LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les politiques de lutte contre le chômage

Dissertation : Les politiques de lutte contre le chômage. Recherche parmi 280 000+ dissertations

Par   •  1 Octobre 2021  •  Dissertation  •  1 131 Mots (5 Pages)  •  321 Vues

Page 1 sur 5

    “Le plein-emploi ou même une situation voisine du plein-emploi est rare autant qu’éphémère" Au XXème siècle déjà, John Keynes, célèbre économiste britannique, mettait en avant le fait que le chômage qui est la situation d’un individu sans emploi et qui est à la recherche d’emploi résultant d’un déséquilibre entre l'offre et la demande sur le marché du travail est inéluctable dans une société. Celui-ci peut prendre deux formes, il peut être conjoncturel c’est-à-dire lié aux fluctuations de l’activité économique et à des chocs d’offre et de demande ; ou structurel, lié aux institutions qui existent sur le marché du travail et qui rendent difficile l’ajustement entre l’offre et la demande. Bien que le chômage soit inévitable, celui-ci peut être fortement diminuer. En effet, depuis 1970, la montée du chômage s’est traduite par un empilement de mesures et de dispositifs pour lutter contre le chômage notamment à travers de politiques de soutien de la demande globale qui visent à relancer la demande des ménages et l'investissement des entreprises par des mesures telles que la baisse des impôts et des taxes et la hausse des aides sociales. Il convient alors de se demander si ces politiques de soutien de la demande globale sont suffisantes pour lutter contre le chômage.

Nous verrons dans un premier temps que les politiques de soutien de la demande globale permettent de lutter contre le chômage conjoncturel puis nous verrons dans un second temps que celles-ci doivent être associées à d’autres politiques afin de lutter contre le chômage structurel.

       

    Les politiques de soutien de la demande globale visent à lutter contre le chômage conjoncturel en stimulant les principales composantes de la demande intérieure du pays, soit la consommation des ménages et les investissements des entreprises. Pour cela l'État peut adopter des politiques budgétaires qui vont agir sur le budget de l'État en augmentant les dépenses ou en baissant les recettes. Cela peut passer par la hausse du salaire minimum, la baisse des impôts, la hausse des aides sociales etc…. C’est par exemple l’objectif des mesures prises en 2019 par l’Etat français afin de soutenir le pouvoir d’achat des ménages à travers notamment l’augmentation de l’allocation adulte handicapé, de l’allocation solidarité aux personnes âgées et de la prime d’activité. Ainsi, l’Etat a investi 11,7 milliards d'euros afin de permettre une augmentation du pouvoir d’achat et d’enclencher un cercle vertueux consommation/investissement par une action de l’Etat.

    En plus des politiques budgétaires, l’adoption de politiques monétaires peut être efficace pour lutter contre le chômage. La politique monétaire de relance consiste pour la banque centrale à rendre le crédit bancaire moins coûteux. En effet, la baisse du taux d'intérêt des banques va inciter les entreprises à investir et les ménages à consommer davantage. Cette stimulation de la consommation et de l’investissement devrait avoir pour résultat la hausse de la production et donc la baisse du chômage. L’évolution du taux directeur de la banque centrale européenne illustre bien cela. En effet, nous pouvons remarquer que le taux directeur de la BCE connaît un pic en 2008 celui-ci excède les 4% cela correspond à la crise économique de 2008  à la suite de laquelle, les pays, pour lutter contre celle-ci mènent des politiques monétaires. En 2009, le taux directeur de la BCE est de 1%, en une année, celui-ci a donc été divisé par 4 afin de soutenir la demande globale des pays et de lutter contre le chômage.

...

Télécharger au format  txt (7.1 Kb)   pdf (40.3 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com