LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Cours Histoire Du Monde Contemporain: la communication

Rapports de Stage : Cours Histoire Du Monde Contemporain: la communication. Recherche parmi 256 000+ dissertations

Par   •  7 Octobre 2014  •  3 349 Mots (14 Pages)  •  487 Vues

Page 1 sur 14

Histoire des médias

Média  : système de communication soit unilatéral (ex fumée du Vatican, presse, il y a une info mais on ne peut y répondre) ou multilatéral (ex téléphone).

C’est une communication à distance avec des messages et du savoir.

• Le 1er média est la parole  avec les troubadours, les prêtres pendant la messe etc.

• L’écriture apparaît ensuite, vers 6000 ans avant J.C au Moyen Orient (Mésopotamie) et a évolué jusqu’en Egypte dont les hiéroglyphes sont resté indéchiffrables jusqu'à Champollion au 17ème siècle grâce à la Pierre de Rosette.

Pour que le message soit reçu, il fallait que la personne soit à coté. Jusqu’au Indiens avec les signaux de fumées, mais ils étaient aléatoires.

Le 1er transporteur de message est Philippides dans la Grèce antique, pendant la guerre de Marathon contre les Perses c’est lui qui amène le message de la victoire aux Grecs et meurt juste après.

Des voies sont construits dans l’Empire romain pour diffuser les infos, crée un «  réseau  ». Il y a des systèmes de relai pour acheminer toutes les infos même de deux points très éloignés. Les nouvelles sont ensuite affichées sur des panneaux sur le Forum pour que chacun soit informé.

En Amérique Latine, l’empire Inca a aussi un système de routes avec des relais et des coureurs qui portent les messages.

En Afrique il y a le système de communication du tam-tam.

Le moyen le plus rapide de transmettre un message est le pigeon voyageur.

Au 12,13ème siècle les échanges commerciaux deviennent plus importants et il y a un besoin de communiquer rapidement pour connaître les cours des monnaies entre les différents pays. Il se crée donc des réseaux privés commerciaux avec leurs propres messagers et copistes qui envoient les messages dans tous les pays. Les commerçants mettent donc en place les lettres de change pour éviter de transporter des fonds en liquide.

Vers le 14ème siècle, l’état crée un système de communication jusqu'à avoir le monopole pour diminuer la circulation des communications privées commerciales. La communication peut être importante stratégiquement et politiquement parlant.

Les techniques évoluent selon les pays  : Egypte (papyrus), Chine (porcelaine) etc.

Au 15ème siècle Gutenberg invente l’imprimante, cela change tout le système de communication. Le media devient un outil de commerce.

 Apparition de la presse d’info qui va donner des infos sur tous les domaines. La gazette est le premier nom donné aux journaux en Italie  ; le nom est resté. Dans ces journaux on trouve des infos sur la succession des rois, les nouveaux princes etc. Il n’y a pas de marchand de journaux mais des colporteurs qui vendent les papiers avec les infos dans les villes. Le terme de canard désigne un journal avec des infos pas toujours exactes, des potins, des faits divers exagérés, des miracles religieux pour toucher le grand public. Cela dure jusqu’au milieu du 19ème siècle.

La presse militante se développe avec les guerres de religion, d’opposition de partis politiques ou d’idéologies.

Parallèlement se développe la censure dans la presse pour surveiller les infos. Il y a également des nouvelles politiques, économiques, exécutions judiciaires. Ces journaux auparavant occasionnels deviennent périodiques  :

 Almanach (un par an), mensuel, bimensuel et hebdomadaire.

Renaudot est le 1er à avoir l’idée de faire paraître un hebdo, il faut donc trouver des sujets toutes les semaines. Apparaissent donc les petites annonces, les offres d’emploi, des histoires non réelles car non vérifiées.

Les journaux commencent à se spécialiser  : les généraux et les spécialisées dans un domaine (éco, sport, cuisine, mode, faits divers, «  people  », scientifiques etc.)

Au 17ème siècle l’état intervient et accorde ou non l’autorisation de publier le journal. En Hollande, c’est une république, de ce fait les journaux interdits sont imprimés là bas et vendu en contrebande en Europe.

Des radios se créent également mais l’état interdit les radios privées, elles émettent donc depuis des zones frontalières.

On se rend compte que les journaux rapportent de l’argent, des investisseurs, des petites annonces et la réclame se développent  course à l’audimat.

La corruption des journalistes apparaît  ; les rois payent des journalistes pour qu’ils disent du bien d’eux par exemple.

Diderot, Voltaire proteste contre cette information quotidienne car rapide, sans instruction et sans réflexion.

Apparaissent les feuilletons en Angleterre  fidélisation du lecteur.

La période précèdent la Révolution Française  :

1788  : convocation des états généraux  ; le roi va consulter le peuple. Dans chaque commune le peuple rédige des cahiers de doléances dans chaque paroisse qui seront envoyés au roi. Cela habitue à rédiger des critiques du pouvoir. Cette initiative entraine un «  bouillonnement  » car les cahiers circulent en France et cela développe l’idée que la communication n’est pas réservée à l’élite mais peut être une communication de masse. Des réunions sont organisées pour lire les cahiers en public  la censure ne peut plus suivre.

L’information ne se contente plus de raconter mais devient un acteur à part entière de la vie politique.

26 aout 1789  : DDHC, article 11  liberté totale de la presse.

1792  : Terreur  ; Comité du Salut Public

1795  : Directoire, Consulat

1804  : Napoléon fait un coup d’état et se proclame empereur.

1814  : Louis XVIII  Restauration  liberté surveillée

Charles X

1830  : Louis Philipe  vers un retour de la liberté

1848  : République

1826  : Le Figaro

1836  : La Presse  Emile

...

Télécharger au format  txt (22.3 Kb)   pdf (211.7 Kb)   docx (20.1 Kb)  
Voir 13 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com