteur socioculturel

La concurrence sur le marché

Le nombre d’entreprises augmentant, la concurrence devient alors plus nombreuse, ce qui par logique influence négativement les efforts fournis par Air France afin de trouver et attirer une clientèle nouvelle.

Le « consommer français »

De nombreux français préfèrent malgré le hause de prix privilégier les entreprises et produits français plutôt que ceux issu de l’étranger, ce qui peut être alors un avantage pour la compagnie Air France qui comme son nom l’indique est une entreprise Française.

La remise en cause de la confiance accordée pas la clientèle aux compagnies proposant des tarifs « low-cost ».

Certains clients ne fessant pas confiance aux compagnies revendiquant de bas prix ce qui pourrait entrainer un vice caché derrière le faible cout du voyage, la compagnie Air France peut alors en tirer avantage, malgré le cout élever, la qualité du service est assurée.

...

Télécharger au format  txt (8 Kb)   pdf (87.8 Kb)   docx (126.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com