LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Découverte De sépultures Vieilles De 5000 Ans

Rapports de Stage : Découverte De sépultures Vieilles De 5000 Ans. Recherche parmi 232 000+ dissertations

Par   •  18 Mai 2012  •  852 Mots (4 Pages)  •  535 Vues

Page 1 sur 4

Archéologie: Des squelettes humains de l’âge de cuivre à Khémisset

• Un cimetière vieux de 5.000 ans dans une grotte de Oued Beht

• Une première au Maroc et en Afrique du Nord

Grande nouvelle pour les amateurs d’archéologie. Une nécropole préhistorique d’âge du cuivre vieille de 5.000 ans a été découverte le 22 avril dernier dans la grotte d’Ifri n’Amr ouMoussa à l’Oued Beht, dans la Commune d’Aït Siberne, à Khémisset. Les recherches, encore en cours, sont menées par une équipe d’archéologues, d’anthropologues et de paléontologues marocains de l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine (Insap).

Six squelettes humains ont été découverts, dont quatre sépultures d’enfants en bas âge. Les squelettes ont été inhumés selon un rituel funéraire propre à cette communauté préhistorique locale, d’âge du cuivre. Les individus sont enterrés en position embryonnaire (fortement fléchis), accompagnés d’un dépôt rituel qui consiste à couvrir la tête ou le thorax par du matériel de broyage. «On ne connaît pas encore la signification de cette pratique. Les meules vont être analysées en laboratoire. Des suppositions pourront alors êtres faites», indique le professeur Youssef Bokbot, directeur du projet.

26 sites inventoriés

«Il a fallu une semaine de travail pour dégager complètement les sédiments qui recouvraient les squelettes. La découverte est exceptionnelle car c’est la première fois au Maroc et en Afrique du Nord que l’on découvre des squelettes d’individus, qui remontent à l’âge du cuivre (entre 1.800 et 3.000 avant J.C.-)», ajoute l’archéologue.

En fait, les prospections et les fouilles archéologiques ont démarré en 2005 dans le cadre du programme national «Néolithique et protohistoire des plateaux de Zemmour». Rien que dans la zone d’Aït Siberne, plus de 26 sites archéologiques ont été découverts, inventoriés et documentés. La mission de cette année a débuté le 20 avril et se poursuivra jusqu’au 20 mai prochain dans la province de Khémisset.

Les fouilles ont permis également la mise à jour de structures d’habitats, de sépultures et de mobilier archéologique, appartenant tous à l’âge du cuivre et plus particulièrement à la civilisation campaniforme (entre 5.000 et 3.500 ans avant le présent).

«La découverte en stratigraphie d’objets en cuivre, habituellement très rares, dont une pointe de Palmella, un poinçon double, et d’industrie osseuse, dont une aiguille à chas et plusieurs pionçons et plumes, ainsi que plusieurs tessons de céramique campaniforme, tous d’une fabrication très fine, permet de classer la grotte d’Ifri n’Amr ou Moussa parmi les sites majeurs de la civilisation campaniforme», explique encore le professeur. Ces découvertes vont permettre sans aucun doute d’enrichir les connaissances des scientifiques et chercheurs sur les cultures de l’âge de cuivre au Maroc et dans tout le bassin occidental de la méditerranée.

Ossements de requins

«La grotte est caractérisée

...

Télécharger au format  txt (5.7 Kb)   pdf (81 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com