LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

’URBANISATION DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT : L’EXEMPLE DE LA CÔTE D’IVOIRE

Commentaire de texte : ’URBANISATION DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT : L’EXEMPLE DE LA CÔTE D’IVOIRE. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  23 Janvier 2023  •  Commentaire de texte  •  4 652 Mots (19 Pages)  •  45 Vues

Page 1 sur 19

[pic 1]

CÔTE D’IVOIRE – ÉCOLE NUMÉRIQUE

[pic 2]

THEME 2 : L’URBANISATION DANS LE MONDE

LEÇON1 : L’URBANISATION DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT : L’EXEMPLE DE LA CÔTE     D’IVOIRE

SITUATION D’APPRENTISSAGE

 Tes amis de classe de 1ère et toi suivez, l’édition de 13h du journal télévisé sur la RTI1 du dimanche 16 février 2020. Interrogé par la présentatrice, le ministre ivoirien de la ville tient les propos suivants : « La crise que connaît notre cité aujourd’hui, résulte d’une urbanisation accélérée et incontrôlée. Nous devons unir nos efforts pour une urbanisation durable dans notre pays ».

De retour à l’école, vous menez des recherches au CDI pour décrire le processus de l’urbanisation en Côte d’Ivoire, montrer la place d’Abidjan dans le paysage urbain ivoirien et proposer des solutions aux problèmes urbains en Côte d’Ivoire.

INTRODUCTION

 L’urbanisation est le processus de création et de développement des villes. Ce phénomène qui s’est répandu dans le monde entier depuis le XVIIIe siècle, implique une croissance de la population urbaine et l’aménagement de l’espace en infrastructures et équipements.

  Comment cette urbanisation a-t-elle évolué en Côte d’Ivoire ? Quelle place occupe la ville d’Abidjan dans ce processus ? Et quels sont les problèmes rencontrés par les villes ivoiriennes ?

  1. L’URBANISATION EN COTE D’IVOIRE
  1. Le processus d’urbanisation en Côte d’Ivoire

Le processus d’urbanisation en Côte d’Ivoire a évolué en trois grandes phases 

  • La période du XVIe au XVIIIe siècle : précoloniale
  • La période coloniale
  • La période d’après indépendance : période postcoloniale
  1.  phase précoloniale

Pendant la période précoloniale, les villes ivoiriennes étaient des cités marchandes créées entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Les quelques cités marchandes qui ont existé pendant cette période sont : Kong, Odienné, Bondoukou, Séguéla, Bouna.

Ces villes sont devenues des cités marchandes parce qu’elles étaient situées le long des routes commerciales reliant le Soudan au sud forestier.

Certaines de ces villes étaient aussi de grands centres islamiques.

Ces villes étaient considérées comme de grands centres commerciaux c'est-à-dire qu’elles sont créées à la suite du commerce qui s’est développé entre les cités du soudan occidental aujourd’hui Mali et les cités forestières de la côte d’ivoire. Les populations du Nord descendaient dans les cités du sud avec de l’or, du sel et des étoffes à la recherche de cola, un produit très important (mariage, teinture, baptême…)

  1. La phase coloniale

La colonisation a permis la création de centres urbains sur la côte : Assinie, Grand-Bassam, Bingerville, Dabou.

Ces villes ont été créées pour faciliter les échanges commerciaux entre les européens et les populations ivoiriennes (ces espaces étaient des lieux de rencontre entre européens et indigènes).

Par ailleurs, Les colons installent des postes militaires à l’intérieur du pays pour le sécuriser qui servaient de relais avec la métropole (c’est-à-dire des points de jonction entre la France et ces postes pour le compte de la colonie de Côte d’Ivoire). C’est le cas des villes de Tiassalé, Dimbokro…

Avant la colonisation, il n’existait pas de villes en tant que tel dans les pays sous-développés. Mais il existait des cités, des villages, des hameaux, campements. C’est pendant la période coloniale que le fait urbain est apparu véritablement. Une fois de plus le commerce va favoriser la création de certaines localités côtières en villes. En effet les premiers européens qui s’installent sur les côtes africaines et ivoiriennes sont intéressés par le commerce. Il fallait écouler les produits manufacturés produits par les usines européennes et se procurer de produits tropicaux pour leurs industries).

  1. La phase post- coloniale

Le fait urbain démarre véritablement après l’indépendance. Il s’est amplifié après la seconde guerre mondiale précisément à partir de 1950.

Cette Phase se caractérise par la généralisation de l’urbanisation en Côte d’Ivoire. On parle d’explosion urbaine.

On assiste à la création et au développement de villes qui seront dotées de nombreux infrastructures et équipements (écoles- hôpitaux- routes- ponts- marchés- infrastructures d’assainissement et de canalisation- électricité- adduction d’eau potable).

NB : La ville est d’abord une agglomération identifiable par sa taille démographique, les activités économiques et son statut administratif. En Côte d’Ivoire, est considérée comme ville toute localité dont la taille administrative est supérieure ou égale à 4000 habitants. A côté du critère démographique, la localité doit être marquée par une prédominance des activités du secteur secondaire. Enfin cette localité doit être érigée en Sous-Préfecture ou commune.

  1.  Les caractères de l’urbanisation en côte d’ivoire
  1. Un phénomène récent

En Côte d’ivoire, le fait urbain est récent. Ce phénomène a véritablement démarré avec l’arrivée des Européens mais s’est développé après l’indépendance, c'est-à-dire en 1960.

Effectivement c’est à partir de 1960 que les véritables villes en côte d’ivoire vont se créer. Avant cette date on n’avait pas vraiment de vraies villes ; on avait de gros bourgs, souvent capitales d’anciens royaumes.

  1. Une urbanisation accélérée

A Partir de 1960, le processus d’urbanisation s’accélère en Côte d’Ivoire. Cette explosion urbaine est née d’une volonté politique marquée par les fêtes tournantes de l’indépendance qui ont favorisé le développement de plusieurs villes.

De 1961 à 2000, le taux d’urbanisation est passé de 4% à 55%. Aujourd’hui la population urbaine représente 54,2% de la population totale.

...

Télécharger au format  txt (32 Kb)   pdf (207.2 Kb)   docx (257.5 Kb)  
Voir 18 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com