LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Comparaison entre l’analyse de Karl MARX avec celle de Max WEBER sur Les Classes Sociales

Recherche de Documents : Comparaison entre l’analyse de Karl MARX avec celle de Max WEBER sur Les Classes Sociales. Recherche parmi 256 000+ dissertations

Par   •  24 Novembre 2013  •  649 Mots (3 Pages)  •  1 438 Vues

Page 1 sur 3

EC1 : comparer l’analyse de Karl MARX avec celle de Max WEBER.

Document : 4p.187

Les classes sociales correspondent à une classification determinant la structure sociale d’une société. Elles représentent des groupes sociaux reposant sur des critères économiques. On distingue deux grandes conceptions des classes sociales, celle de Karl MARX et celle de Max WEBER.

Pour Marx, les classes sociales sont des collectifs structurés et actifs qui se définissent dans le système de production. Dans la société capitaliste, les rapports de productions sont definis par la propriété des moyens de production. Ainsi, on distingue la classe des capitalistes, ou bourgeoisie de la classe ouvrière. La première est propriétaire des moyens de production, alors que la seconde ne possède que sa seule force de travail qu’elle vend à la bourgeoisie. Marx parle de “classe en soi” pour designer le groupe d’individus occupant la même place dans le système économique et de “classe pour soi” pour qualifier un groupe dont les membres ont pris conscience de leur appartenance collective et sont entrés en conflit avec une autre classe sociale ( lutte des classes). Pour Marx, la division de la socité en groupes hiérarchisés ne repose que sur les classes sociales.

Cette approche est qualifiée de holiste, la classe dictant leur rôle à ses membres, et de réaliste, les classes étant définies dans la réalité, de façon objective et ne résultant pas d’une construction élaborée par les chercheurs. Enfin Marx souligne le concept de déterminisme : c’est le comportement des individus qui façonne la société. Il ne peut donc pas y avoir d’évolution à cette société sauf en cas de révolution. Par exemple, la revolution française qui marque les societies puisqu’il s’agit d’un moment crucial de l’histoire de la France marquant la fin de l’Ancien Régime, et le remplacement de la monarchie absolue française par une monarchie constitutionnelle puis par la Première République. Elle a mis fin à la royauté, à la société d’ordres et aux privilèges.

Pour Weber, les classes sociales ne sont qu’une des dimensions de la stratification sociale. Elles regroupent des individus qui connaissent la même situation économique, c’est-à-dire ayant des chances identiques de se procurer des biens (classes de possessions) et ayant les memes interêts économiques (classes de production). Cependant, contrairement à Marx, les classes sociales, pour Weber, ne constituent pas de véritables communautés : les individus appartenant à une même classe sociale n’ont pas conscience d’appartenir à cette classe. Le sociologue decide de poser arbitrairement, par exemple, des critères de revenus afin de définir des classes telles que la classe populaire, la classe moyenne et la classe supérieure. Pour weber, les classes sociales constituent la première dimension de la stratification sociale. Les deux autres dimensions sont le “groupe de statut, qui concerne l’honneur social ou le prestige”, et le parti, qui renvoie à l’accés au pouvoir politique. Cette approche est aussi qualifiée d’individualiste car les classes sont considérées comme des agrégats d’individus. On parle de conception nominaliste. De plus, Max Weber met en avant le concept d’interactionnisme, c’est-à-dire que la société façonne le comportement humain. Il parle donc de la mobilité sociale qui concerne les changements de statut social des individus ou des groupes sociaux au cours du temps, ainsi que les differences ente le statut sociale des parents et celui des enfants.

Marx, comme Weber, ont defini les classes sociales à partir de critères économiques. Pourtant, comme l’a noté Weber, la dimension économique n’est pas la seule à structurer la vie sociale : les pratiques, le statut sociale, le pouvoir, comptent aussi. C’est pourquoi certains sociologies, comme Pierre Bourdieu, et Louis Chauvel, élargissent la notion de la classe sociale et rajoutent aux critères économiques des critères plus culturels (partage d’un mode vie commun, par exemple.) .

...

Télécharger au format  txt (4.1 Kb)   pdf (65.7 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »