LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La caravane de migration centraméricaine

Dissertation : La caravane de migration centraméricaine. Recherche parmi 234 000+ dissertations

Par   •  20 Novembre 2018  •  Dissertation  •  857 Mots (4 Pages)  •  122 Vues

Page 1 sur 4

THÈME D’ACTUALITÉ : crise migratoire en amérique centrale, caravanes des migrants

“Nous sommes déjà au Mexique, nous ne nous arrêterons pas”

Une caravane d'environ 7 000 personnes fuyant la violence et la pauvreté de leurs pays, la grande majorité d’ Honduras, est arrivé à la frontière du Guatemala avec le Mexique ce dernier mois d’octobre, en ayant pour but de traverser ce pays pour se rendre aux États-Unis. Le passage par le Mexique, étant seulement une étape transitoire pour ces migrantes, est très important mais devient très difficile à surmonter.

Est-ce que le gouvernement mexicain doit-il ouvrir ses frontières ou les bloquer?

Nous donnerons des thèses à ce sujet en évoquant la question de l’obligation morale d’assistance à personne dans le besoin et de l’intérêt que ces populations représentent pour consolider l’économie mexicaine, ainsi que les antithèses considérant les risques qu’une telle population migrante de passage peut représenter en raison du manque d’infrastructures nécessaires à leur accueil et pour le risque qu’ils ont de tomber dans des réseaux criminels qui amènent violence et insécurité.

Nous lisons par exemple dans le journal du temps (Suisse) que “La grande majorité des marcheurs est partie du Honduras, petit pays de 9 millions d’habitants. Avec un taux annuel de 43 homicides pour 100 000 habitants, c’est l’Etat le plus violent de la planète, et sept Honduriens sur dix vivent dans la pauvreté d’après la Banque mondiale. Comme ses voisins le Salvador et le Guatemala, le pays est débordé par la toute-puissance du crime organisé”. On comprends bien que les conditions de vie les poussent à la migration pour rechercher une vie meilleur. Le gouvernement mexicain qui possède une loi sur la migration se doit de les accueillir et de leur donner assistance, par soucis de solidarité international. Il doit déployer des forces de l’ordre pour encadrer ces migrants et leur permettre de circuler sans problèmes à travers le pays.

Mais si le gouvernement défends sa politique d’immigration, il sait aussi souffrir du manque d’infrastructures pour accueillir une caravanes de migrants si grande, avec des milliers de personnes qui doivent pouvoir être nourris, logés et accéder à une hygiène minimale. Les structures d’accueil sont vite saturées et les migrants s’ accumulent où ils peuvent, comme ils peuvent. La population voit un tel flux de migrants comme inquiétant et certains souhaitent même leur expulsion comme on peut le lire dans d’autres articles de presse, sur les événements qui se produisent à Tijuana: "La tranquillité et la sécurité de Tijuana sont affectées", le maire de cette ville a déclaré dans une interview à la chaîne d'information mexicaine Milenio. Ils ont apparemment peur d’une population qui vient de pays ou la criminalité et la précarité dominent le quotidien et où leur ville n’a pas la capacité de les accueillir décemment. Probablement aussi par peur de l’étranger, celui que l’on ne connaît pas et qui vient d’ailleurs.

Par ailleurs, le mexique qui a eu il y a quelques décennies les plus hauts taux de natalité au monde (avec des croissances urbaines folles comme Mexico city qui était la

...

Télécharger au format  txt (5.6 Kb)   pdf (66.4 Kb)   docx (12.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com