LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L’augmentation de la prise de risque des banques depuis la transformation de leurs rôles au cours des 30 dernières années ...

Cours : L’augmentation de la prise de risque des banques depuis la transformation de leurs rôles au cours des 30 dernières années .... Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  17 Mai 2016  •  Cours  •  627 Mots (3 Pages)  •  380 Vues

Page 1 sur 3

L’augmentation de la prise de risque des banques due à leurs transformations depuis une trentaine d’années rendent-elles aujourd’hui nécessaire un renforcement de leur régulation ?

I – L’augmentation de la prise de risque des banques depuis la transformation de leurs rôles au cours des 30 dernières années …

A – Le rôle traditionnel des banques

B – La libéralisation du marché financier CF.

(3D : Dérèglementation, désintermédiation, décloisonnement)

Transition : il y a tellement d’informations qui circulent entre offreurs-demandeurs  risques qui ne sont plus connus par les certains offreurs / demandeurs

II – … rend nécessaire un renforcement de leur régulation

A – Les risques bancaires et les crises économiques

Titrisation

Crise de 2008 : la crise subprime provient d’une volonté politique : présidence Bill Clinton voulait faire en sorte que chaque foyer américain même le plus pauvre possède une maison. On accorde un crédit, et la sécurité de ce crédit est la maison. Les banques ne voulant aps prendre tous les risques ont envoyé les titres sur les marchés, sauf que certains auraient été mal noté (ex : crédit du sdf), donc elles faisaient des « packs » qui ont été surévalué AAA, et il y a donc eu des achat de titre AAA alors qu’ils ne valaient pas AAA. Donc il y a eu une perte de confiance. Donc augmentation des taux directeurs, banques se retrouvent en situations d’illiquidités. Faillites de la Banque Leman Brothers.

Shadow Banking : profite du vide légal pour faire des actions financières que l’on peut faire fructifier légalement, mais de façon très floues, ex : paradis fiscaux.. C’est dans la limite de la légalité : c’est un vide légal, il n’y a pas encore de loi qui réglemente ça. Ca a une connotation péjorative : « shadow »

B – régualtion :

Comités : Bale 1 ; bale 2 ; bale 3 : réfléchi à ce que l’état ne soit plus el garant du système bancaire, mais qu’il existe un fond bancaire : les banques devront gérer ce fond, qui remplacera les interventions de l’état.

Fin 30 Glorieuses. Vers la fin des années 1970, deux acteurs politiques ont voulus ouvrir les marchés pour laisser le marché faire et ne pas intervenir : Etats-Unis (Reagan), Britannique (Thatcher), ce sont des libéralistes. Le seul moyen de financement dans la société c’était le financement à travers les banques commerciales, ça posait un problème de pouvoir trop important : l’état craignait avoir moins de pouvoir que la banque : l’état lui-même devait faire appel aux banques pour se financer. Il fallait a tout prix amoindrir le pouvoir des banques dans la société  logique libérale : ouvrir les moyens de financement dans la société, on pourra directement se fournir auprès d’autre institution financière, et c’est là que le marché est né véritablement (rencontre demandes et offre de financement / investissement). De nouveaux organismes naissent : hedge funds = fonds d’investissement / banque d’investissement.

...

Télécharger au format  txt (4.2 Kb)   pdf (66.9 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com