LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Conférence Sur La décroissance de Mr Yves-Marie Abraham

Documents Gratuits : Conférence Sur La décroissance de Mr Yves-Marie Abraham. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  6 Décembre 2012  •  610 Mots (3 Pages)  •  341 Vues

Page 1 sur 3

Résumé de la conférence de M. Yves-Marie Abraham

La conférence d’Yves-Marie Abraham portait sur la décroissance. Ceci est plus un slogan politique qu’une idée au sens propre. La décroissance vise à dénoncer la pensée que nous avons de dire que pour qu’une société s’épanouisse, elle doit connaitre une croissance économique. Rappelons nous qu’une croissance économique se mesure par l’augmentation du PIB. Cette pensée, dont Adam Smith est à l’origine, devient irrationnelle, car on ne peut pas avoir une croissance économique indéfinie dans un monde ou les ressources naturelles sont limités. C’est pourquoi ce mouvement politique cherche a rompre avec la course à la production et à la croissance. L’exemple de M. Abraham était frappant. Il disait que comme quand les Français ont coupé la tête du roi de France, la population a du rompre avec une des vérités de cette époque, dans ce cas ci que le roi était choisi par Dieu. Le but de M. Abraham est de nous sensibiliser a faire la même chose avec la croissance.

Ce mouvement politique est plus vieux qu’on pourrait le croire. Dans les années 70, le MIT ont fait des recherches qui questionnaient la croissance. Cependant, à cause des crises pétrolières et économiques qu’il y eu dans ces années, on laissa l’idée de côté et les efforts furent concentrer à faire repartir la machine économique.

Selon M. Abraham, l’homme, sur le plan personnel, a 3 raisons de banir la croissance, parce qu’elle est: destructrice, alienante et injuste. Elle est destructrice parce que si on ne participate pas à la production de biens ou de services que les gens voudront bien achetés, on est marginalisé. Cela nous brime dans notre liberté. Elle est alienante, car la croissance devient notre seul but, notre seul objectif. On ne pense qu’à ça. Comme tout le monde à pu le remarquer aussi, la croissance est injuste. Plus le PIB mondiale croit et plus les richesses s’accumulent dans un faible pourcentage de la population. Il y a eu une crise du genre récement au États-Unis. Une statisque montrait que 99% de la richesse du pays était détenu par 1% de la population.

Malheureusement, les mouvements politiques pour la décroissance sont très peu nombreux et ne sont pas très fort. Quelques parties existent en Europe, mais il n’y en a aucun en Amérique. Au Québec, un petit regroupement de personnes pronnant cette mentalité, dont M. Abraham fait partie, existe. Il cherche à se noyauté avec Québec Solidaire pour que la décroissance est officiellement un pied à terre en politique au Québec. Les idées concrètes de ce mouvement politique est de miser sur les développements durables et de prendre des mesures contre-démographqies dans certain cas.

Il y a quand même des fâçons de s’engager sur la voix de la décroissance en attendant. Il faut bien sur commencer par se libérer des quelques évidences comme la croissance économique et le progressiste. Cesser de voir la nature comme une ressource. Rompre collectivement avec le capitalisme et, éventuellement lorsqu’il le saura possible, s’engager poltiquement.

Quelques contre-arguments à la décroissance reviennent souvent. Par exemple que la croissance n’est pas le problème, mais la solution. La croissance nous a permis de faire d’énormes progrès

...

Télécharger au format  txt (3.9 Kb)   pdf (64 Kb)   docx (9.3 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com