LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

RNI une étude de la rémunération

Cours : RNI une étude de la rémunération. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  25 Juin 2019  •  Cours  •  2 038 Mots (9 Pages)  •  93 Vues

Page 1 sur 9

Première partie du mandat (13 points ± six pages)

Diagnostic de la situation chez Baltazar Web

  1. Les caractéristiques de Baltazar Web et celles de ses employés sont susceptibles d’influencer la gestion de la rémunération.  En vous appuyant sur les éléments pertinents de la mise en contexte, expliquez à M. Baltazar à quel point les problèmes de Baltazar Web relèvent de la gestion de la rémunération.  Répondez en un maximum de deux pages. (3pt)

        

        Tout d’abord, selon les informations recueillies dans l’histoire de cas, nous sommes en mesure de constater que M. Baltazar s’est surtout basé sur une étude interne de la rémunération. Or, l’équité externe consiste à s’assurer que l’organisation offre une rémunération comparable à celle qu’accordent les autres organisations pour des emplois similaires. Cependant, il nous est impossible de voir dans cette étude de cas des références externes qui permettent de faire des comparatifs salariaux. D’une part, les caractéristiques de l’entreprise démontrent une diversification des produits ce qui en a fait une entreprise concurrentielle. Avec son commerce électronique et ses 20 000 employés à travers le monde répartit dans ces trois unités d’affaires, celle-ci démontre une forte concurrence mondiale.                               Ensuite, les caractéristiques des employés démontrent que les problématiques actuelles vécues par Baltazar Web devront être prises en charge rapidement pour donner suite au dernier changement mis en place – l’imposition d’un nouveau plan de rémunération. Si l’on regroupe les points indiqués dans la mise en situation en trois grandes problématiques.

        Premièrement, nous observons qu’il soit question d’une hausse du taux de roulement des employés. À ce propos, les deux tiers des employés sont non qualifiés, ils sont tout simplement constitués d’étudiants et d’immigrants qui sont à la recherche d’un emploi dans leur futur domaine ou encore un emploi mieux rémunéré. Selon M. Baltazar, peu d’employés veulent faire carrière chez Baltazar Web et seulement les tiers des employés sont qualifiés ce groupe est constitué de professionnels comme des éditeurs, informaticiens, graphistes et designers web. Par conséquent, c’est sur ce groupe qu’il faut miser si l’on veut mobiliser et retenir les talents car on peut considérer qu’ils sont le cœur de l’organisation.

        Deuxièmement, il y a une menace de syndicalisation pour donner suite au remaniement de la politique de rémunération.  L’enjeu actuel pour Baltazar Web serait de maximiser le délai entre la commande et la livraison. Cependant, le personnel de supervision est déjà mis à l’épreuve avec des semaines de travail de 60-70 heures/semaine. De plus, de nombreuses heures supplémentaires pour les professionnels ne sont même pas payées. La cadence de travail des employés de production est très difficile physiquement et il n’y a pas beaucoup de valorisation de la part de l’employeur ce qui favorise les employés à vouloir une syndicalisation. L’insatisfaction des employés semble aussi être basée sur un manque de reconnaissance de l’employeur et l’équipe de supervision. Parallèlement, il semble que le nouveau régime de rémunération indique vouloir régler la problématique de l’expérience de travail en reconnaissant et en donnant accès à une augmentation de salaire sous forme de prime au poste de chef d’équipe ce qui semble être une action concrète afin d’apaiser les insatisfactions de façon temporaire.

        Troisièmement, la collaboration entre les employés de production et les professionnels n’est plus du tout la même depuis le remaniement de la politique de rémunération. Beaucoup de départ sont attribuables à une cause d’insatisfaction en ce qui a trait aux conditions de travail (salaire et nombre d’heures) et au climat de travail. D’ailleurs, l’attribution des horaires aux employés de l’entrepôt selon leur désir d’obtenir pus de responsabilités, leur performance et leur polyvalence, plutôt que de façon équitable, semble être parmi les points importants pour certains employés qui désirent se trouver un second emploi afin de compléter leur semaine de travail et avoir un salaire convenable. Il semble qu’un équilibre dans l’attribution des horaires de travail entre les employés (sous et sur) utilisés saurait être profitable pour tout le monde afin d’augmenter la satisfaction, la rentabilité, l’efficience et la productivité.

        Finalement, tous ces points devront être révisés lors de l’étude du politique de rémunération afin de faire en sorte d’obtenir un équilibre parfait autant à la tête de la pyramide qu’à la remorque du marché. Comme cité dans St-Onge (2014), le principe d’alignement est primordial dans l’efficacité de la stratégie de rémunération globale. Présentement, les attentes et les besoins ne semblent pas avoir été analysés avant la mise en place de la nouvelle politique de rémunération. Nous sommes en mesure de voir qu’il manque plusieurs éléments dans notre histoire de cas tel que la stratégie d’affaire, l’environnement externe, les autres activités des ressources humaines pour ne faire le parallèle que de ceux-ci.

  1. En analysant le contexte de l’entreprise et en prenant connaissance, notamment, des observations réalisées par M. Baltazar l’entrepôt de Montréal et au siège social, quelles récompenses, autres que le plan d’achat d’actions, pourraient permettre d’améliorer le climat de travail dans l’unité d’affaire québécoise ? répondez en un maximum d’une page. (2pt)

        

        De toute évidence, plusieurs systèmes de récompense peuvent être instauré dans l’entreprise de M. Baltazar mais ceux-ci devront être justes et équitables. Évidemment, ce qui fait l’affaire d’une personne ne fait pas forcément l’affaire de l’autre, il faut donc savoir moduler nos récompenses et les rendre accessibles à tous selon les besoins et les attentes de chaque employé. Examinons ensemble quelques avenus éventuels au sein de l’entreprise chez Balthazar pour améliorer le climat de travail. Nous sommes d’avis qu’un ajustement au niveau des horaires pourrait avoir son pesant d’or. Balthazar Web aurait tout intérêt à offrir à ses employés davantage que le minimum exigé par la loi en octroyant plus de vacances, des améliorations sur les horaires de travail par la flexibilité ce qui serait très apprécié des employés et faciliterait leur conciliation travail/famille (Pacaut, 2015; Tremblay, 2003; Tremblay, Amherdt, & Sève, 2003). Par cette mesure, il y aurait sûrement une amélioration de la performance des employés parce qu’ils se sentiraient écoutés et appréciés par les dirigeants. Un sentiment d’appartenance perçu par les employés augmenterait l’environnement de travail et ceci serait gagnant pour chacune des parties en plus, cela permettrait de rehausser la rétention de ses employés. Partant de ce fait, le travail exécuté par les employés est épuisant et peu enrichissant, nous serions d’avis qu’il serait bon de revoir l’organisation du travail soit par une rotation dans les tâches effectuées, une gestion d’équipe de travail semi-autonome dotée de pouvoirs décisionnels, de flexibilité et d’autonomie qui amènerait la mobilisation des employés. Ainsi, l’opportunité pour eux de gravir les échelons dans l’organisation ne ferait qu’augmenter un lien d’appartenance au sein de l’entreprise.

...

Télécharger au format  txt (13 Kb)   pdf (150.8 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com