LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Epargne investissement et système financier.

Chronologie : Epargne investissement et système financier.. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  17 Septembre 2017  •  Chronologie  •  2 175 Mots (9 Pages)  •  403 Vues

Page 1 sur 9

Chapitre 1 : Epargne investissement et système financier.

Introduction : comment financer un investissement ?

Par autofinancement (épargne passée) emprunt ou émissions d’actions (épargne d’un autre).

Système financer : ensemble des institutions qui aident à la rencontre de l’épargne d’un individu avec l’investissement d’un autre individu.

Section 1 – Les institutions financières.

Au niveau plus large, le système financier dirige les ressources des agents à capacité de financement, vers les agents à besoins de financement. 

On peut distinguer deux catégories d’institution financières, donc deux types de financement : financement de marché et financement intermédié.

  1. Le marché financier

Déf : Institution financières grâce auxquelles les agents à capacité de financement peuvent fournir directement des fonds aux agents à besoins de financement.

Les deux marchés financiers les plus importants sont le marché des obligations et le marché des actions.

Une entreprises à besoins de 1M€, au lieu de demander a une seul personne cet argent elle divise ce montant en plusieurs obligations. Chaque acheteur de chaque division connaît le terme / l’échance à laquelle je lui rendrais son argent, et je lui devrais également des intérêts.

[pic 1][pic 2][pic 3][pic 4][pic 5][pic 6][pic 7][pic 8][pic 9][pic 10][pic 11][pic 12][pic 13][pic 14][pic 15][pic 16][pic 17]

L’obligation : titre négociable sur le marché financier, représentatif d’un emprunt. Dont on connaît la date d’échéance, la valeur d’échéance et le taux d’intérêt/rendement.

Je prête de l’argent, je ne donne pas d’ordre à l’entreprise → je connais ma rémunération  

 Action : titre négociable sur le marché financier représentatif de la propriété d’une fraction du capital d’une société qui confère une série de droit :

  • participation à la gestion de la société
  • revenu variable (dividende), fonction des bénéfices et de la politique de distribution. ( j’ai dis bénéfice parce que quand on fait pas de bénéfice il n’y a pas de dividende)

Je donne de l’argent : je donne mon avis → ma rémunération dépend du profit de la société.

  1. les intermédiaires financiers

Déf : institutions financières grâce auxquelles les agents à capacité de financement peuvent indirectement fournir des fonds aux agents à besoins de financement.  

Les banques reçoivent les dépôts des épargnants et utilisent ces dépôt pour accorder des prêts aux emprunteurs

Les organisation de placement collectif en valeur mobilières (OPCVM) : constituent un portefeuille d’actions et d’obligations détenu en copropriété par plusieurs épargnants.

Permettent la diversification (« ne pas mettre tous ses œufs dans le même paniers… »)

Donnent accès à une gestion professionnelle (ce point est controversé).

1.3 En résumé

Il y a une grande variété d’institutions financières, très différentes…

…Mais dans une analyse macroéconomique du système financier, il est important de retenir aussi leur point commun : diriger les ressources des agents à capacité de financement vers ceux à besoins de financement.

Section 2 – Epargne et investissement dans les comptes nationaux

PIB : C + I + G + (M-X) → Production et revenus national

C : consommation privées (des ménages

I : investissement des entreprises

G : consommation publiques des l’état et des collectivités → dépenses publiques.  

M : Importation (-exportation

→ Simplification. En économie fermée :

PIB = C + I + G

PIB – C –G = I (I : épargne nationale/ investissement national) S =I

Pour l’économie dans son ensemble l’épargne doit être égale à l’investissement.

On peut manipuler encore cette équation : (PIB-C-T) + (T-G) =I

T= taxe=impôts

Epargne privé  + épargne publique = investissement.

Quels sont les mécanismes derrières l’identité S = I ? Comment le système financier coordonnent il S et I ?

Section 3 – Le marché des ponts prêtables

Déf : marché sur lequel les agents à capacité de financement offrent des fonds et ceux à besoins de financement demandent de fonds.

On suppose dans ce modèle qu’il existe un seul et unique marché financier en ignorant la diversité des institutions.

L’épargne (S) est la source de l’offre de fonds prêtables.

L’investissement (I) est la source de la demande de fonds prêtables

Le taux d’intérêt est le prix des fonds prêtables : c’est le montant payé par les emprunteurs, reçu par les préteurs

Quel est l’impact d’une variation du taux d’intérêt sur offre et demande de fonds ?

Lorsque le taux d’intérêt est élevé, la quantité de fonds prêtables demandée est faible (et inversement)

→ La demande de fonds prêtables est une fonction décroissante du taux d’intérêt.

Lorsque le taux d’intérêt est élevé, la quantité de fonds prêtables offerte est élevée (et inversement)

→ L’offre de fonds prêtables est un fonction croissante du taux d’intérêt.

On doit avoir S=I

→ C’est l’ajustement du taux d’intérêt qui permet cet équilibre entre offre et demande de fond prêtables.  

...

Télécharger au format  txt (13.6 Kb)   pdf (203.8 Kb)   docx (21.1 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com