LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le facteur politique des émeutes françaises de 2005 - causes et conséquences

Étude de cas : Le facteur politique des émeutes françaises de 2005 - causes et conséquences. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  22 Mai 2019  •  Étude de cas  •  644 Mots (3 Pages)  •  106 Vues

Page 1 sur 3

Le facteur politique des émeutes françaises de 2005 - causes et conséquences

Introduction :

Notre sujet est « le facteur politique des émeutes françaises de 2005- causes et conséquences ».

Le 27 octobre 2005, deux jeunes de Clichy-Sous-Bois meurent dans un transformateur électrique, alors qu’ils voulaient échapper à un contrôle d’identité. Ce drame est l’élément déclencheur d’une vague d’émeutes urbaines, d’une ampleur et d’une durée exceptionnelles en France.

On peut définir l’émeute urbaine ; comme un mouvement collectif non prémédité utilisant la violence, et se traduisant souvent par la destruction de biens matériels et l’affrontement aux forces de l’ordre (Lexique de sociologie, Dalloz). Le déclenchement des émeutes intervient toujours après un évènement initial, qui est souvent la mort de jeunes de quartier à la suite d’une intervention policière comme le relève D. Montjardet qui qualifie ce scénario de « classicisme absolu » (émeutes de Fergusson, en 2014, après qu’un policier américain a tiré sur un afro-américain).

Les émeutes auront duré 24 jours, en commençant en Seine-Saint-Denis avant de se propager à toute la France. Le bilan s’élève à 2888 arrestations, 126 policiers blessés et un coût total des destructions de 150 à 200 millions d’euros. Le 8 novembre 2005, le gouvernement a proclamé l’Etat d’urgence pour tenter d’endiguer les violences et mettre fin aux émeutes. Cette mesure, rare, a contribué au caractère exceptionnel des émeutes. Il convient donc de comprendre et de recherche les facteurs politiques, c’est-à-dire les éléments ayant contribués à ces émeutes, et d’analyser les conséquences. Ainsi, dans quelle mesure la violence employée lors des émeutes de 2005 est-elle l’expression d’une contestation politique ?

La violence employée lors des émeutes de 2005 trouve sa source dans une multitude de facteurs (I). Elle est l’expression d’une réelle contestation politique dont le retentissement n’aura eu que des effets limités sur la politique (II).

Plan détaillé :

I – Les émeutes urbaines de 2005 : une origine multifactorielle (les déterminants de la violence)

A) L’échec du ‘’modèle républicain’’ d’intégration comme figure de l’inefficacité de la politique française

  • La géographie des émeutes (rappel historique)
  • L’échec scolaire
  • La corrélation avec des facteurs socio-économiques

B) Les facteurs d’implication ou la signification politique des violences urbaines

Des motifs d’implication multiples, qui n’ont pas tous la même importance.

  • La mort des deux jeunes comme élément déclencheur
  • La colère envers les institutions :
  • Les forces de l’ordre
  • L’opposition au ministre de l’Intérieur
  • La relégation scolaire et professionnelle
  • Les violences comme message politique ?

II – Une contestation politique d’une portée limitée

A) L’émeute ; une forme de contestation politique

  • Violence inorganisée de haut niveau
  • Violence émotive
  • La frustration
  • La théorie de l’imitation (propagation à toute la France) et le rôle des médias
  • Une mauvaise gestion de crise par le gouvernement

B) Une contestation politique restée inaudible des pouvoirs publics

  • Les mesures politiques envisagées après les émeutes, des échecs,
  • La politique des banlieues aujourd’hui, une nouvelle vision avec Emmanuel Macron ?
  • Le changement de mode de contestation des banlieues

Bibliographie/sitographie :

  • Les émeutes de l’automne 2005 dans les banlieues françaises du point de vue des émeutiers de Laurent Mucchielli et Abderrahim Aït-Omar
  • Crises des banlieues, politique de la ville et émeutes urbaines – Université Paris I
  • Mucchielli, Laurent (2011). Pour une sociologie politique des émeutes en France. Desafíos 23-II, pp. 223-275.
  • Valérie Sala Pala. Novembre 2005: sous les émeutes urbaines, la politique. French Politics, Culture Society, Berghahn, 2006, 24 (3), pp.111-129.
  • Enquête sur les violences urbaines, comprendre les émeutes de novembre 2005, Centre d’Analyse stratégique, la Documentation française, 2006
  • Kokoreff, Michel, Revue Projet, vol. 299, no. 4, 2007, pp. 71-80.
  • Hugues Lagrande, Marco Obertu, Emeutes urbaines et protestation. Une singularité française, presses de Science Po, 2006, p. 106-120. Avons-nous oublié les émeutes de 2005 ?
  • Duprez, Dominique. « Comprendre et rechercher les causes des émeutes urbaines de 2005. Une mise en perspective », Déviance et Société, vol. vol. 30, no. 4, 2006, pp. 505-520.
  • Il faut détruire les banlieues, Michel Onfray, chaîne YouTube
  • https://www.nouvelobs.com/societe/20071107.OBS3401/un-rapport-accablant-de-la-cour-des-comptes.html 

...

Télécharger au format  txt (4.7 Kb)   pdf (104.9 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com