LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rapport de Stage : Comptabilité de gestion

Rapport de stage : Rapport de Stage : Comptabilité de gestion. Recherche parmi 279 000+ dissertations

Par   •  11 Septembre 2013  •  Rapport de stage  •  1 222 Mots (5 Pages)  •  1 037 Vues

Page 1 sur 5

COMPTABILITE ANALYTIQUE 2002

A/ L'organisation analytique

B/ Charges directes et charges indirectes

C/ Les prestations simples entre centres auxiliaires

D/ Les prestations réciproques

E/ Les comptes d'inventaires permanents ou comptes de stock

F/ Coût d'achat, coût de production, coût de revient

G/ Direct costing et seuil de rentabilité

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A/ L'organisation analytique

Alors que la comptabilité générale est tournée vers l'extérieur, la comptabilité analytique, Comptabilité Analytique d'Exploitation (CAE) ou comptabilité de gestion est au centre de l'entreprise et rencontre des processus de transformations internes. On trouve donc des enchaînements de séquences et à chaque séquence il y a un coût. La comptabilité analytique est facultative, mais dans le monde industriel, les grandes entreprises en ont couramment recours. La comptabilité générale est une comptabilité du global alors que la comptabilité analytique est une comptabilité du détail. La comptabilité analytique d'exploitation a pour objectif de :

- déterminer le coût de revient par produit (industriel) ou par marchandise (commercial), un coût est une somme de charges

- déterminer la valeur des stocks, grâce à la tenue des comptes d'inventaires permanents

- déterminer le résultat analytique par produit ou par marchandise

- établir des prévisions dans le cadre de la gestion budgétaire

B/ Charges directes et charges indirectes

La méthode des coûts complets fait la distinction entre les charges directes et les charges indirectes ou frais (frais généraux).

Les charges directes ne concernent qu'un seul coût et peuvent être affectés directement à celui-ci sans ambiguïté. Le coût est souvent le coût fonctionnel qui se répartit entre l'achat (ex : achats de matières premières), la production (ex : main d'œuvre directe) et la distribution (ex : les salaires des vendeurs).

Les charges indirectes ou frais ne peuvent être incorporés plus particulièrement à tel ou tel coût car elles concernent plusieurs coûts simultanément. Un travail de répartition est donc nécessaire avant leur affectation aux divers coûts concernés. Il s'agit par exemple de la prime d'assurance, du salaire de la directrice des ressources humaines.

En CAE, on ne prend que les charges directes et indirectes de la période considérée.

C/ Les prestations simples entre centres auxiliaires

Centres principaux sont les centres fonctionnels, les centres secondaires sont les centres auxiliaires.

On regroupe toutes les charges d'administration et on répartit au niveau des ventes de produits. Les charges d'administration font partie, sauf cas particulier, du coût hors production c’est-à-dire de la distribution.

L'imputation revient à annuler puis à affecter.

Application 3-2

D/ Les prestations réciproques

Il arrive fréquemment que des centres auxiliaires se fournissent des unités d'œuvre, on parle alors de prestation réciproque.

Par exemple, une entreprise possède une centrale électrique et un service d'entretien, il peut arriver que la centrale électrique fournisse du courant au service d'entretien et que ce dernier fasse des réparations sur la centrale électrique.

Quand il y a un transfert croisé, par opposition à un transfert en escalier, il y a un problème à résoudre.

E/ Les comptes d'inventaires permanents ou comptes de stock

Selon le plan comptable général, l'inventaire permanent est une organisation des comptes de stock qui par l'enregistrement continu des mouvements permet de connaître de façon constante les existants chiffrés en quantité et en valeur. Selon l'article 12 du code de commerce, les stocks et en cours sont enregistrés à leur coût d'achat pour les biens acquis à titre onéreux comme les matières et les marchandises ; à leur coût de production pour les biens produits.

un coût d'achat = prix d'achat + frais sur achat

Il existe plusieurs méthodes de valorisation des mouvements crédits des stocks mais deux seulement sont admises par l'administration fiscale française.

1° La méthode du Coût Moyen Unitaire Pondéré (CMUP)

La méthode admise et préconisée par le plan comptable général.

Quand rien n'est précisé, c'est la méthode que l'on retient.

CMUP = stock initial en valeur + entrées en valeur / stock initial en quantité + entrées en quantité

Entrées:

- coûts d'achat (matières ou marchandises)

- coût de production (produits)

2° La méthode de la Premier Entrée, Premier Sortie (PEPS)

C'est méthode est traduite par First In, First Out (FIFO).

Cette méthode est également admise par le plan comptable général.

Cette méthode

...

Télécharger au format  txt (8.6 Kb)   pdf (102 Kb)   docx (11.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com