LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse donnée par un pasteur et un psychologue sur l'homosexualité

Analyse sectorielle : Analyse donnée par un pasteur et un psychologue sur l'homosexualité. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  15 Janvier 2014  •  Analyse sectorielle  •  578 Mots (3 Pages)  •  360 Vues

Page 1 sur 3

Concernant ce sentiment ‘’inné’’ un pasteur et un psychologue nous livre leur analyse sur ce sujet.

Le pasteur nous confie que deux situations spirituelles peuvent expliquer cette pratique chez une personne. La première est lorsqu’ une femme est enceinte et qu’elle désire ardemment une fille alors qu’elle porte en son sein un enfant mâle. Ce fort désir agit sur l’enfant qui bien qu’étant un garçon a des tendances féminines. La deuxième raison s'explique par des pactes que nos ancêtres ont signés avec des divinités (Eau, forêt...) Le fait d’adorer « l’eau » par exemple et lui confier ces enfants « l’esprit » de l’eau influence ces enfants d’ou leur déviation sexuelle.

Le psychologue quant à lui avance que lorsque l’enfant nait et que le père s’occupe de lui comme une mère devait le faire cela agit sur l’enfant. Car entre l’âge de 4 à 6 ans l’enfant tombe « amoureux » de sa mère or quand c’est le père qui remplace la mère, l’enfant s’identifie à son père et l’aime.

Entre 8 et 10 ans l’enfant doit comprendre et doit pourvoir faire la différence mais lorsque cette phase est ratée, il grandit avec cette dysfonction et est attirer par des hommes. Le fait que des mères habillent leur petit garçon en fille a des impacts sur l’enfant.

Contrairement aux africains, les pères occidentaux s’occupent de leurs enfants comme une mère c’est ce qui explique la forte proportion de ce phénomène chez eux, l’environnement immédiat de l’enfant peut jouer sur lui c’est à dire que lorsque l’enfant grandit avec des femmes et est entouré que de femmes celles-ci crée en lui un penchant féminin, car il s’identifie en elles et veut faire comme elles.

Paradoxe

Il y’a quand même un paradoxe qui sort de ce phénomène c’est que les personnes efféminées ou les filles qui semblent être des garçons manqués ne sont pas forcement homosexuelles. Mais des hommes faisant plus masculin (virile) et des femmes plus féminines sont quant à eux homosexuels.

Martial nous confie toujours qu’il est efféminé mais n’a jamais voulu pratiquer l’homosexualité. Cependant son entourage l’y à incité insidieusement en le traitant à tout moment de pédé, partout ou il allait, alors il s’est dit : « si on m’accuse pour ce que je ne suis pas, je vais maintenant me lancer dans cette pratique comme ça j’aurais la conscience tranquille.» Et son ami Franck de conclure : «moi j’ai colonisé (initier) tous les jeunes de mon quartier qui m’insultaient et pour finir tout le quartier est dedans !»

Les Homophobes

Les personnes qui détestent, qui ont peur ou qui rejette des individus qui ont une préférence amoureuse ou sexuelle avec des personnes du même sexe se définissent comme des homophobes. Le plus souvent ceux qui les jugent, les condamnent et les insultent ont une tendance pour l’homosexualité mais la cache à travers ces injures. Il est prouvé que les homophobes sont plus attirés par cette pratique.

Quand l’amour intervient dans ce phénomène

Certains parmi ceux que nous avons approchés, disent s’aimer sincèrement, comme un homme aime une fille et comme une femme aime un homme. Nathan nous dis : « quand tu dis

...

Télécharger au format  txt (3.5 Kb)   pdf (56.8 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com