LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

« A chaque âge son mode de pensée ? L'enfant : de la psychologie à l'éducation »

Dissertations Gratuits : « A chaque âge son mode de pensée ? L'enfant : de la psychologie à l'éducation ». Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  10 Avril 2013  •  730 Mots (3 Pages)  •  869 Vues

Page 1 sur 3

« A chaque âge son mode de pensée ? L'enfant : de la psychologie à l'éducation » ,

auteur Robert S. Siegler, professeur de psychologie aux Etats-Unis et auteur, article publié dans la revue Sciences Humaines n°120 octobre 2001.

L'auteur revient sur les théories classiques du développement cognitif : l'être humain se développe par stades. Les étapes du développement, selon J.Piaget, J.Bruner ou L. Kohlberg, sont des étapes établies ; à tel âge on passe par telle étape, chaque acquisition se fait à un moment définit.

Les recherches faites depuis plusieurs années émettent des doutes sur le développement par stade, sans pour autant les évincer totalement. La problématique posée est : «  la manière dont survient le changement, les mécanismes qui le rendent possible, et ceux qui en sont le moteur » (p.28)

Un point important est à considérer avant d'essayer de comprendre les fonctionnements du changement : «  la pensée des enfants est beaucoup plus variable que ce que les modèles classiques suggèrent » (p.28).

Les travaux de recherches de Gaétane Chapelle sur le calcul mental font apparaître que l'enfant a une pensée variable qui fait appel à plusieurs stratégies très variables pour résoudre un problème. Et cette constatation s'applique à d'autres résolutions de type : épeler des mots, trouver une stratégie pour appréhender un plan incliné, imiter des comportements...

L'enfant connaît et utilise une multitude de stratégies de pensées et doit choisir parmi celles-ci et de ce fait découvre de nouvelles manières d'aborder un problème. Chaque nouvelle stratégie s'installe progressivement mais ne remplace pas les précédentes, et ce pour que l'enfant adopte la plus efficace ou la plus sûre.

Les enfants vont adapter leurs stratégies à la problématique et aux consignes, c'est à dire utiliser leur mémoire pour de petits problèmes arithmétiques par exemple. Si le problème est plus complexe l'enfant utilisera une méthode plus contraignante en temps et en effort. De ce fait les différentes recherches ont montré qu'utiliser de multiples stratégies de raisonnement et choisir augmente les capacités d'apprentissage .

« Les capacités de choisir de façon adaptée existe dés le plus jeune âge, comme le montre l'expérience des bébés qui descendent le long d'un plan incliné » (p.30). Il faut admettre que le changement est associé au fait que les enfants ont accès à une grande variabilité de stratégies et de choix.

Les études ont mis en évidence que la pensée de l'enfant s'établit de façon progressive, dans le sens où l'enfant même après avoir acquis de nouvelles stratégies plus élaborées, utilisera quand même les anciennes stratégies acquises, qui sont moins efficaces et moins rapides ; et ce même s'il est conscient de l’efficacité de la nouvelle stratégie. Le changement est aussi continuel dans la cadence de l'apparition de nouvelles manières de pensée. « les enfants ne mettent pas de nouvelles stratégies en œuvres de façon occasionnelle mais le

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (75.8 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com