LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dossier De Communication: situation grave d'attouchements

Dissertations Gratuits : Dossier De Communication: situation grave d'attouchements. Recherche parmi 260 000+ dissertations

Par   •  21 Mai 2014  •  4 297 Mots (18 Pages)  •  573 Vues

Page 1 sur 18

CAREL Antoine

Axe psychosociologique

Module 10 (DC3) – ES 1 – Semestre 2

ES 1 année 2013-2014

Sommaire

Page 3 Introduction

Page 4 I/ Une situation entrainant plusieurs situations de communications

• La situation : de son déclenchement à sa résolution

• Le signalement à la CRIP et à l’ASE, et sanctions (page 5)

• L’analyse des situations de communications (page 7)

Page 10 II/ Les différents types de réunion et leurs spécificités

• Réunion d’analyse des pratiques professionnelles

• Réunion de l’équipe éducative

• Réunion de synthèse/bilan (page 11)

Page 15 Conclusion

Page 16 Références annexes

Introduction au sujet :

Je m’appelle CAREL Antoine j’ai 25 ans et je suis actuellement en première année de formation au métier d'éducateur spécialisé, sur le site de l'IRTS du Ban St Martin.

J'effectue mon premier stage d’observation/découverte de préprofessionnalisation à l’IME (institut médico éducatif) de DIEMERINGEN qui accueille des enfants et adolescents de 6 à 20 ans ayant des troubles du comportement et/ou des handicaps mentaux ne permettant pas leur scolarisation en milieu ordinaire.

Cet établissement accueille au total 35 enfants (16 jeunes IMPRO, 10 jeunes en EMP, une classe spécifique de 5 à 8 ans de 5 jeunes, et un groupe spécifique aux jeunes en situation de handicap mental lourd à sévère). Les IME ont pour but d'instaurer un cadre institutionnel pluri et interdisciplinaire qui permet d'accompagner l'accès aux soins, les apprentissages et la socialisation des jeunes par un projet pédagogique spécifique à chaque usager.

Les éducateurs spécialisés ont donc pour mission d’organiser des actions éducatives adaptées, ainsi que faciliter l'accès aux apprentissages scolaires et préprofessionnels (via les ateliers cuisine, bois). De plus, ce cadre institutionnel prône l'association et le soutien aux et des proches des usagers de la structure mais se doit également de faciliter la formation et l'entraide des professionnels.

Je vais donc vous exposer les types de communications professionnelles mises en place dans la structure ou j’effectue mon stage.

Dans un premier temps vous présente une situation dans laquelle j'ai été impliqué et afin de bien comprendre les tenants et aboutissants de celle-ci. Puis dans un deuxième temps, je vous présenterai les spécificités des différentes réunions en lien avec l’évènement auxquelles j'ai participé.

Pour des raisons d'anonymat, les différentes personnes concernées dans la situation relatée ont vu leurs prénoms remplacés (et certaines informations critiques sont omises)

I/ Une situation entrainant plusieurs situations de communications

1) La situation : de son déclenchement à sa résolution

Cette situation a été rapportée par une éducatrice spécialisée du groupe des IMPRO ainsi que moi-même suite à un incident grave survenu dans l’enceinte de l’IME.

Je cite ce qui y est inscrit "Des attouchements dit à provocation et à caractère sexuel non désirés entre J, M du groupe de l’IMPRO ont été observés dans la cour ainsi que dans les couloirs lors du temps de pause avec départ de violence incontrôlé chez M, à revoir avec J et M ainsi qu’avec les autres groupes". J et M sont des adolescents de l’IMPRO (ados de 14 à 20 ans) et M est un adolescent du groupe dans lequel j'effectue mon stage. Le mardi vers 10h30, au moment où tous les jeunes sont en pause, soit au foyer soit dans la cour.

Suite à cet événement, nous avons séparés les différents protagonistes (et écartés les jeunes de l’EMP ainsi que le groupe des petits qui étaient présents et risquaient des blessures collatérales dues à l’affrontement) qui sont retournés pour un temps à leurs ateliers.

Puis nous nous sommes arrangés pour reprendre cette situation en salle d’accueil avec tous les autres éducateurs ayant assisté à la scène pour discuter rapidement de cette situation. Nous avons conclu qu’il fallait prévenir rapidement les autres intervenants de l’équipe éducative ainsi que la directrice et reparler de la situation avec tous les jeunes concernés.

Pendant que les autres éducateurs allaient transmettre l'information à toute l'équipe éducative, ce, afin de leur permettre d’éviter tout débordement ultérieur (4 jeunes de groupes différents ayant été visés par J) plus les jeunes qui étaient présents. Chacun d’entre eux a repris la situation dans son groupe en calmant les esprits en remettant le cadre.

Par chance le pédopsychiatre ainsi que la psychologue étaient présents lors de l’altercation, nous avons pris la décision d'attendre que les deux adolescents discutent d’abord en privé avec l’un des professionnels pour en reparler déjà calmement avec lui et essayer de leur faire verbaliser les faits de manière objective et non imaginaire .

Par la suite cela a été repris avec les plus jeunes par la pédopsychiatre qui devait aborder de toute manière ce jour-là les différences filles garçons et les interdits de chacun grâce à un atelier collectif avec les petits portant sur l'éducation sexuelle (le cadre des relations entre les jeunes, les limites de chacun, devait être abordé, certains passages à l’acte commençant à apparaitre)

Nous avons ensuite abordé séparément la situation avec les jeunes et les professionnels concernés ainsi son éducateur référent. Je me suis retrouvé avec J, la psychologue et la référente de J. (ma référente de stage reprenant la situation avec M étant sa référente, et le pédopsychiatre).

Pour commencer nous lui avons demandé de nous réexpliquer la situation afin d’avoir ses propres commentaires sur ce qu’il s’est passé. Il n’a pas nié d’avoir eu

...

Télécharger au format  txt (29.3 Kb)   pdf (257.5 Kb)   docx (20.6 Kb)  
Voir 17 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com