LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de "La vocation de la mémoire"

Analyse sectorielle : Analyse de "La vocation de la mémoire". Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  5 Décembre 2018  •  Analyse sectorielle  •  745 Mots (3 Pages)  •  291 Vues

Page 1 sur 3

PREPARER E1 – DEVOIR 1

Exercice 1

1. L'auteur de ce texte est Tzvetan TODOROV, un penseur contemporain, chercheur au CNRS (Centre national de la recherche scientifique, crée en 1939 et internationalement reconnu) et théoricien littéraire (il publie son premier ouvrage « Théorie de la littérature » en 1965).

2. Ce texte dont le titre est La vocation de la mémoire provient d'un article périodique La mémoire, entre histoire et politique, publié dans la revue économique Cahiers français dont l’éditeur est La Documentation française.

3. L’article fut publié dans le N°303 de juillet-août 2001.

4. La première allusion à l'époque de publication que nous pouvons soulever se trouve dans la première ligne du texte : « En ce moment qui marque le passage du temps, fin d’un siècle et début d’un autre », ce qui évoque un changement de millénaire. On peut également relever les citations de la Première et la Seconde Guerre mondiale, ce qui nous indique que ce texte a été écrit après les faits. « dangers actuels » mentionnerait le contexte géopolitique difficile (la seconde guerre d’Afghanistan fut un des événements marquant de l’année 2001). Enfin, la phrase « servir de justification à des politiques qui se combattent mutuellement », pourrait déjà faire référence aux élections présidentielles de 2002.

Exercice 2

1. Irrévocablement signifie définitif. Ici, on comprend bien que le passé s'éloigne, on ne peut donc pas y retourner.

2. Les reliques sont des objets du passé, de l'histoire, que nous possédons encore aujourd'hui. Ce sont des restes, des souvenirs. Une relique est souvent dite « sacrée ».

3. La ferveur est l'enthousiasme, la passion. Dans le texte, « ils […] s'adonnent avec ferveur à des rites conjuratoires », c'est-à-dire, qu'ils sont enthousiastes à l'idée de se remémorer le passé, qu'ils le font avec admiration et contentement.

4. Il est dit compulsif d'un geste répétitif, d'idées fixes qu’on ne peut pas abandonner. Ici, la population réveille le culte de la mémoire régulièrement.

5. Une commémoration rituelle est une cérémonie en la mémoire de quelqu'un ou d'un événement du passé, qui se répète.

6. Des droits imprescriptibles signifient des droits illimités dans le temps, que l’on ne peut oublier.

7. Le recouvrement signifie l’action de retrouver ce qui a été perdu.

8. Sécrète veut dire produire. Dans le texte, le passé historique ne peut produire à lui seul des valeurs, c'est l'homme qui lui apporte cette importance.

Exercice 3

1. Todorov prend de la distance en rendant dérisoire cette obsession du culte de la mémoire. En effet, il s’appuie sur les inaugurations de musée qui ont lieux -« parait-il »- chaque jour en Europe, en prenant exemple sur des musées « invraisemblables »

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (44.3 Kb)   docx (12.9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com