LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

ENV 1101 - Activité synthèse 1

Étude de cas : ENV 1101 - Activité synthèse 1. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  14 Décembre 2018  •  Étude de cas  •  1 292 Mots (6 Pages)  •  340 Vues

Page 1 sur 6

ENV 1101 - L’environnement : un système, une ressource

ACTIVITÉ SYNTHÈSE 1

B – LES ÉCOSYSTÈMES

Écosystème aquatique

1. De quel type d’écosystème s’agit-il? Donnez-en les caractéristiques principales.

Il s’agit d’un écosystème lentique (sous-classe d’écosystèmes aquatiques continentaux désignés écosystèmes limniques). On peut le définir comme un milieu aquatique où le renouvellement de l’eau s’effectue lentement et qui, dans ce cas, ne possède pas de stratification thermique.

2. Quel type d’écosystèmes environne cet étang? Donnez-en les caractéristiques probables.

Le type d’écosystème qui environne cet étang est probablement une forêt tempérée décidue dont les arbres perdent leurs feuilles annuellement, ce qui contribue à créer une accumulation de débris organiques au fond de l’étang.

3. Quel est le type de chaîne alimentaire dominant?

Le type de chaîne alimentaire dominant est celui des détritivores, dont l’alimentation se fait directement à partir de matériel organique mort, qui est abondant dans cet étang.

4. Qualifiez le milieu en termes de richesse et de diversité.

Vu la faune peu abondante et les conditions environnementales très variables (été chaud et humide, hiver glacial et sec) de la majorité des écosystèmes de forêts tempérées décidues, je qualifierais le milieu comme ayant une richesse spécifique faible. Par contre, bien qu’elle soit peu abondante et principalement détritivore, la faune est quand même composée d’une quarantaine d’espèces, ce qui lui vaut une diversité spécifique plutôt élevée.

5. Si le fond de l’étang n’est pas régulièrement débarrassé de ses débris organiques, expliquez ce qui se passera.

Il se produira une diminution de la profondeur de l’eau à cause de l’accumulation de débris organiques au fond et, avec le temps, l’étang se transformera soit en marécage ou en tourbière.

Écosystèmes terrestres

2. Analysez les écosystèmes terrestres et expliquez les différences qui existent entre chacun en fonction :

a) du sol;

La forêt tropicale pluviale

Le sol de la forêt tropicale pluviale est très faible en éléments nutritifs. Les débris organiques se décomposent rapidement à la surface du sol et les minéraux sont repris aussitôt par les racines de la végétation qui est très dense. De plus, la pluie abondante empêche l’accumulation de matière organique en surface ce qui laisse le sol mince et fragile.

Le désert

Des températures très chaudes, un air asséché et un taux d’humidité et de précipitation très faible sont les grandes caractéristiques de l’écosystème désertique. Les sols désertiques sont très souvent dépourvus de végétation qui facilite l’érosion de la surface par le vent. Ces vents déplacent le sol de surface, formé de granules et de particules de sables, pour en former des dunes. La température très chaude et une pluie peut fréquente assèche la surface et forme une croûte durci qui peut souvent craqué.

Les prairies

Les prairies ont un sol très riche en nutriment dû à une haute accumulation de matière organique à la surface. La végétation en entière se dépose à la surface du sol à chaque année ce qui forme, aidé par une décomposition lente de la matière organique et un faible taux de précipitation qui lessiverait les minéraux, une couche d’humus très épais et hautement fertile pour le renouvellement de la végétation.

La forêt tempérée décidue

Dû à la chute annuelle des feuilles d’arbres qui composent la forêt tempérée décidue, la surface de son sol se retrouve annuellement avec de nouvelles couches de matières organiques. La décomposition graduelle mais quand même rapide de ces feuilles permet la formation d’un humus bien étendue et riche en nutriments.

La forêt coniférienne (boréale)

Dans une forêt coniférienne, la décomposition de la matière organique est limitée par un sol acide. La chute d’aiguilles de conifères, qui résistent à la décomposition dû à un taux élevé de lignine, forme un épais tapis qui limite aussi la décomposition et retarde la formation de l’humus.

La toundra

Le froid limite le développement de micro-organismes qui agissent à décomposer la matière organique et ainsi contribuer au renouvellement du sol. La couche active du sol est aussi limité par le pergélisol (permafrost) et varie entre 30 cm et 1.5 m.

b) de la végétation;

La

...

Télécharger au format  txt (9.1 Kb)   pdf (50.6 Kb)   docx (15 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com