LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Langage Et Culture

Compte Rendu : Langage Et Culture. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  20 Février 2012  •  2 785 Mots (12 Pages)  •  1 464 Vues

Page 1 sur 12

Introduction :

Le langage est le moyen d'expression et de communication qui est tirée d'une base linguistique : la langue.

Lorsque l'Homme n'est plus seul et qu'il veut s'exprimer, un moyen de communication est alors nécessaire, c'est cette fonction que remplit le langage.

Au fil des années, le langage a évolué selon les découvertes, les contextes historiques, les régimes politiques et le mode de vie des Hommes (axe verticale).

Cette évolution continue du langage a formé plusieurs culture et différents milieux sociaux.

On constate aujourd'hui que lorsque l'on voyage, notre langage maternelle ne nous permet pas de communiquer avec les autres. La forme du langage est alors différente selon les endroits où l'on se trouve.

Notre identité est définie par ce que l'on a acquit au cours de notre vie mais elle dépend aussi de la culture, du milieu de vie et de la situation géographique(axe horizontale). C'est pourquoi on peut se demander si le langage est révélateur de notre identité.

(Pour répondre à cette question) Nous allons étudier le langage comme étant révélateur d'une identité sociale et culturelle après avoir présenté son Histoire et son évolution.

II – Le langage souvent révélateur de l’identité sociale

Identité sociale : elle désigne la somme des identités particulières, selon les situations rencontrées et en fonctions des différentes appartenances collectives (sexe, âge, métier, sport)

Une identité sociale commune car une utilisation du langage commune

Le fait que l’homme vive dans une société semble être un obstacle à une liberté humaine d’user du langage ou non. Selon Aristote, l’homme, qui n’est homme que s’il existe en société, se voit contraint d’utiliser le langage car vivre en société nécessite l’apprentissage du langage mais aussi de la langue. Le fait d’utiliser le langage est donc une identité commune à tous.

Le langage : un moyen d’expression usant de la langue

Le langage parlé permet d’expliquer les pensées d’un individu, grâce à des signes communs à tous, afin qu’il puisse les communiquer à ses semblables. A partir du moment où il existe un état social, il faut qu’il y ait un moyen de communication entre les différents individus qui composent cet état : c’est cette fonction que remplit le langage.

Le langage révélateur de l’identité sociale

- Du caractère général du langage aux caractères spécifiques

Le langage parlé au sein d’une société paraît être le même pour tous les individus qui y vivent et renvoyer à une seule et même langue.

En France, par exemple, quand un individu veut communiquer avec un autre, quelle que soit la région où il habite, il utilise la langue française. Pourtant, le langage a été divisé de façon conventionnelle, selon trois registres - soutenu, courant et familier – lui conférant ainsi un caractère moins général car il est vrai que le langage parlé varie selon les interlocuteurs.

- Un langage différent selon l’interlocuteur qui devient un instrument de différenciation

On s’exprime différemment selon son âge, son milieu social, son niveau culturel, mais également, selon que l’on s’adresse à une personne familière, à un inconnu, à un enfant, à un supérieur hiérarchique.

La façon de s’adresser à son interlocuteur pourrait donc être un moyen de le différencier, de le classer dans une certaine catégorie d’individus.

Exemple : l’employer envers son patron s’exprimera de façon sérieuse, usant de tact et sans maladresses. Tandis que le même employer s’exprimera de manière différente avec ses collègues de travail lors de la pause déjeuner.

De plus, l’énonciateur disposerait d’une certaine liberté pour adapter sa manière de s’exprimer selon les circonstances. Ce qui lui confère alors une identité sociale, celle de s’adapter à différentes situations, de ne pas se tenir à une forme de langage. Dans le cas contraire, celui qui se tient à une même forme de langage définie aussi son identité.

- Langage et milieu de vie : formateurs d’identité sociale

Dés la naissance, chaque enfant reçoit de sa mère des messages ou des signaux provenant du langage qu’elle utilise, le père et l’entourage de l’enfant provoque le même effet.

C’est pourquoi l’enfant lors de l’apprentissage d’une langue utilise plus fréquemment le langage préférentiel d’un groupe social, dans cet exemple celui de la famille qui l’entoure.

- Nouveau langage pour se différencier

Si l’homme n’apparaît pas libre de se servir du langage, il a tout de même la possibilité de le transformer en instrument social en s’en servant comme moyen de différenciation sociale,

L’individu avec cette volonté de s’exprimer différemment se crée une nouvelle identité sociale. Mais le plus souvent cette expression ne se fait pas volontairement et dans certains cas la condition sociale, le milieu de vie, les proches, ceux que nous côtoyons tous les jours forment en quelque sorte notre identité sociale, nous habitue a un langage spécifique qui devient celui que nous utilisons tous les jours.

Selon certains psychologues, les adolescents auraient créé leur propre langage afin de marquer l’appartenance à un groupe, de créer une communauté à part. Cette volonté de s’attribuer un langage propre serait peut-être motivée par un besoin de se différencier, de se donner une identité.

L’exemple du langage des adolescents est une illustration de cette fonction de différenciation sociale du langage. En effet, le langage des adolescents, est souvent étranger à celui utilisé par les adultes.

- Autant de langages qu’il y a d’idées

En traduisant un paragraphe énoncé par Sapir en français, on aboutit à : « L'hypothèse énonce que le langage n'est pas seulement la capacité d'exprimer oralement des idées, mais est ce qui permet la formation même de

...

Télécharger au format  txt (18.1 Kb)   pdf (180.6 Kb)   docx (16.8 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com