LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

1ere S SVT- La Tectonique Des Plaques.

Dissertations Gratuits : 1ere S SVT- La Tectonique Des Plaques.. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  20 Mai 2015  •  802 Mots (4 Pages)  •  4 090 Vues

Page 1 sur 4

La théorie de la dérive des continents formulées par Wegener en 1912, a été rejetée par ses contemporains, qui la jugeaient peu probable : la Terre étant solide jusqu’à 2900 km de profondeur, il faudrait par conséquent des forces inimaginables pour effectuer un tel déplacement. Or Wegener ne pouvait pas réellement les expliquer à l’époque : sa théorie a donc été rejetée.

Cependant des années plus tard, on découvre qu’un matériel solide, sous des températures fortes peut devenir ductile, il devient par conséquent moins dense et peut ainsi se déplacer : c’est la convection thermique.

Dans les années 1960, l’étude de la topographie océanique et des variations de flux thermiques dans les océans permet de formuler l’hypothèse d’une expansion océanique par la remontée de matériel chaud à l’axe des dorsales, suite à une convection mantellique.

De plus le paléomagnétisme et l’étude de la répartition des anomalies magnétiques, qui sont symétriques et parallèles à l’axe de la dorsale qui est fixe, permet de supposer que des basaltes avec des anomalies anciennes étaient placés à l’axe de la dorsale au moment de la fixation du champ magnétique terrestre (qui peut s’inverser). Ensuite ce nouveau plancher s’est éloigné de l’axe de la dorsale, suite aux mouvements des plaques. Cette étude permet en outre de prévoir la vitesse d’expansion du plancher océanique. (Différente en fonction des endroits)

La modélisation des ondes sismiques en profondeur indique qu’il existe dans le manteau une zone où ces ondes sont ralenties : la LVZ qui témoigne d’une zone moins solide, ductile. Cette zone correspond à une partie du manteau que les géologues appellent asthénosphère, tandis qu’au-dessus ils définissent une zone appelée la lithosphère (croute océanique/continentale+ partie supérieure du manteau, solide).

Au niveau des fosses océaniques, les foyers de séismes sont alignés au niveau d’un plan (Walati-Beniof) qui traduit un enfoncement. Les ondes sismiques se propagent plus vite le long de ce plan qu’en s’en écartant : il est donc constitué de matériel plus froid rigide et cassant qui correspondrait donc à la lithosphère tandis que ce qui l’entoure correspondrait à l’asthénosphère. La limite entre asthénosphère et lithosphère correspond à l’isotherme 1300°C. Ce plan est ainsi interprété comme la trace du plongement de la lithosphère dans l’asthénosphère : les fosses sont des zones de subduction.

SCHEMA : les mécanismes aux zones de subduction :

A la fin des années 1960, la géométrie des failles transformantes permet d’établir un modèle global en plaques rigides animées de rotations les unes par rapport aux autres : c’est le modèle de la tectonique des plaques.

Dans ce modèle les zones de divergence de plaques sont aux dorsales, les zones de convergence des plaques aux fosses (zone de subduction) et de décrochement le long des failles transformantes. Une plaque est donc délimitée horizontalement par ces différentes zones.

Le volcanisme est présent aux frontières de plaques. Cependant on trouve également un volcanisme intra-plaques. Ces derniers sont la trace d’un déplacement des plaques au-dessus d’un point chaud fixe (remontée magmatique d’origine profonde). Ces alignements

...

Télécharger au format  txt (5.5 Kb)   pdf (83.1 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com