LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Temps Linguistique

Mémoire : Le Temps Linguistique. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  18 Décembre 2011  •  1 716 Mots (7 Pages)  •  1 138 Vues

Page 1 sur 7

« Qu’est-ce donc que le temps ? Si personne ne me le demande, je le sais bien ; mais si on me le demande, et que j’entreprenne de l’expliquer, je trouve que je l’ignore. »

(Saint Augustin, Confessions, Livre XI).

Cet aveu de Saint Augustin témoigne d’une très réelle difficulté à conceptualiser le temps, d’où les nombreux problèmes philosophiques, anthropologiques, linguistiques et physiques qui surgissent lorsqu’on pense à la nature du temps et à ses représentations cognitives. La représentation du temps est elle « universelle » ou spécifique à une culture particulière ? La temporalité exprimée par les langues conduit-elle à des représentations objectives ou à des représentations qui impliquent les utilisateurs des systèmes linguistiques ?

Dans le cadre d’une réflexion sur la notion du temps, la linguistique comparée étudie les façons d'exprimer les relations temporelles, modales et aspectuelles dans différentes langues.

Les résultats de ces recherches permettent de présumer que les usagers d’une langue donnée ont une vision du temps et du monde déterminée par les moyens linguistiques dont ils disposent.

-1-

Selon la distance qui sépare les langues analysées, les différences de

représentations mentales du monde peuvent être plus ou moins

importantes. J'ai choisis comme objet d’étude les systèmes verbaux français et arabe, appartenant à des familles relativement éloignées. L'arabe étant une langue chamito-sémitique ou afro-asiatique et le français une langue indo-européenne.

Sur le plan du signifiant, je vais comparer le nombre de formes temporelles dans chaque langue. Ensuite, je présenterai un peu le système verbal français et arabe en introduisant la catégorie de l'aspect.

I) Les formes temporelles en français et en arabe :

Pour les apprenants marocains, le système temporel français paraît

extrêmement complexe.

En effet, rien qu’à l’indicatif, on compte déjà huit temps de base : le présent, l’imparfait, le passé simple, le passé composé, le plus-que-parfait, le passé antérieur, le futur simple et le futur antérieur.

À ceux-ci s’ajoutent les constructions à verbe semi-auxiliaire (le passé

récent et le futur proche). De son côté, l'arabe ne dispose que de deux temps: le présent المضارع [almodari3] et le passé الماضي [almadi]. La disproportion de nombre de formes temporelles dans les deux langues est flagrante.

-2-

Incontestablement, le français est beaucoup plus spécialisé, notamment pour exprimer une succession d’événements.

L’insuffisance de la langue arabe sur ce plan pose beaucoup de difficultés pour la traduction, parce que les relations d’antériorité et de postériorité ne peuvent pas être exprimées aussi clairement qu’en français. Ainsi, le passé antérieur, le passé simple, le passé composé et le plus-que-parfait dans les phrases suivantes :

Lorsqu’elle eut préparé le dîner, elle appela la famille à table.

Elle a dit qu’elle ne l’avait jamais vu.

seront toutes traduites en arabe par le même temps passé. La question devient encore plus délicate pour les traductions dans le sens inverse parce que la même forme temporelle arabe peut donner lieu à différentes formes

en français. Dans le cadre de la traduction automatique, on peut imaginer la difficulté et la finesse de l’analyse linguistique qu’il faudrait effectuer pour arriver à des résultats satisfaisants.

Cependant, décrire l’action verbale ne se limite pas à décrire les relations chronologiques, il s'agit aussi de représenter sa valeur aspectuelle.

II) L’aspect perfectif et l’aspect imperfectif :

L’aspect est une catégorie sémantique qui précise la façon dont se déroule l’action verbale. Ainsi, l’aspect perfectif (ou ponctuel) met l’accent

-3-

sur le résultat, il exprime une action terminée, tandis que l’aspect imperfectif (ou linéaire) envisage l’action dans sa durée, il la présente

comme un processus en cours.

-1On frappait à la porte.

-2il a frappé à la porte toute une heure.

Le choix de la forme temporelle en français dépend du caractère de l’action décrite : lorsque sa durée est illimitée, on utilise l’imparfait, tandis qu’une action limitée dans le temps impose l’emploi du passé composé.

En arabe, les deux phrases seront exprimées de deux manières différentes aussi mais en employant la voix passive dans la première et le passé dans la deuxième:

كَانَ ُيْطَرقُ على الباب

طُرِقَ على الباب لمدة ساعة

III) Les verbes conclusifs et non conclusifs :

En français, il existe également une opposition aspectuelle entre deux groupes de verbes :

les verbes conclusifs et les verbes non conclusifs. Ils présentent respectivement l’action dans son achèvement (conclusifs) et dans

...

Télécharger au format  txt (9.8 Kb)   pdf (115.1 Kb)   docx (13 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com