LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Compte rendu TP Physique Chimie: L'aspirine

Commentaire de texte : Compte rendu TP Physique Chimie: L'aspirine. Recherche parmi 296 000+ dissertations

Par   •  5 Octobre 2014  •  Commentaire de texte  •  465 Mots (2 Pages)  •  3 018 Vues

Page 1 sur 2

Compte rendu TP Physique Chimie

1) L'Antipyrétique lutte «contre le chaud » et l'analgésique lutte « contre la douleur »

2) L'aspirine est en fait de l'acide salicylique, mot de la même famille que le saule, plante d'où est extraite la molécule d'acide salicylique.

3) Le principal point commun des formulations est la présence d'acide acétylsalicylique ou d'acétylsalicylate. Les différences viennent soit de l'excipient, soit du mode d'administration, ou encore de la dose de principe actif présent dans la formulation.

On peut trouver quatre formes d'aspirine différentes ; la gélule, la poudre, le tampon effervescent ou encore le comprimé.

L'excipient et tout ce qui est ajouté à l'acétylsalicylate (cela peut-être de l'amidon, du sucre, des arômes), il est dosé par compositions et est aussi là pour booster les capacité de l'aspirine.

Le principe actif est la molécule active d'un médicament, ici, c'est l'acétylsalicylate.

4) Dans l'estomac, le principe actif est sous forme moléculaire (pH=2 très acide)

5) Dans l'intestin, le principe actif est sous forme ionique (pH=8 peu acide)

Compte rendu de l’expérience :

Dans un premier temps, nous avons dissolu l'aspirine. Dans un bécher empli de 20mL d'eau distillée, nous avons versé le caché préalablement pilé. Après avoir mélangé le tout, nous avons mesuré le taux d'acidité : le pH est à peu près à 3, le mélange est acide, c'est la forme moléculaire.

Dans un deuxième temps, nous avons simulé le milieu intestinal. Pour cela, nous devions faire passer le mélange d'un pH3 à un pH8 (taux d'acidité de l'intestin). Nous devions donc ajouter une base ; la soude (NaOH). Grâce à une pipette à graduation, nous avons versé, 2mL par 2mL, cette soude dans le bécher, jusqu'à ce que le pH retombe au dessous de 8. En ajoutant 4mL de soude, le pH était déjà à 12. La solution est alors presque limpide ; à pH8 c'est la forme ionique qui prédomine. L'aspirine est dissoute, les grains blancs qui subsistent sont certainement l'amidon de l'excipient.

Expérience parallèle : mise en évidence de l'amidon.

Nous avons versé le mélange dans un erlenmeyer équipé d'un entonnoir et d'un filtre. Après quelques minutes et la filtration effectuée, le filtra dans l'erlenmeyer est limpide. On ouvre le filtre venant d'être utilisé et on y dépose quelques gouttes d'eau iodée qui est censée se colorer de noir au contact de l'amidon. Le test est positif, les grains blancs sont bien l'amidon de l'excipient. En ce qui concerne le filtra, il est alors principalement composé d'acétylsalicylate.

Dans un troisième et dernier temps, nous avons simulé l'estomac. Pour cela, nous devions faire retomber le pH à 2. Nous avons alors ajouté de l'acide (Hcl) au liquide grâce à une pipette graduée,

...

Télécharger au format  txt (3 Kb)   pdf (54.9 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com