LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Résumé de recherche : la contention mécanique en psychiatrie

Résumé : Résumé de recherche : la contention mécanique en psychiatrie. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  12 Janvier 2022  •  Résumé  •  323 Mots (2 Pages)  •  21 Vues

Page 1 sur 2

Résumé sur la contention mécanique en psychiatrie : étude phénoménologique de l’expérience vécue du personnel infirmier.

Introduction : malgré la règlementation et le cadre procédurale de l’utilisation de la contention mécanique en psychiatrie, une question éthique se pose sur l’expérience vécue des patients ayant subi une contention et sur le ressenti du personnel soignant.

Méthode : le but de cette étude était d’interroger vingt-et-un(e) infirmier(e)s volontaires travaillant sur deux unités psychiatriques d’un hôpital canadien afin de participer à des entrevues individuelles semi-dirigées de quarante-cinq minutes. Ces entrevues ont été enregistrés numériquement et ont été analysés selon la méthode d’analyse interprétative phénoménologique (AIP). L’analyse de ces données a été effectuée par deux chercheurs principaux et une étudiante inscrite à la maitrise des sciences infirmières.

Résultats : pendant l’interrogation des soignants volontaires, trois thèmes ont été identifiés : 1) contexte de pratique ; 2) Processus de contention ; et 3) Recourir à la contention mécanique. Les résultats montrent qu’il y a un impact émotionnel autant sur le personnel soignant que sur les patients, pouvant faire surgir des « re-traumatisations » lors de la contention.

Discussion : les perspectives Goffmanienne et Foucauldienne et le concept d’altérité ont été une complémentarité à cette étude montrant que peu de participants ont une réflexivité quant à la façon dont procèdent leurs collègues de travail, dégageant une certaine empathie et une souciance des bonnes pratiques et la majorité des témoignages font ressortir une désensibilisation de l’intervention en employant les termes « déplorable » et « barbare », laissant maigre place à l’émotion.

Conclusion :  la contention mécanique reste un mode d’intervention très utilisé dans les services de psychiatrie. Cependant cette pratique expose à des risques physiques et psychiques pour le patient et le soignant. Cette recherche qualitative a permis au personnel infirmier de prendre la parole sur l’application de ces mesures afin d’améliorer les pratiques de contention.

Nombre de mots : 322

Mots clés : phénoménologique / contentions mécaniques / santé mentale / éthique

...

Télécharger au format  txt (2.3 Kb)   pdf (69.3 Kb)   docx (7.2 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com