LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etude D'un Article D'Alain Tarrius « Des Transmigrants En France » Un Cosmopolitisme Migratoire Original

Documents Gratuits : Etude D'un Article D'Alain Tarrius « Des Transmigrants En France » Un Cosmopolitisme Migratoire Original. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  22 Janvier 2013  •  1 528 Mots (7 Pages)  •  904 Vues

Page 1 sur 7

Exposé UE2 La société française

Étude d'un article d'Alain Tarrius :

« Des transmigrants en France » un cosmopolitisme migratoire original

(Multitudes, 2012/2 n49 p.42-52)

Dès l'introduction, Tarrius définit le contexte d'apparition des transmigrants : « ces 20 dernières années » « post fordiste et post colonialiste ». Il précise alors que leur migration n'est due ni à la décolonisation, ni à un besoin de main d’œuvre résultant de l'industrialisation ou du travail à la chaîne. Cette migration est qualifiée de « trans » puisqu'elle est internationale et surtout qu'elle traverse les frontières entre pays « développés », « émergents » ou « en développement ».

Cette transmigration se manifeste de trois manières :

– soit par les migrants qui traversent les frontières dans un but commercial. Ils vendent alors leurs produit ou services à travers le monde établissant des voies de commerce. Leurs liens économiques et leurs interactions sociales sont basées sur un contrat oral qui engage la parole et l'honneur. (exemple : les afghans et les marocains)

– soit par des diasporas. Les membres d'une communauté répartis dans le monde qui restent en relation dans un but commercial.

– Soit lorsque des populations de migrants ayant un projet, un pays de destination et qui bloqués aux frontières de certains pays sont obligés de franchir des étapes, des pays pour arriver à leur but.

Tarrius précise que son étude porte sur une transmigration précise les migrants venant des pays étrangers à l’Europe et dont la migration passe ou abouti en France.

Les trajets des transmigrants ne sont pas localisés particulièrement au sein de nation développées ou moins développées mais ils traversent les zones de richesses et pauvreté, les régions culturelles : « contexte religieux, politiques »

Apports et conditions d’une approche en termes de transmigration

Tarrius développe dans cette partie ce qui permet de qualifier de transmigration. Elle est une migration particulière car elle est composée de nombreuses étapes. Les transmigrants font souvent de longs trajets de « chez soi à chez soi », et leur objectif de vendre des produits de contrebande ou des services, en contournant les lois.

Les transmigrants ne cherchent pas à s’insérer dans la culture des nations qu’ils traversent, ils forment au départ des communautés ethniques qui au fur et mesure qu’ils recrutent de nouvelles personnes forment des communautés à part lié par des relations affectives et des liens commerciaux.

Compétences et apprentissages en mobilité

Les transmigrants développent des compétences spécifiques : ils apprennent à s’adapter aux rapports d’altérité, à dépasser les frontières, ils développent des compétences commerciales.

« D’objet il devient sujet de sa migration », c’est-à-dire qu’il ne subit plus sa migration, mais devient le véritable acteur de sa migration, qui contrôle ses déplacements et ses interactions.

Ils entre souvent dans la ville par les quartiers immigrés, il représente pour leurs habitants souvent repliés sur eux-mêmes, un modèle de sortie et d’espoir. Ils sont libres, et ne renie pas leur nation d’origine et se fondant dans de moule identitaire du pas qu’ils habitent comme l’on fait les migrants sédentarisés.

Tarrius rejette alors l’hypothèse selon laquelle la vie sociale et façonné uniquement par le lieu d’habitation, et les hiérarchies identitaires. Selon lui, les transmigrants ont modifié les méthodes et les théories d’étude des migrants car ils contredisent les idées de « légitimité » et « d’enracinement ». Ils choisissent les étapes de leurs migrations et leurs objectifs en fonction des rencontres, des échanges et des occasions.

Cette population de transmigrants même si elle ne représente qu’un faible pourcentage des migrations totales, modifie la conception des frontières en les traversant de part en part.

Dans les paragraphes suivant, Tarrius décrit 4 exemples afin d’appuyer ses thèses et de les rendre plus concrètes.

- A l’est méditerranéen, les transmigrants afghans : ils passent par les ports turcs où ils chargent de produits électroniques d’Asie du sud-est qui sont ensuite livrés en Bulgarie la moitié de leur prix en Europe de l’ouest. Ce trafic étant interdit par des régulations bancaires depuis 2008, le blanchiment de cet argent et confié à des réseaux de criminels demandant aux afghans de cultiver le pavot et l’opium en contrepartie.

- A l’est méditerranéen, les transmigrants maghrébins : ils disposent de logements sociaux en France et de papiers de séjour, ils transportent vers le Maghreb les marchandises que les afghans ont vendus aux revendeurs polonais ou turcs. Pour les distributions sahariennes, les sénégalais s’en changent. Ce trafic traverse alors les frontières de l’Europe pour retourner vers des pays du sud.

- D’est en ouest, les « docteurs égyptiens » : c’est le surnom qu’on attribue aux médecins syriens, irakiens et bulgares qui migrent vers l’Europe en liaison avec les populations de musulmans

...

Télécharger au format  txt (10.3 Kb)   pdf (111.1 Kb)   docx (12.3 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com