LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation Tpe Usa

Dissertation : Dissertation Tpe Usa. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  28 Avril 2013  •  3 798 Mots (16 Pages)  •  410 Vues

Page 1 sur 16

B-Les années 90 jusqu’à nos jours

Le climat de tensions extrêmes des années 70, 80 furent violemment mises en évidence par les émeutes de 1992 à Los Angeles, à la suite de l’acquittement des policiers accusés d’avoir battu Rodney King, un Afro-Américain qu’ils avaient arrêtés pour une infraction routière. Depuis le milieu des années 1990, les États-Unis apparaissent comme la seule superpuissance, mais avec des problèmes intérieurs non résolus: inégalités des revenus, perte de compétitivité dans de nombreuses branches industrielles, créant du chômage ou entraînant le passage d'entreprises sous contrôle étranger, dégradation de certains services et équipements. Le pays n'a pas réussi à vaincre la pauvreté et ses séquelles, drogue et délinquance. Mais si cette partie débute en 1992, c’est à cause d’une affaire qui a bouleversé l’Amérique : l’affaire Rodney King. Cette bavure majeure a été filmée par un riverain, ce qui a provoqué la tenue d'un procès sous haute pression et avec une forte médiatisation. L'acquittement des policiers prononcé par un jury à majorité blanche a soulevé une vague de colère dans le quartier populaire et pauvre de « South Central » qui fut suivi de six jours d'affrontements interraciaux aboutissant à l'intervention de la Garde nationale. Ces émeutes furent l'exutoire de vieilles rancœurs, dont les commerçants d'origine asiatiques (principalement des Coréens) furent les principales victimes. Le bilan officiel de ces émeutes est de 55 morts, plus de 2 000 blessés, plus de 10 000 interpellations, et d’innombrables degats, estimés à un milliard de dollars , pour une « flambée de violence » telle que l'Amérique n'en avait plus connu depuis les années 1960. En fait, ces émeutes découlent directement de l’affaire Rodney King, un automobiliste noir battu par quatre policiers. En effet, le tribunal, jugeant de cette affaire, innocente les quatre policiers, s’en suivra ces émeutes, orchestrés par des activistes noirs militant contre ce qu’il nomment les « répressions policières racistes ». Dans la soirée, la foule grossit et commence à lancer toutes sortes d'objets sur les policiers anti-émeutes qui restent malgré tout imperturbables aux slogans et aux provocations. La situation échappera même aux policiers.

Le lendemain, c'est la communauté asiatique qui semble visée par ces émeutiers noirs.

Les premières forces de l'armée arrivent, 85 soldats au total en tenu anti-émeute.

Le calme n’arrivera que quelques jours après. Par la suite, les dérives policières de cette intervention seront reconnues par la justice en 1993 et leurs auteurs condamnés à 3 ans de prison. En avril 1994, une nouvelle décision de justice accordera près de 3,8 millions d'euros de dédommagement à Rodney King. De nos jours quels sont encore ces problèmes ? Existe t-il encore aux Etats-Unis des luttes pour les Noirs ? Que pouvons-nous tirer de toutes ces années ? Existe-il encore des frontières entre les Blancs et les Noirs, si oui lesquelles, et pourquoi ?

1-Les problèmes sont encore là 

Malheureusement, encore aujourd’hui il y des problèmes, soit on fait tout pour montrer que les Blancs ne sont plus racistes, et qu’il n’y a plus de frontières entre eux et les Noirs, soit on accuse à tort encore pour la couleur de la peau. Ces deux sortes de cas extrêmes, aux antipodes peuvent être illlustrés par le cas de l’afffaire de OJ Simpson et par l’affaire de Mumia Abu-Jamal.

OJ SIMPSON

L’affaire OJ Simpson : ce dernier est accusé du meurtre de sa jeune épouse, malgré le fait que toutes les preuves sont contre lui, il sera acquitté. Cela montre bien l’effet inverse de la lutte pour les Noirs, ici on a légitimer un meurtre car la personne accusée était célèbre, Noire, ….Dans cette affaire, toutes les frontières se sont écroulées, les Blancs et les Noirs ont soutenu Oj Simpson durant cette affaire. Mais vouloir l’égalité entre les Noirs et les Blancs revient aussi à être égaux d’un point de vu pénal, ce qui n’a absolument pas été tenu en compte dans cette affaire.

MUMIA ABU-JAMAL

Les injustices sont encore bien présentes : le cas de Mumia Abu-Jamal en témoigne encore de nos jours. Son vrai nom est Wesley Cook, il est né le 24 Avril 1954 à Philadelphie dans un milieu modeste. Ils’interressera très tôt à la vie politique. En 1968, il proteste contre la venue à Philadelphie du candidat à la présidence Georges Wallace. Passé à tabac par les forces de police, Mumia se tournera vers le Black Panthers Party et participe à la mise en place d’une section à Philadelphie. Il devient alors rédacteur en chef au journal local du Black Panther Party . Très au fait des agressions policières, fréquentes à Philadelphie et des atteintes aux droits constitutionnels des minorités, il fera très vite l’objet d’une attention particulière du FBI. Il participe en 1969 à la rédaction du journal national des Black Panthers à Oakland et dès l’année suivante, il devient chroniqueur et journaliste pour de nombreuses radios. En plus des interviews de personnalités (comme Bob marley par exemple), il donne la parole aux anonymes de la rue en lutte contre la corruption et les abus de la police. On lui donnera, pour sa démarche, le surnom de « voice of the voiceless », la voix des sans-voix. Ses prises de position sont soit censurées, au mieu critiquées par les rédactions pour lesquelles il travaille. Il décide donc de devenir journaliste indépendant et prend un second emploi comme chauffeur de taxi la nuit La nuit du 9 décembre 1981 la vie de Mumia bascule dramatiquement. En revenant d’une course, il aperçoit son frère William, également chauffeur de taxi, se faire frapper par un policier, du nom de Daniel Faulkner, (âgé alors de 25ans) après avoir été interpellé. Alors que Mumia tente d’intervenir, une fusillade éclate. Mumia est touché par le policier qui, lui, décède une heure après son arrivée à l’hôpital. L’arme de Mumia, achetée légalement pour faire face aux risques de taxi de nuit, est retrouvée quelques mètres plus loin. Arrêté et transféré à l’hôpital il sera encore frappé par les policiers. S’en suivra un long procès, pour aboutir à une sentence quelque peu extrême puisque l’accusé sera condamné à mort. Il est évident que Mumia Abu-Jamal n'a pas bénéficié d'un jugement équitable, et c’est pour cette

...

Télécharger au format  txt (23.4 Kb)   pdf (213.3 Kb)   docx (18.2 Kb)  
Voir 15 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com