LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les termes romains

Fiche : Les termes romains. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  17 Novembre 2015  •  Fiche  •  776 Mots (4 Pages)  •  208 Vues

Page 1 sur 4

LES THERMES ROMAINS

  1. Que faisait-on aux thermes ?
  1. L’architecture, les salles.

Les thermes sont divisés en plusieurs salles :

  • L’APODYTERIUM (vestiaire) : cette salle sert à déposer ses vêtements, quand on a les moyens un esclave peut être payé pour éviter le vol des vêtements.
  • Le FRIGIDARIUM (bain froid) : c’est une très petite salle, souvent obscure, on se baignait dedans pour se revigorer.
  • Le TEPIDARIUM (bain tiède) : cette salle sert à préparer le corps, qui après le bain froid va dans le bain tiède pour ensuite rejoindre le bain chaud, elle est un peu éclairée.
  • Le CALDARIUM (bain chaud) : cette salle est très éclairée, elle est souvent divisée en plusieurs bassins ; on peut y trouver une piscine.

Les thermes les plus importants comportent en plus un SUDATORIUM (bain de vapeur, hammam) ou un LACONICUM (étuve sèche).

Il y a également d’autres salles utilisées pour les activités autres que la baignade.

  1. Les activités

Les thermes ont plusieurs fonctionnements, ils servent à :

  • entrainer ou maintenir son physique avec des activités sportives : athlétisme, jeu de balle, courses, haltères, lutte…  
  • rencontrer ses amis.
  • recevoir des soins du corps et du visage tel que l’épilation, les massages…
  • se nourrir, se restaurer.
  • Lire et écouter des lectures (à la bibliothèque).

  1. Utilisation

Les eaux thermales sont utiles pour les nerfs, les pieds ou les hanches, d’autres pour les luxations ou les fractures ; elles dégagent le ventre, guérissent les plaies ; elles sont bonnes en particulier pour la tête, pour les oreilles et pour les yeux.

Au début, on s’y rend une fois par semaine puis tous les jours, aller aux thermes est devenu une habitude chez les Romains. Il existe des thermes chics, mais aussi beaucoup d’établissements populaires où l’on rentre pour quelques « as » (sous). Les thermes sont en fait un centre de loisirs où l’on vient dès le début de l’après-midi pour se laver, mais aussi et surtout : pour se détendre et s’amuser.

Certains thermes étaient mixtes, mais dans la majorité des thermes les hommes et les femmes étaient séparés.

  1. Le fonctionnement, les méthodes de constructions
  1. Le chauffage

La source de chaleur est située sous les thermes : ce type de chauffage est appelé hypocauste. La chaleur produite par le foyer (praefurnium) circule entre les pilettes (pilae) de briques qui supportent les pièces chaudes ou tièdes. Ce système est complété par des tubulures (ou tuyaux en terre cuite) insérés dans le mur et permettant ainsi à la chaleur d’envelopper les salles chaudes jusqu’au plafond où elle est évacuée.

  1. L’arrivage de l’eau

L’eau nécessaire au fonctionnement des thermes est amenée, depuis des sources plus ou moins éloignées (c'est-à-dire les montagnes de nord et de l’est), par des aqueducs et des conduites, elle est ensuite stockée dans des réservoirs. La pente des conduites et des aqueducs est calculée de façon à assurer la régularité du débit. De nombreux points de contrôle permettent l’entretien et le nettoyage des installations.

...

Télécharger au format  txt (5.1 Kb)   pdf (96.8 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com