LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Devoir N3 Economie Droit CNED Bts Com Premiere Année

Rapports de Stage : Devoir N3 Economie Droit CNED Bts Com Premiere Année. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  5 Novembre 2012  •  361 Mots (2 Pages)  •  3 879 Vues

Page 1 sur 2

Question 1 (4 pts)

Les fondements du système français de protection sociale

Le système français de protection sociale a été mis en place après la Seconde Guerre mondiale (création de la Sécurité

sociale en 1945). Il reposait sur une politique ambitieuse de gestion des risques sociaux. En France, cette protection

sociale s’est inspirée du modèle dit « bismarckien » : les droits étaient liés à l'emploi et financés par des cotisations

sociales assises sur les revenus du travail. Le principe était de garantir au travailleur ne pouvant plus subvenir à ses

besoins du fait de la maladie, d'un accident ou de la vieillesse, le minimum de ressources lui permettant de vivre

dignement, sans tomber dans la dépendance (des autres membres de sa famille) voire dans le dénuement. Le système

reposait sur le plein-emploi, celui-ci permettant à toute personne d'âge actif d'accéder à la fois à un revenu (lui-même

encadré par des normes réglementaires, dont le salaire minimum) et à un statut porteur de droits sociaux liés aux

cotisations. Le régime s’est étendu par le biais de droits dérivés aux ayants droit (membres de la famille du salarié

cotisant).

Question 2 (5 pts)

Les raisons pour lesquelles, le système français de protection sociale est aujourd’hui menacé sont complexes :

à l’origine de sa création, le système français de protection sociale reposait sur le plein-emploi. Chaque salarié, titulaire

d’un emploi, était donc susceptible de cotiser. Depuis plus de trente ans, l’augmentation régulière du taux de chômage,

qui dépasse aujourd’hui 10 % de la population active a réduit fortement le montant des cotisations sociales salariales et

patronales prélevées.

Par ailleurs, les prestations sociales versées n’ont cessé de s’accroître pour les raisons suivantes :

– L’augmentation du nombre de chômeurs a entraîné un accroissement du nombre de personnes susceptibles de

bénéficier des allocations chômage.

– L’allongement de la durée de vie implique de fait une augmentation des retraites versées (le rapport

cotisants/bénéficiaires de pensions de retraite ne cessant par ailleurs de diminuer).

– Le vieillissement de la population et les progrès de la médecine accroissent chaque année le montant des dépenses

de santé, accroissement des dépenses nettement supérieur au taux de croissance du Produit intérieur brut.

Conclusion : Les dépenses de protection sociale sont nettement supérieures aux recettes. La survie

...

Télécharger au format  txt (2.6 Kb)   pdf (52.4 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com