LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Chapitre 1: Les Modalités De Financement Des Activités économiques

Compte Rendu : Chapitre 1: Les Modalités De Financement Des Activités économiques. Recherche parmi 272 000+ dissertations

Par   •  7 Janvier 2013  •  698 Mots (3 Pages)  •  1 853 Vues

Page 1 sur 3

1. Pourquoi une économie ne peut-elle pas fonctionner sans financement ?

Sans financement, les créations d’entreprises, les investissements des entreprises (investissements de capacité et de productivité) comme des ménages (achats de logements) ne pourraient pas se faire. D’une manière générale, l’épargne des entreprises comme celle des ménages sont insuffisantes pour financer les réalisations précédemment décrites. De même, l’épargne thésaurisée (ni placée ni affectée à l’investissement) est stérile. Elle n’irrigue pas l’économie et n’est pas rémunérée. Le financement externe permet de rémunérer les épargnants et de concrétiser les projets d’investissement. Les agents à besoin de financement doivent rencontrer les agents à capacité de financement. Le financement externe autorise cette rencontre, assure le financement des investissements, facteur de la croissance de l’activité économique, et la rémunération des épargnants. En permettant ce financement, le système financier joue un rôle essentiel dans l’économie.

2. Identifiez les divers modes de financement de l’économie.

En dehors de l’autofinancement, qui relève du financement interne, deux autres modes de financement des activités économiques existent, et relèvent du financement externe :

– le financement externe direct se réalise sur les marchés financiers par émission d’obligations (endettement) et/ou d’actions (augmentation de capital) ;

– le financement externe indirect ou intermédié est le fait des institutions financières, tout particulièrement des banques.

3. Présentez les différentes causes de l’augmentation de la charge de la dette d’un pays.

Le déficit public correspond à un solde négatif des budgets de l’État, des collectivités locales et de la Sécurité sociale. Dans les pays de la zone euro, dont la France, ce déficit doit être financé par l’emprunt puisque le financement monétaire (la création de monnaie) est interdit. L’ensemble des emprunts contractés par l’État (obligations d’État…) pour financer le déficit public correspond à la dette publique. La présentation de déficits publics consécutifs entraîne une hausse cumulative de la dette publique. C’est le cas de la France qui présente un solde public déficitaire depuis plus de trente ans.

La charge de la dette d’un pays représente les intérêts à payer chaque année pour ses prêts. Plus la dette publique s’élève et plus la charge de la dette va augmenter. En France, la charge de la dette représentait 45,4 milliards d’euros en 2011. Elle devrait se situer, du fait de la hausse de la dette publique, à 50 milliards d’euros en 2012. Cette charge de la dette résulte du montant de la dette à financer mais aussi du niveau des taux d’intérêt. Ce dernier dépend de la confiance que les marchés financiers accordent à la capacité de l’État à payer les intérêts et le capital. Parmi les critères retenus pour apprécier le niveau de confiance, on relève le taux de croissance du PIB, le niveau du déficit budgétaire… Cette évaluation est réalisée par les agences de notation (les principales sont Standard and Poors, Moody’s et Fitch) qui attribuent une note à chaque pays qui va de AAA (dette

...

Télécharger au format  txt (4.6 Kb)   pdf (69 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com