LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Qu’est-ce qu’une réforme de marché du travail ?

Recherche de Documents : Qu’est-ce qu’une réforme de marché du travail ?. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  18 Mars 2013  •  1 965 Mots (8 Pages)  •  1 574 Vues

Page 1 sur 8

Introduction :

A l’heure actuelle où la crise fait rage et où le chômage est un des sujets majeurs de l’économie française, avec un taux d’environ 10% de la population active sur le troisième semestre 2012. Il est intéressant d’étudier les facteurs permettant d’influer sur ce dernier.

Définitions des termes :

Le marché du travail : Le marché du travail permet la rencontre des offres et demandes de travail (demandes et offres d'emplois). Ainsi, Le marché du travail permet de distinguer les composantes de l'emploi et du chômage, et de voir que ce marché est très hétérogène.

Chômage : Du point de vue économique, le chômage est interprété comme la résultante d’un déséquilibre entre l’offre et la demande sur le marché du travail.

Le chômage représente l'ensemble des personnes de 15 ans et plus, privées d'emploi et en recherchant un.

Il y a en France deux sources statistiques principales sur le chômage : les statistiques mensuelles du Ministère du travail, élaborées à partir des fichiers de demandeurs d'emploi enregistrés par Pôle Emploi et l'enquête Emploi de l'Insee, qui mesure le chômage au sens du BIT.

Chômeur = Personne en âge de travailler, disponible pour travailler au taux de salaire en vigueur et qui n'a pas d'emploi.

Qu’est-ce qu’une réforme de marché du travail ? Il s’agit d’un mécanisme de régulation du marché du travail, soit au niveau des salaires, soit au niveau de l’emploi. Autrement appelé Flexibilité.

2 types de Flexibilité :

• Flexibilité des salaires = faire varier les salaires en fonction de l'efficacité du travailleur, des pressions du marché et des résultats de l'entreprise.

• Flexibilité de l'emploi = Adaptation des quantités de travail à la production.

Nous pouvons donc nous redéfinir la question tel que : Dans quelle mesure la lutte contre le chômage passe-t-elle par la flexibilité de l'emploi et des salaires ?

Le marché du travail du point de vu des libéraux :

Pour les libéraux les différentes formes de flexibilité du travail présentent 2 avantages : D'une part pour les entreprises, elles vont permette d'adapter d'un côté la quantité de salariés dans l'entreprise à la quantité de production ce qui va permettre aux entreprises de faire plus de bénéfices. D'un autre coté la flexibilité est aussi avantageuse pour la société car le chômage devrait baisser voir disparaître.

Problématique → La flexibilité de l'emploi et des salaires permet donc-t-elle toujours de créer des emplois ou dépend – elle aussi d’autres facteurs pour lutter contre le chômage ? Quels sont leurs limites ?

Choix du plan : Le plan dialectique

Convient aux questions démarrant par « Dans quelle mesure... » « Peut-on dire que... »

C'est le plan le plus simple, se composant de 2 parties : portée/limite ou thèse, antithèse.

PARTIES :

1. Les différents facteurs de lutte contre le chômage

a) Le chômage

LES DIFFERENTS TYPES DE CHOMAGE :

• 1- Le chômage Conjoncturel (ou chômage Keynésien)

Il est lie à une demande globale insuffisante face à une offre globale excédentaire

• 2- Le chômage Frictionnel

Il est lie aux délais d'adaptation du marché du travail, c'est le temps de recherche d'un Emploi qui est lie à une information imparfaite et a une mobilité imparfaite.

• 3- Le chômage Structurel (ou encore Naturel ou d'équilibre)

Pour Milton Friedman le chômage naturel ne signifie pas que ce taux de chômage est immuable, non transformable. C'est un chômage qu'une politique monétaire ou bud-gétaire ne peut réduire. On définit aussi le taux de chômage naturel comme un taux de chômage d'équilibre ou taux de chômage non accélérateur d'inflation ≪ Non ac-celerating inflation rate of unemployement ≫. Le chômage naturel découle alors du refus de travailleur d'accepter un salaire jugé trop faible (chômage volontaire) et de l'intérêt pour les firmes de proposer un salaire trop élevé.

LE TAUX DE CHOMAGE :

Le taux de chômage dépend des éléments structurels d'une économie comme des couts salariaux, des emplois dont la qualification est en adéquation avec les besoins de la production donc avec l'offre, et de la flexibilité de l'emploi.

Tous les facteurs qui contribuent à augmenter momentanément le cout du travail (SMIC, Cotisations sociales élevées, Taxes et impôts élevés) peuvent relancer l'inflation et donc la hausse du chômage d'équilibre quand on voudra limiter l'inflation.

L'INDEMNISATION DU CHOMAGE :

L’hypothèse est que des allocations trop importantes peuvent inciter les chômeurs à ne pas retrouver immédiatement un emploi. C'est le cas quand le taux de remplacement est élevé et quand la durée indemnisation dépasse quelque mois.

Dans ce cas l'écart entre les allocations chômage et le salaire prévu est faible et peut réduire l'offre de travail et donc la pression des chômeurs sur les salaires.

En France, depuis près de 20 ans, les conditions d’indemnisation se sont durcies sans effet significatif sur une reprise de l'emploi, mais certaines études ont montré que le système d’indemnisation français n'est pas totalement neutre vis à vis de la reprise du travail.

b) La flexibilité

La flexibilité du travail, pourquoi ?

Objectif de la flexibilité :

• Elle permet aux entreprises de s’adapter en fonction de l’offre et de la demande, au-trement dit de leur environnement.

• Lutter

...

Télécharger au format  txt (13.3 Kb)   pdf (228 Kb)   docx (14.3 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com