LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Coupe citoyen 2016 : L’Etat garant du respect d’autrui ?

Dissertation : Coupe citoyen 2016 : L’Etat garant du respect d’autrui ?. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  28 Septembre 2016  •  Dissertation  •  793 Mots (4 Pages)  •  256 Vues

Page 1 sur 4

Coupe citoyen 2016 : L’Etat garant du respect d’autrui ?

La France propose à ces citoyens de nombreux libertés et droits qui en principe s’appliquent à toute la population inclus dans sa devise « Liberté, Egalité, Fraternité ». Toutefois, nous cherchons à comprendre si ces doits qui rythment le quotidien des français sont mis en œuvres au profit de tout le monde et si l’Etat garantit-il vraiment le respect d’autrui.

Tout d’abord, l’Etat français de manière générale atteste l’Etat de droit qui soutenu par différentes lois limitent les droits et libertés de chacun.  Il est défini par des normes juridiques hiérarchisées avec la présence d’un conseil constitutionnel afin que le pouvoir de l’Etat en soit limité. De plus, il veille à ce que chaque individu soit présenté et jugé de la même manière devant la loi et assure la séparation des différents pouvoirs, exécutif ou législatif. Pourtant, on remarque qu’en France de nombreuses infractions effectuées ne sont pas jugées ni même comptées. En effet, nous pouvons constater qu’en France par manque de moyens matériels ou encore humains, certains délits parfois très graves ne sont pas pris aux sérieux et même leurs malfaiteurs ne sont pas surveillés comme c’était le cas du braqueur de Seine-Saint-Denis qui avait bénéficié d’une permission de sortie alors qu’il était fiché S pour avoir été radicalisé. Plus encore, par un manque de place dans les prisons, certains criminels ne peuvent être détenus et par conséquent présentent un danger pour la population. L’inégalité dans la justice s’observe également au niveau de la classe sociale ainsi qu’au rang auquel on appartient dans l’Etat Français. Ainsi, un politicien n’est pas traité de la même manière et s’en sort beaucoup plus facilement qu’un civil ordinaire.

Deuxièmement, un des fondements de la liberté en France se détermine par l’intégrité d’une personne que ce soit physique ou moral.  Au niveau physique, le corps humain ne peut faire l’objet d’un engagement que ce soit gratuitement ou à titre onéreux. C’est d’ailleurs pour cela qu’en France, l’Etat interdit l’expérimentation de produits par exemple cosmétiques ou encore le proxénétisme qui vise à tirer profit de la prostitution qui en elle-même n’est pas illégale. Egalement toute personne subissant un abus de maltraitance ou de violence que ce soit chez lui ou dans des lieux publics à le droit de s’exprimer ainsi que de se confier notamment grâce à la mise en place de numéros verts tel le 119 pour les enfants maltraités. Toute personne ayant violé quelqu’un peut être condamné pour viol jugé intolérable. De plus selon la constitution, même mort, les cadavres ne peuvent subir aucune intervention sauf en cas d’urgence comme pour l’identification de l’ADN… Au niveau moral, chaque individu profite du droit à la vie privée, du droit à l’image ainsi que du droit à la vie. C’est d’ailleurs pour cela que dans les établissements, chaque élève doit signer une autorisation ou non afin qu’il puisse être pris en images. Toutefois, depuis les attentats de Charlie Hebdo ou encore plus récemment les attaques du 13 novembre 2015 à Paris, certains de ces fondements sont remis en cause et génèrent un débat au niveau de la population. L’Etat français doit ainsi restreindre et renforcer les droits notamment celle de la vie privée et de l’image par l’installation de caméras de vidéo-surveillance. L’Etat se trouve donc dans un état de conflit entre elle-même et la population mais ne peut subvenir aux besoins de sa population pour faire face à sa sécurité.

...

Télécharger au format  txt (5.1 Kb)   pdf (48.7 Kb)   docx (260.7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com