LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

10 Outils Pour réussir Un Projet D'entreprise.

Mémoire : 10 Outils Pour réussir Un Projet D'entreprise.. Recherche parmi 256 000+ dissertations

Par   •  21 Mars 2013  •  1 626 Mots (7 Pages)  •  921 Vues

Page 1 sur 7

Projet d’entreprise :

Les 10 outils pour réussir !

Vous avez des projets pour développer votre entreprise, conquérir de nouveaux marchés, augmenter votre offre de produits… ? Mais savez-vous :

• Quelles étapes suivre pour décider d’investir ?

• Comment analyser votre environnement concurrentiel et les attentes de vos clients ?

• Comment calculer la rentabilité de vos projets, les comparer et choisir les plus viables ?

• Comment valoriser leur innovation ?

Pour répondre à ces questions et améliorer vos chances de réussite, voici les outils les plus utiles. Expliqués très simplement, ils faciliteront l’analyse stratégique et financière de vos projets et vous aideront à prendre les bonnes décisions.

AVANT DE COMMENCER

La stratégie d’entreprise : A quoi ça sert ?

Conduire une entreprise, c’est un peu comme descendre des sentiers sur une colline avec un vélo sans freins. A chaque instant, il y a des décisions à prendre : vais-je tourner à droite ou à gauche ? A chaque carrefour du sentier, je dois faire un choix, et vite, car le vélo sans freins, lui, ne s’arrête pas ! A la vitesse où je roule, je risque de ne pas voir les pièges : j’ai donc tout intérêt à étudier le plan détaillé de la colline avant de me lancer dans l’aventure.

Aussi, sur mon vélo sans freins, je ne peux pas revenir dans le passé et changer la décision que j’ai prise au carrefour précédent. Il en est de même avec la stratégie d’entreprise : les décisions sont importantes, elles induisent d’autres décisions et sont souvent difficilement réversibles.

Voici une définition de la stratégie que je trouve intéressante : « La stratégie est la méthode qui donne de la cohérence à la démarche d’une société pour créer de la valeur dans un environnement concurrentiel qui la force à faire des choix et à choisir des priorités. »

J’aimerai s’appuyer sur trois points de cette définition :

 La « cohérence » : Si une entreprise veut être un leader mondial, sur le marché du diagnostic génétique par exemple, elle doit recruter les meilleurs scientifiques. Si cette entreprise propose un salaire faible aux meilleurs chercheurs, cela n’est pas cohérent avec son objectif et elle ne saura pas motiver ces scientifiques à venir dans l’entreprise.

 L’ « environnement concurrentiel » : Toute société a des concurrents. Certaines entreprises affirment ne pas en avoir en justifiant qu’elles sont les seules à proposer telle ou telle technologie. Certes, mais elles devraient d’abord avoir conscience que les clients ne cherchent pas des technologies mais plutôt des réponses à leurs besoins. Par exemple, quand j’utilise mon téléphone portable, je n’ai le plus souvent aucune idée de la technologie utilisée, ni même du fonctionnement du téléphone : je veux juste pouvoir téléphoner ! Il ne faut jamais croire que vous n’avez pas de concurrents ; si c’est ce que vous penser, c’est que vous avez raté quelque chose dans votre analyse !

 Le « choix des priorités » : Généralement, les moyens financiers sont rarement suffisants pour faire tout ce dont on a envie, il faut donc faire des choix et hiérarchiser l’importance de vos projets.

LES OUTILS !

Outil N°1 : LA TECHNIQUE DE SEGMENTATION STRATEGIQUE.

Il s’agit ici d’analyser la structure de votre entreprise en fonction de vos clients. Une entreprise peut avoir de multiples activités, une gamme de produits très large, et une typologie de clientèles très variée. La segmentation stratégique permet de structurer ces activités et de regrouper les produits ou services en domaines d’activités stratégiques homogènes.

Outil N°2 : DEFINIR LES LIMITES DE VOTRE SECTEUR D’ACTIVITE.

Connaissez-vous tous vos concurrents ? En d’autres termes, quelles sont les limites de votre secteur d’activité ? Attention, si l’on considère que le secteur d’activité est limité aux produits étroitement substituables, utilisant les mêmes technologies, on ne considérera pas comme des concurrents les entreprises qui n’utilisent pas la même technologie. Or, un concurrent doit-il obligatoirement utiliser la même technologie ? Pas forcément. En effet, la technologie des processeurs AMD et Intel est-elle la même ? Personnellement, cela n’importe peu tant que mon ordinateur fonctionne bien. Ainsi, l’utilisation d’un produit est un critère bien plus important que la technologie elle-même. Les limites d’un secteur d’activité ne sont pas donc qu’une question de couple produit /technologie. Il est donc essentiel de bien définir les limites de son secteur d’activité et d’identifier ses concurrents directs et indirects.

Outil N°3 : ANALYSER L’ENVIRONNEMENT CONCURRENTIEL.

Deux notions à maitriser : les effets de volume et la courbe d’expérience.

Les effets de volume (ou économies d’échelle) : Que sont les effets de volume ? Une économie d’échelle est une hausse du coût unitaire d’un produit lorsqu’on augmente les quantités produites.

La courbe d’expérience : Elle correspond à la relation entre le coût de production et la quantité produite cumulée : le coût de production diminue d’un pourcentage constant chaque fois que la production cumulée double. Ainsi, ce n’est pas le temps passé qui compte, mais plutôt le nombre de produits fabriqués depuis le début de la production. La loi de la courbe d’expérience vous dit que le coût de revient diminue d’un pourcentage donné chaque fois que la production cumulée double.

Outil N°4 : ANALYSER

...

Télécharger au format  txt (10.7 Kb)   pdf (125.3 Kb)   docx (12.5 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com